Délinquantes

Les délinquantes constituent un petit sous-ensemble particulier de la population carcérale totale sous responsabilité fédérale au Canada. Pour répondre à leurs besoins, le Service correctionnel du Canada (SCC) adopte une approche globale axée sur les femmes qui accorde la priorité à la sécurité publique.

Établissements pour femmes

  • Le SCC gère six établissements pour femmes un peu partout au pays, y compris un pavillon de ressourcement.
  • Tous les établissements pour femmes sont des établissements à niveaux de sécurité multiples. La plupart hébergent des délinquantes ayant des cotes de sécurité minimale, moyenne ou maximale. Le pavillon de ressourcement n'accueille toutefois que des femmes qui ont une cote de sécurité minimale ou moyenne.
  • Le SCC fournit des milieux correctionnels sûrs qui offrent du soutien aux délinquantes, de même que la possibilité de vivre dans la dignité et le respect.
  • Nous aidons les délinquantes à refaire leur vie en tant que citoyennes respectueuses des lois, ce qui contribue à accroître la sécurité des collectivités.
  • Les membres du personnel qui œuvrent auprès des délinquantes reçoivent une formation axée sur les femmes, qui vise à les sensibiliser aux problèmes que vivent les délinquantes sous responsabilité fédérale et à les aider à répondre aux besoins de ces délinquantes.

Profil des délinquantes

  • Les femmes représentent 5 % de la population totale de délinquants sous responsabilité fédérale au Canada.
  • En moyenne, on dénombrait 678 femmes détenues dans les établissements du SCC en 2015-2016.
  • Les femmes autochtones sont surreprésentées au sein du système correctionnel fédéral. Elles représentent en effet presque 36 % des délinquantes incarcérées et 22 % des délinquantes sous surveillance dans la collectivité.
  • Comparativement aux Canadiennes moyennes, les délinquantes :
    • présentent des niveaux supérieurs de toxicomanie et de problèmes de santé mentale;
    • sont plus susceptibles d'avoir déjà subi des mauvais traitements et/ou des agressions sexuelles.

En établissement

  • La plupart des délinquantes purgent une peine de moins de cinq ans.
  • En 2014-2015, 123 femmes purgeaient une peine à perpétuité ou une peine d'une durée indéterminée.
  • Divers programmes correctionnels ou sociaux et programmes d'emploi et d'études sont offerts aux délinquantes détenues dans les établissements du SCC.

Dans la collectivité

  • En 2015-2016, en moyenne, 546 femmes faisaient l'objet d'une surveillance du SCC dans la collectivité.
  • De 2005 à 2015, les délinquantes étaient plus susceptibles que les délinquants de sexe masculin de se voir accorder une semi-liberté ou une libération conditionnelle totale.
  • Dans la collectivité, les délinquantes ont accès à des programmes de maîtrise de soi offerts par des intervenants formés et qualifiés du SCC.
  • Dans la collectivité, les délinquantes ont accès à des services communautaires de recherche d'emploi afin de les aider à trouver un travail utile.

Programmes correctionnels pour femmes

  • Le SCC offre toute une gamme de programmes destinés aux délinquantes, notamment des programmes pour délinquantes autochtones. Ces programmes ciblent les problèmes propres aux femmes et reposent sur une approche globale moderne.
  • Les délinquantes ont des besoins diversifiés qui jouent sur leur réceptivité à l'égard des programmes correctionnels. C'est pourquoi les programmes pour délinquantes tiennent compte des facteurs suivants :
    • situation sociale, économique et culturelle;
    • importance des relations dans leur vie;
    • cheminement en matière de criminalité;
    • probabilité plus élevée que chez les hommes qu'elles aient subi des traumatismes, aient été victimes de crimes, aient des problèmes de santé mentale ou une faible estime d'elles-mêmes ou aient des responsabilités parentales.

Mis à jour en janvier 2017