Nettoyage de sites d'enfouissement et restauration de deux anciennes décharges de l'Établissement de Collins Bay

Survol historique

Dans le cadre du Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux du gouvernement du Canada, le Service correctionnel du Canada (SCC), en consultation avec les ministères fédéraux de l'Environnement, de la Santé et des Pêches et des Océans, a examiné attentivement deux zones au sud-est du terrain de l’Établissement de Collins Bay que le SCC a utilisé comme décharges entre les années 1950 et 1980. La première zone est immédiatement adjacente à  un affluent du système de terres humides du ruisseau Little Cataraqui. La deuxième zone est située au nord immédiat du chemin Front. Cette dernière était une carrière, o๠l'on a extrait des pierres calcaires utilisées dans la construction de l’Établissement de Collins Bay, qui a par la suite été remplie de déchets. On estime que les deux sites contiennent surtout des déchets de construction et de l’établissement, comme des débris, du béton, des briques, de l’asphalte, du charbon, des cendres, du plastique, du bois, des barres d’armature, du métal et des écailles de peinture mélangées à  un remblai de terre et de calcaire.


L'ancienne carrière de l'Établissement de Collins Bay, 1936 L'ancienne carrière de l'Établissement de Collins Bay, 1936


L'ancienne carrière de l'Établissement de Collins Bay, 1936 L'ancienne carrière de l'Établissement de Collins Bay, 1936

Études

Le SCC a régulièrement étudié et surveillé les deux sites d’enfouissement situés sur le terrain de l’Établissement de Collins Bay. Ces études ont permis de déterminer, pour ces deux sites, le type de contamination et l’étendue de celle-ci et d’évaluer le risque qu'ils présentent pour l’environnement et la santé humaine. Compte tenu des résultats de ces rapports, le SCC a commandé une étude en 2013 dans le but de cerner la meilleure méthode pour fermer les deux sites d’enfouissement. Le SCC a déterminé que l’assainissement des deux sites était nécessaire pour s’assurer qu’ils ne présentent aucun risque pour les personnes ou l’environnement. L’étude a également permis de conclure que le retrait des déchets des terres humides et leur transfert dans la décharge de la carrière constituaient la meilleure option sur les plans environnemental et économique.


L’ancien site d’enfouissement des terres humides a été rempli de déchets de construction au début des années 1950. Des traces du remblai composé de déchets de construction étaient encore visibles lorsque cette photo a été prise en 2013.
L’ancien site d’enfouissement des terres humides a été rempli de déchets de construction au début des années 1950. Des traces du remblai composé de déchets de construction étaient encore visibles lorsque cette photo a été prise en 2013.

Nettoyage

Le site d’enfouissement de la carrière a été recouvert d’une membrane spéciale (géotextile) pour s’assurer que les déchets y soient contenus et qu’ils ne présentent pas de risque pour les personnes ou l’environnement. De plus, les déchets qui étaient anciennement situés à proximité des terres humides ont été retirés. On prévoit que ces terres humides seront rétablies et réintégreront le système de terres humides existant.

La réhabilitation des terres humides a été organisée en consultation avec la Cataraqui Regional Conservation Authority et le ministère des Pêches et des Océans. Les terres humides crées dans le cadre de ce projet ajouteront plus d’un hectare de plaine inondable, ce qui compensera en partie le remblayage additionnel effectué dans le système de terres humides dans le cadre d’autres projets de la Ville de Kingston dans ce secteur.

Grâce à l’enlèvement des déchets à proximité des terres humides, la zone devrait voir une amélioration de sa fonction écologique et offrira des superficies supplémentaires d’habitat pour les espèces locales des milieux humides. Des arbres indigènes ont été plantés sur l’ensemble du terrain de l’Établissement de Collins Bay pour compenser tous les arbres matures qui ont été enlevés dans le cadre du présent projet d’assainissement.

Des activités d’assainissement ont eu lieu de septembre à décembre 2014. Quelques activités en suspens seront envisagées au printemps 2015, notamment la pose d’une couche de terre végétale, le nivellement et l’hydroensemencement. Pour appuyer et confirmer le rétablissement écologique de cette zone, le SCC surveillera le site de façon continue.


 Des travaux de restauration sont en cours pour retirer les déchets et réhabiliter les terres humides, 2014 Des travaux de restauration sont en cours pour retirer les déchets et réhabiliter les terres humides, 2014.

Plus de renseignements

Pour de plus amples renseignements sur le projet, veuillez communiquer avec l’Établissement de Collins Bay par téléphone, au 613-536-6094, ou communiquer avec le SCC par écrit.