Lauréats de la Prime du multiculturalisme Emerson Douyon

Odette DuranleauJuin 2016

Mme Duranleau est détentrice d'un baccalauréat en sexologie et d'une Maîtrise en criminologie. Elle est à l'emploi du Service correctionnel du Canada depuis près de 28 ans où elle a débuté comme agente de libération conditionnelle (ALC), mais a rapidement exercé des postes de supervision. Superviseure depuis plus de 21 ans, elle a une très vaste expérience dans la gestion des opérations correctionnelles, du renseignement, des activités de gestion de cas et des programmes, tant en établissement qu'en collectivité. Première Sous-directrice nommée dans l’histoire de l’Établissement de Donnacona, elle a occupé jusqu’à tout récemment le poste de Directrice du secteur Québec pendant plus de quatre ans. Elle vient de joindre la Direction des enquêtes sur les incidents à titre d’Enquêteure nationale.

La question de l'équité en matière d'emploi a toujours été importante à ses yeux et, à ce titre, elle s’est portée volontaire pour présider le Comité sur l'équité en emploi et la diversité (CÉED), tant à l’Établissement de Donnacona qu'au sein du District Est-Ouest du Québec. Elle a ainsi exercé les fonctions de présidente de CÉED pendant près de huit ans. Mme Duranleau a toujours mené de front les activités inhérentes à son poste mais trouvait du temps pour organiser des sorties pour promouvoir le multiculturalisme, telles la visite des lieux de culte de la Ville de Québec, où 45 employés ont eu l’opportunité de découvrir synagogue, mosquée et temple bouddhiste ainsi que discuter avec les intervenants de chacun de ces milieux de leurs croyances religieuses et pratiques.

Poursuivant son apprentissage d’une troisième langue, Mme Duranleau est une amoureuse des voyages et aspire vers de nouveaux horizons. Elle possède un grand intérêt et une grande facilité à communiquer avec des personnes de diverses cultures et de divers profils.

Mohamed Ait LahcenJuin 2015

Commissaire Don Head, Mohamed Ait Lahcen et Anne Kelly, Le sous-commissaire principal

Au cours de sa carrière au SCC, Mohamed, un agent de libération conditionnelle à l'Établissement de Donnacona, a fait la promotion du multiculturalisme auprès de ses collègues, de la clientèle, des bénévoles ainsi que dans sa communauté.

Il agissait à titre de coordonnateur des services ethnoculturels auprès des délinquants issus des communautés ethnoculturelles et siège au Comité sur l'équité en matière d'emploi et la diversité destiné à promouvoir l'inclusion et le respect de la diversité entre les membres du personnel. Il dispense de la formation aux futurs agent(e)s correctionnels au niveau collégial dans la région de Québec sur la diversité sociale et l'intervention en milieu correctionnel.

Mohamed suscite le partenariat entre les communautés culturelles et le SCC afin de cerner et de régler les questions qui touchent les délinquants appartenant à des minorités ethnoculturelles. Il a organisé plusieurs activités à saveur ethnoculturelle avec la clientèle, une variété de conférences et de séances de sensibilisation pour le personnel.

Il a réalisé un DVD corporatif intitulé « Au-delà des murs », qui a pour objectif d'informer la communauté des services de réinsertion sociale offerts aux détenus de l'Établissement de Donnacona.

Doug DanielsJuin 2013

Anne Kelly, Le sous-commissaire principal, Doug Daniels et Commissaire Don Head

Au cours de sa carrière de 29 ans au Service correctionnel du Canada (SCC), Doug Daniels, un agent de libération conditionnelle à l'Établissement de Warkworth, a fait la promotion de la sensibilisation aux cultures et de la diversité au et dans la collectivité.

