Éliminer le flou : Comment les délinquants à l'Établissement Fenbrook acquièrent des compétences en lunetterie?

Les détenus participant à un nouveau programme de CORCAN, à l'Établissement Fenbrook à Kingston, aident les autres délinquants à éliminer le flou dans leur vie. Littéralement.

« Nous avons établi le seul laboratoire d'optique à la fine pointe de la technologie au Canada qui soit dirigé par des délinquants » déclare Scott Spencer, directeur adjoint CORCAN à l'Établissement Fenbrook.

Inspiré d'un programme semblable aux États-Unis, le laboratoire de l'Établissement Fenbrook est en activité depuis septembre 2012. Il offre actuellement des verres correcteurs aux détenus de cet établissement, ainsi qu'à l'ensemble de la région de l'Ontario.

On y utilise la technologie de commande numérique par ordinateur, la même qui est utilisée dans les principaux laboratoires au monde, ce qui permet aux délinquants de tailler des verres d'une manière rapide et précise.

Pour le délinquant Mohan Ramkisson, le nouveau projet offre un aperçu d'une voie professionnelle fascinante et inhabituelle qu'il n'aurait pas envisagée autrement. « J'apprends plein de nouvelles choses, » dit-il, « comme lire des prescriptions, marquer des montures et tailler des verres. J'ai aussi appris à faire du travail de bureau, comme gérer un inventaire, envoyer des documents et estimer le prix des commandes spéciales, et j'ai acquis des compétences en informatique, p. ex., comment utiliser Word et Excel de Microsoft. »

Le laboratoire n'emploie pas seulement des délinquants, il a été construit par eux. Scott Spencer indique que : « L'un des secteurs d'activités de CORCAN à l'Établissement Fenbrook est la menuiserie. Nous avons pu construire le laboratoire sur mesure en employant des délinquants qui ont été formés à l'atelier de menuiserie. »

À de nombreux égards, il s'agit d'une opération bénéfique à tous. En fournissant les verres de prescription aux délinquants du SCC, cela permet de réduire les coûts et de simplifier les opérations, puisqu'on réduit au minimum les contrats de service. Cela permet également de préparer les délinquants pour qu'ils aient un emploi utile dans la collectivité.

« Nous ne penserons pas qu'il s'agit d'une réussite totale tant et aussi longtemps que notre production de verres correcteurs n'aura pas atteint sa capacité maximale », déclare Scott Spencer, « et que ces succès ne se traduiront pas en emplois dans la collectivité pour les délinquants, des emplois où ils pourront utiliser les compétences acquises à CORCAN. »

Après avoir reçu de la formation sur l'utilisation des dernières technologies, les délinquants pourront travailler dans n'importe quel autre laboratoire à la suite de leur mise en liberté et auront les connaissances pour accomplir efficacement les tâches liées à la production de verres correcteurs.

Qui plus est, cela permet aux délinquants de mettre en pratique des compétences comme de suivre des directives, d'être responsable de leurs actes et de travailler au sein d'une équipe, des compétences qui leur seront utiles non seulement dans leur milieu de travail, mais dans tous les aspects de leur vie. Grâce à la formation qu'ils recevront au laboratoire d'optique de CORCAN, les délinquants seront mieux préparés à leur retour dans la société, ce qui augmentera leurs chances de réussir leur réinsertion sociale dans la collectivité et, par conséquent, permettra de rendre les collectivités plus sûres pour tous les Canadiens.

Délinquant Mohan effectue des réparations à une paire de lunettes.

Délinquant Mohan effectue des réparations à une paire de lunettes.