Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Consultation concernant la réinstallation du bureau de libération conditionnelle d’Ottawa

Le Service correctionnel du Canada (SCC) travaille avec la collectivité d’Ottawa à la recherche de nouveaux locaux pour le Bureau de libération conditionnelle d’Ottawa qui tiennent compte des besoins de la collectivité tout en permettant au SCC de remplir ses obligations légales en matière d’intégration et de gestion sécuritaire des délinquants dans la collectivité. La convention d’occupation actuelle des locaux du 191, rue Gilmour, prendra fin en septembre 2009. L’organisme doit donc trouver de nouveaux locaux pour le Bureau.

Le SCC est heureux d’annoncer que le processus de consultation est terminé, et que de nouveaux locaux ont été choisis pour le Bureau de libération conditionnelle d’Ottawa.

En décembre 2008 et en mars 2009, le SCC a tenu des consultations publiques en vue de renseigner les membres de la collectivité locale et d’obtenir leur avis sur les emplacements possibles. Cette consultation a pris la forme d’une assemblée générale, d’un outil de consultation en ligne et d’une ligne 1-800. Des renseignements précieux ont ainsi été recueillis et regroupés sous forme de rapports produits par la société Cistel Technology Inc. sous le titre « Consultation concernant la réinstallation du Bureau de libération conditionnelle d’Ottawa ». Ces rapports sont disponibles ci-dessous. En réponse aux commentaires des membres de la collectivité et à la motion récente adoptée par le conseil municipal d’Ottawa, le SCC a travaillé en collaboration étroite avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) afin de trouver des locaux convenables au centre-ville, plus précisément au nord de la rue Gloucester, à l’ouest de la rue Elgin et à l’est de la rue Kent. Trois emplacements possibles étaient à l’étude, soit le 340, av. Laurier Ouest, le 360, av. Laurier Ouest, et l’immeuble Jackson au 122, rue Bank et 257, rue Slater.

Comme il s’est engagé à informer et à consulter les collectivités concernant l’ouverture ou la réinstallation d’un bureau de libération conditionnelle, le SCC a tenu une assemblée publique le jeudi 21 mai 2009 pour donner aux citoyens des environs l’occasion d’en savoir plus sur le bureau de libération conditionnelle et sur le Service correctionnel du Canada, et leur permettre d’exprimer leur opinion sur les emplacements proposés. Ils sont venus nombreux à l’assemblée et se sont montrés favorables à l’ouverture d’un bureau de libération conditionnelle dans les limites géographiques recommandées, plus précisément au nord de la rue Gloucester, à l’ouest de la rue Elgin et à l’est de la rue Kent, et dans un édifice public. Le compte rendu de l’assemblée publique est également disponible ci-dessous.

Le SCC attache une grande importance à la participation du public et aimerait remercier les citoyens d’avoir pris part au processus de consultation et d’avoir contribué ainsi activement aux efforts que nous déployons pour assurer la sécurité et le bien-être de nos collectivités. Nous les avons écoutés et, en conséquence, nous avons choisi de réinstaller le bureau de libération conditionnelle d’Ottawa dans l’immeuble Jackson, situé au 122, rue Bank et au 257, rue Slater. L’appui de la collectivité est un élément clé de la réinsertion réussie des libérés conditionnels, et nous espérons établir une collaboration solide avec les résidents d’Ottawa afin d’accroître la sécurité publique.

Vous trouverez plus de précisions sur le processus de consultation et sur la rétroaction reçue dans les rapports de consultation concernant la réinstallation du Bureau de libération conditionnelle d’Ottawa, soit :

N’hésitez pas à communiquer avec la ligne de consultation publique au 613-992-2307 ou par courriel au gen-nhq-consultation@csc-scc.gc.ca si vous avez des questions ou préoccupations.