En tant que membre du Comité consultatif sur l'harmonie raciale du , Doug a joué un rôle clé en aidant le comitÉ à orienter son travail : promouvoir l'équité et la diversité. Il a aussi participé à d’autres groupes dans le but d’éliminer les obstacles, de favoriser l’égalité des chances et d’encourager la compréhension de la culture. Aujourd'hui, en tant que membre du Comité sur l'équité en matière d'emploi et la diversité de l’Établissement de Warkworth, il demeure engagé envers le plan d'équité en matière d'emploi de l'établissement, tout en travaillant à améliorer la capacité du Service à dééterminer et à éliminer les obstacles à l'accès équitable.

Doug a organisé des ateliers et des séances de formation pour aider et encourager les employés, les délinquants et le public à comprendre les questions interculturelles. Doug a également collaboré avec des employés afin de favoriser la réussite de la réinsertion sociale des délinquants des minorités ethnoculturelles. Son engagement se poursuit dans la collectivité, où il est bénévole auprès de plusieurs organisations qui travaillent à bâtir une société plus inclusive et respectueuse.

Hamza Al-Baghdadijuin 2012

Commisaire et Hamza Al-Baghdadi

Hamza Al-Baghdadi a démontré son engagement à promouvoir le multiculturalisme dans le cadre de ses fonctions quotidiennes d'agent de libération conditionnelle dans la collectivité. Sa contribution à la promotion d'initiatives qui aident le SCC à assurer la réinsertion sociale des délinquants appartenant à des minorités ethnoculturelles a permis d'engager la discussion sur le multiculturalisme et la diversité au SCC.

La passion qui anime M. Al-Baghdadi dans son travail a non seulement facilité la réinsertion sociale de délinquants membres de minorités ethnoculturelles, mais elle a aussi permis de mieux faire connaître et comprendre le multiculturalisme, tant au SCC qu'au sein de la population en général. M. Al-Baghdadi comprend bien les problèmes auxquels font face les délinquants qui sont issus d'une minorité ethnoculturelle et il a su se servir de son vécu de membre d'une minorité visible pour évaluer les besoins et les préoccupations d'ordre culturel et religieux de ces délinquants et trouver des solutions.

Ayant travaillé comme agent de libération conditionnelle dans la collectivité à Toronto et Ottawa, deux grandes villes canadiennes multiculturelles, M. Al-Baghdadi a eu l'occasion de se familiariser avec différentes cultures et de constater l'effet que les barrières culturelles et linguistiques peuvent avoir sur la surveillance dans la collectivité. Dans le cadre de l'approche exemplaire qu'il a adoptée pour aider le SCC à s'acquitter de son mandat en matière de sécurité publique au cours de la dernière année, M. Al-Baghdadi a noué des relations avec plusieurs groupes ethnoculturels et rédigé des articles visant à favoriser la compréhension entre les cultures.

M. Al-Baghdadi s'est activement employé à faire en sorte que le SCC apprécie davantage la valeur de la diversité, non seulement au sein de l'organisme mais dans l'ensemble de la collectivité. Il est reconnu pour les efforts qu'il déploie afin d'encourager l'harmonie ethnique parmi les employés, les délinquants et les groupes ethnoculturels, contribuant ainsi à la réalisation de notre mandat en matière de sécurité publique.

Dave Varisjuin 2011

Commissaire Don Head et Dave Varis

Dave Varis, du Centre de recherche en toxicomanie, consacre sa carrière et sa vie à la sensibilisation aux cultures autochtones. Il a de beaucoup amélioré la compréhension interculturelle et les relations interraciales entre le SCC et les principales organisations non gouvernementales autochtones et parmi ses collègues. Dave est né et a grandi au Manitoba, et il s'enorgueillit de sa double ascendance scandinave et crie de la Première Nation de Peguis. Une de ses contributions les plus marquantes à la sensibilisation aux cultures a été le leadership dont il a fait preuve dans l'élaboration et la mise en œuvre du Programme d'intensité élevée et d'intensité modérée pour délinquants autochtones toxicomanes.

