Objectifs de l'étude

Peu d'études ont porté sur l'examen des populations de délinquantes sexuelles incarcérées. Grier et Clark (1987) ont examiné les caractéristiques descriptives, démographiques et délictuelles d'un groupe de treize délinquantes sexuelles incarcérées au Missouri sous la responsabilités du ministére des Affaires correctionnelles et des Ressources humaines. O'Connor (1987) a étudié les cas de dix-neuf femmes reconnues coupables d'actes d'indécence et de 62 femmes reconnues coupables d'autres infractions sexuelles à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre. Brown et coll. (1984) ont examiné les cas de 20 femmes accusées de viol au Massachusetts. Aucune étude n'a été faite au Canada sur une population de délinquantes sexuelles incarcérées ou en liberté sous condition. Bien qu'il soit évident que cette population puisse être peu représentative en raison de la durée des peines imposées, l'information obtenue de ce groupe peut venir s'ajouter utilement aux documents peu nombreux qui portent sur les caractéristiques des femmes qui commettent des crimes de nature sexuelle.

La présente étude est une analyse détaillée de dix-neuf délinquantes sexuelles incarcérées au Canada. Elle comporte cinq objectifs. Le premier consiste à préparer des résumés pour chaque délinquante afin d'illustrer pleinement ses antécédents. L'étude constituera un ajout à la faible documentation qui existe sur les délinquantes sexuelles et jettera un peu plus de lumière sur ce groupe négligé. Malgré sa petite taille, cet échantillon est l'un des plus importants décrit dans la documentation. Il s'agit de la première étude portant sur les délinquantes sexuelles dans le système correctionnel canadien, et elle fournira par conséquent des renseignements utiles sur cette population qui serviront à orienter le processus de planification correctionnelle.

Le deuxiéme objectif de l'étude est de tâcher de comprendre comment les femmes deviennent délinquantes sexuelles et de déterminer si leurs caractéristiques sont conformes à celles que rèvélent les recherches précédentes. On y a noté le moment où le comportement délinquant s'est manifesté pour la premiére fois ainsi que tous mauvais traitements subis par la délinquante dans le passé. D'après les hypothèses émises, la majorité des délinquantes ont été victimes de mauvais traitements sexuels à un moment donné de leur vie; leur statut socio-économique est peu élevé, elles ont un bas niveau d'instruction, elles sont toxicomanes (Mathews et coll., 1989) et, enfin, elles n'usent pas de violence excessive à l'égard de leur victime (Marvasti, 1986; Johnson et Shrier, 1987).

Le troisième objectif consiste à examiner le profil des délinquantes et à déterminer s'il correspond à la typologie actuelle établie. On tâchera de déterminer à quel point la typologie des délinquantes sexuelles de Mathews et coll. (1989) s'applique («instructrice/ amante», «contrainte par un homme» et «prédisposée»). On examinera aussi les tendances qui se dégagent des caractéristiques des délinquantes et on proposera des modifications à la typologie. D'après des résultats antérieurs (Mathews, 1987; Knopp et Lackey, 1987), on estime que la majorité de ces délinquantes seront classées dans la catégorie «contrainte par un homme».

Le quatrième objectif de l'étude est d'examiner le profil des victimes des infractions et de voir si les caractéristiques de ces victimes correspondent à celles décrites dans la documentation la plus récente. On s'attend à ce que la plupart des victimes soient les filles des délinquantes sexuelles ou des filles que ces dernières connaissent (Mathews et coll., 1989; Faller, 1987).

Enfin, le cinquième objectif de l'étude est de décrire le type de traitement que ces femmes ont reçu, reçoivent présentement ou recevront à l'avenir. En outre, on tâchera de déterminer si les besoins de traitement de ces délinquantes sont comblés.