Le recrutement et l'emploi des Autochtones

image d'un aigle

Le SCC a déterminé qu'il était nécessaire d'augmenter le nombre d'employés autochtones afin de mieux refléter le pourcentage important de délinquants autochtones au sein du SCC. Pour ce faire, il mettra en œuvre des stratégies de recrutement, de promotion et de maintien en poste.

Introduction

  • La Stratégie nationale de recrutement d'Autochtones du SCC vise les objectifs suivants :
    1. établir une équipe nationale de gestion de carrière pour les Autochtones, dotée d'un coordonnateur national et de cinq agents régionaux;
    2. établir des critères pour le recrutement de CX, d'agents de libération conditionnelle, de gestionnaires et de cadres supérieurs;
    3. établir des critères pour le recrutement et la formation d'Autochtones pour les pavillons de ressourcement et les programmes communautaires destinés aux Autochtones;
    4. créer un répertoire d'emplois pour les Autochtones pour toutes les régions qui ne repose pas sur des tests qui nuisent au recrutement dans la collectivité.

Vue d'ensemble

  • Au Canada, les Autochtones représentent 2,8 % de la population générale; toutefois, ils constituent actuellement 18 % de la population de délinquants sous responsabilité fédérale.
  • Comme les jeunes sont de plus en plus nombreux dans la population autochtone, on prévoit que, d'ici l'an 2007, au moins 160 000 nouveaux emplois pour Autochtones devront être créés au Canada.
  • Le Service correctionnel du Canada a approuvé la Stratégie nationale de recrutement d'Autochtones en décembre 2000.
  • L'équipe nationale de gestion de carrière pour les Autochtones a été constituée et elle travaille à la mise en œuvre de la Stratégie de recrutement d'Autochtones.
  • Le SCC a établi des critères pour le recrutement et la formation d'Autochtones dans chaque région et à l'administration centrale, ainsi que des objectifs précis pour les pavillons de ressourcement.

L'avenir

  • Répondre aux critères établis pour le recrutement d'Autochtones au sein du SCC au cours des trois à cinq prochaines années. Ces critères sont les suivants : 14 % d'Autochtones chez les CX et les WP; 10 % d'Autochtones dans les postes de gestionnaires; 3,5 % d'Autochtones dans les postes de cadres supérieurs.
  • Aménager un kiosque pour chaque région à des fins de recrutement d'Autochtones.
  • Accroître la diversité de l'effectif correctionnel afin de refléter la diversité croissante de la population de délinquants et, plus particulièrement, afin de tenir compte de la représentation croissante des Autochtones au sein de la population active.