Grâce à ce programme, Dave a mieux fait connaître les questions relatives à la dépendance chez les Autochtones et l'importance d'intervenir au moyen de méthodes adaptées à leur culture. Ses efforts ont également favorisé une relation durable entre le SCC et des organisations autochtones comme l'Assemblée des Premières Nations, le Congrès des Peuples Autochtones et l'Association des femmes autochtones du Canada. Dave a fait part de l'importance que revêt pour lui son patrimoine autochtone, des valeurs qu'il a acquises et qui, par le fait même, ont resserré ses liens avec la collectivité autochtone. Il mérite, à juste titre, d'avoir été désigné champion des questions autochtones à la Direction de la recherche et il est digne de recevoir la Prime du multiculturalisme pour sa promotion de la culture et des valeurs autochtones.

Ronnie Gilljuin 2011

Commissaire Don Head et Ronnie Gill

En tant qu'ancienne gestionnaire régionale des Services ethnoculturels, Mme Ronnie Gill a eu une influence tangible dans la région du Pacifique. Elle a notamment contribué à rehausser l'importance de l'identité culturelle et à assurer la reconnaissance des Services ethnoculturels au SCC. Son travail transmet un message d'inclusion faisant ressortir l'importance de comprendre les différences culturelles du personnel et des détenus. Au cours de la dernière année, elle a pris la parole à différentes réunions de la haute direction et dans la collectivité afin d'informer le personnel sur les politiques relatives aux programmes destinés aux délinquants issus de minorités ethnoculturelles et de faire prendre conscience des changements démographiques à venir. Dans le cadre de son travail sur ces questions, elle a réussi à attirer et à faire participer des personnes partageant une vision semblable et elle maîtrise l'art de motiver les gens pour changer les choses. Les efforts qu'elle déploie pour la création d'une organisation inclusive découlent de sa passion, et la région du Pacifique en constate les effets positifs depuis qu'elle s'est mise à la tâche. Elle a pu fournir un soutien et une orientation aux nouveaux membres du Comité régional sur l'équité en matière d'emploi et la diversité et elle s'est activement employée à faire en sorte que l'organisation reconnaisse davantage la valeur associée à la diversité de l'effectif.

Emerson Douyonjuin 2010

Commissaire Don Head et Emerson Douyon

Psychologue et professeur à la retraite de la faculté de criminologie à l'Université de Montréal, M. Douyon préside les comités consultatifs national et régionaux ethnoculturels (CCNE/CCRE) depuis dix ans. Au cours de cette période, il a dirigé ces deux comités afin de contribuer à faire progresser le portefeuille de la Section des services ethnoculturels. Il a présidé chaque réunion en compagnie du commissaire adjoint, Opérations et programmes correctionnels, et, pendant la dernière année, du commissaire. Malgré une santé fragile, il ne s'est jamais soustrait à sa fonction et est toujours présent aux réunions du comité. M. Douyon dit que l'idée de faire des efforts, même s'ils sont vains, l'a inspiré et guidé tout au long de sa vie.

Il préside également le Comité consultatif régional ethnoculturel (CCRE). À ce titre, il aide la région du Québec à organiser et à coordonner des activités à l'intention des délinquants issus de minorités ethnoculturelles et il s'efforce de sensibiliser les délinquants et le personnel aux enjeux du multiculturalisme. Pendant toutes ces années de bénévolat au SCC, M. Douyon a souvent conseillé le sous-commissaire régional concernant des programmes et des services destinés aux délinquants issus de minorités ethnoculturelles dans la région du Québec. Il a contribué à sensibiliser le SCC aux besoins particuliers de ce groupe de clients et à améliorer sa compréhension de la diversité culturelle.

M. Douyon prendra sa retraite en juillet 2011 afin de céder la place à une nouvelle génération, mais il a accepté de transmettre sa mémoire de l'organisation dans un livre qu'il rédigera bénévolement pour le SCC et qui s'intitulera Le passé, le présent et le futur du Comité consultatif ethnoculturel national et régional. Il s'agira de son dernier projet pour le Service. Cette initiative lui permettra de laisser sa marque et d'aider le SCC à remplir son mandat visant la réinsertion sociale des délinquants issus d'une minorité ethnoculturelle.