Les premières détenues

Contenu archivé

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Fin d'une ère, la fermeture du la prison des femmes de Kingston

Fait ironique, après tant d'années sans une prison distincte pour les femmes, les premiers détenus de la prison des femmes allaient être des hommes!

En 1932, en raison de la surpopulation au pénitencier de Kingston, situation empirée par une émeute, les autorités n'ont guère eu le choix de transférer une centaine d'hommes à la prison des femmes, malgré le fait qu'elle était encore en construction. Ils y sont restés jusqu'en décembre 1933.

Le 24 janvier 1934, sous la direction de la surveillante en chef, Mme Edith A. Robinson, les premières femmes arrivaient à la nouvelle prison, ce qui mettait un terme au grave problème de surpeuplement dans la section des femmes du pénitencier de Kingston. À l'exception de deux chapelles, la prison était terminée.

Au cours de cette première année, la population moyenne était de 40 détenues.

Edith A. Robinson
Edith A. Robinson, surveillante en chef de 1934 à 1944.