Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Stratégie de développement durable 2007-2010

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Sommaire

Le Service correctionnel du Canada (SCC), de concert avec d’autres ministères et organismes fédéraux, a publié en 1997 sa première stratégie de développement durable (SDD), puis a produit en 2000 et 2003, des révisions de celle-ci. Ainsi, il s’agit maintenant pour le SCC de sa quatrième présentation d’une SDD. Dans le cadre de celle-ci, nous avons élargi notre compréhension du concept de développement durable (DD), évalué les progrès que nous avons accomplis jusqu’ici et établi les objectifs que nous souhaitons atteindre dans l’avenir. Au cours des trois prochaines années, nous continuerons de travailler au DD et, à la fin de cette période, nous procéderons de nouveau à la mise à jour de notre stratégie.

Notre compréhension du développement durable est qu’en comblant les besoins fondamentaux de la population, on peut progresser vers une société dans laquelle les personnes se sentent en sécurité et en harmonie avec les ressources limitées de notre environnement. Pour y arriver, le SCC devra donc mener ses activités de manière à ce que l’environnement puisse combler nos besoins sans être dégradé, ni que ne soient épuisées les ressources naturelles canadiennes ou mondiales.

Jusqu’ici, nous avions ciblé trois priorités : la protection de notre atmosphère, de notre eau et de nos ressources, tant physiques qu’humaines. Nous avons poursuivi la collecte des données de base concernant les répercussions de nos gestes sur l’environnement, et ce processus s’est révélé un véritable défi. Nous avons réalisé certains progrès quant à la réduction de la pollution et la consommation des ressources, quoique à des niveaux de rendement variables d’un site à l’autre. La tâche d’atteindre les cibles de la SDD 2003 a été limitée par de nombreuses contraintes internes, de sorte qu’il nous a été difficile d’atteindre pleinement certaines cibles. Toutefois, nous avons acquis de l’expérience et des connaissances utiles pour l’avenir.

Pour la SDD 2007-2010, davantage d’efforts ont été consacrés vers l’atteinte de cibles et engagements réalistes en fonction de notre niveau de ressources. Nous avons sollicité le concours des employés du SCC en tenant des consultations avec les parties intéressées. Nous proposons donc ici une SDD qui mettra l’accent sur sept priorités qui appuient les buts de développement durable fédéral :

  1. la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES);
  2. la protection de l’atmosphère;
  3. la préservation de la qualité de l’air troposphérique (c’est-à-dire, l’air au niveau du sol);
  4. la protection de l’hydrosphère;
  5. le soutien en faveur des collectivités durables;
  6. l’utilisation durable des ressources naturelles;
  7. le renforcement de la gouvernance et des décisions qui appuient le DD.

Le SCC a pour principal mandat de contribuer à une société juste, vivant en paix et en sécurité, par des mesures de garde humaines et par des activités favorisant la réadaptation des délinquants et leur réinsertion sociale. