Installations et Sécurité

Le saviez vous?

Au total, le SCC prévoit accroître sa capacité d'accueil de plus de 2 700 places au cours des prochaines années dans ses établissements pour hommes et pour femmes dans l'ensemble du pays.

Le Service correctionnel du Canada (SCC) est présent partout au pays, tant dans les grands centres urbains que dans les collectivités inuites éloignées du Nord. Il fournit des services aux populations de plus en plus diversifiées dans l'ensemble du pays.

Chacun des principaux établissements correctionnels est à l'image d'une petite collectivité. On y compte des unités résidentielles, des bureaux et des secteurs de programmes. On y trouve également des bâtiments et des espaces servant à des fins diverses, comme la spiritualité, les soins de santé, l'emploi, les loisirs et d'autres services. Étant donné la nature de notre travail et les besoins en matière de sécurité, ces installations sont souvent complexes et distinctes les unes des autres.

Le SCC est responsable de la gestion de :

  • 43 établissements :
    • 6 établissements à sécurité maximale;
    • 9 établissements à sécurité moyenne;
    • 5 établissements à sécurité minimale;
    • 12 établissements à niveaux de sécurité multiples;
    • 11 établissements regroupés.
  • 91 bureaux de libération conditionnelle et bureaux secondaires.
  • 15 centres correctionnels communautaires.
  • Le SCC gère également 4 pavillons de ressourcement (comptés parmi les 43 établissements) et travaille en étroite collaboration et en partenariat avec les collectivités autochtones en vue de gérer 5 pavillons de ressourcement visés à l’article 81 de la LSCMLC pour offrir un environnement de guérison traditionnel qui favorise la réinsertion sociale des délinquants autochtones dans leur collectivité.

Le SCC a également des partenariats avec des organismes non gouvernementaux. Ces organismes gèrent environ 200 centres résidentiels communautaires, qui offrent de l'hébergement, de la surveillance en tout temps, du counseling et des programmes aux délinquants sous surveillance dans la collectivité. Leur travail contribue à aider les délinquants à réussir leur réinsertion sociale dans la collectivité.