Pavillons de ressourcement pour les autochtones

image d'un aigle

Le SCC vise à répondre à certains besoins en matière de logement qui sont propres aux délinquants autochtones sous responsabilité fédérale en ouvrant des pavillons de ressourcement.

Introduction

  • À l'heure actuelle, le SCC dirige ou finance huit pavillons de ressourcement dans l'ensemble du Canada.
  • Ces pavillons de ressourcement sont mis sur pied et dirigés en partenariat avec les collectivités autochtones.
  • La plupart des employés de ces pavillons, y compris les directeurs, sont d'origine autochtone.
  • Des recherches préliminaires montrent que ces pavillons donnent des résultats appropriés en ce qui a trait à la réinsertion sociale en toute sécurité des délinquants autochtones.

Vue d'ensemble

  • Les pavillons de ressourcement, tels que le centre Pê Sâkâstêw et le pavillon de ressourcement Okimaw Ohci, existent depuis environ cinq ans dans les collectivités de Samson et Nekaneet.
  • Le SCC construit le pavillon de ressourcement Willow Cree (Première nation de Beardy/Okemasis).
  • Des accords en vertu de l'article 81 de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition pour l'exploitation de pavillons de ressourcement ont été signés avec plusieurs pavillons de ressourcement, notamment :
    • les Native Counselling Services pour l'exploitation du centre de ressourcement Stan Daniels;
    • le Prince Albert Grand Council pour le pavillon de ressourcement Wahpeton;
    • le pavillon de ressourcement de la Première Nation Ochichakkosipi;
    • le centre de ressourcement Waseskun au Québec.
  • De plus, le pavillon de ressourcement Somba Ke, dans les T. N.-O., envisage de conclure un accord en vertu de l'article 81.

L'avenir

  • Le SCC prévoit construire d'autres pavillons de ressourcement au Canada.
  • Trois réunions nationales des représentants des pavillons de ressourcement actuels et en construction ont été tenues en 2000-2001. Des groupes de travail sont mis sur pied pour examiner des questions telles que l'élaboration de normes, les programmes pour les Autochtones, les questions relatives à l'emploi des Autochtones et au personnel autochtone, le recrutement des délinquants et une association professionnelle.
  • Le SCC discute actuellement avec diverses collectivités autochtones de la possibilité de conclure des accords en vertu de l'article 81 de la LSCMLC sur le fonctionnement des pavillons de ressourcement du SCC.