Bulletin Politique

Bulletin Politique 128

Qu'est-ce qui est nouveau ou a été modifié?

La Directive du commissaire 253, intitulée Programme d'aide aux employés, traite maintenant de la responsabilité quant à la gestion du stress à la suite d'un incident critique. Des renseignements détaillés figurent dans les Lignes directrices sur le Programme d'aide aux employés et les Lignes directrices sur la gestion du stress à la suite d'un incident critique.

Pourquoi la politique a-t-elle été modifiée?

La politique a été modifiée pour refléter clairement l'engagement du SCC à offrir à tous les membres du personnel un Programme d'aide aux employés (PAE) et un Programme de gestion du stress à la suite d'un incident critique (GSIC), lequel consiste à fournir l'aide initiale et à orienter les visiteurs vers les ressources communautaires, et à aider les délinquants par l'entremise des psychologues et des aumôniers de l'établissement.

Quel est l'objectif du changement?

S'assurer que la politique sur le PAE et la GSIC est communiquée aux employés conformément aux exigences du nouveau cadre de politiques.

Comment la politique a-t-elle été élaborée?

Le secteur responsable de la politique a révisé la DC existante et élaboré les lignes directrices, en consultation avec les membres de la direction, les syndicats, les ressources internes (coordonnateurs du PAE et psychologues formés en GSIC), les ressources externes, des membres du personnel opérationnel, ainsi que la Division des politiques à l'AC.

Y aura-t-il des comptes à rendre?

La directive du commissaire et les lignes directrices décrivent clairement les responsabilités liées au PAE et à la GSIC.

Qui sera touché par la politique?

Les employés du SCC, les délinquants et les visiteurs sont touchés par la politique.

Quels coûts prévoit-on?

Aucunes ressources additionnelles prévues.

Y aura-t-il d'autres répercussions?

Les descriptions de travail des coordonnateurs régionaux du PAE ont été préparées. Des efforts ont été faits non seulement pour accroître l'importance des postes de coordonnateurs régionaux du PAE en ce qui a trait à leurs responsabilités administratives et de coordination du PAE, mais aussi concernant la GSIC. Ces changements ont également pour but de mieux appuyer la participation de professionnels de la santé mentale dûment formés en GSIC, en particulier quant aux aspects cliniques de la prestation de services.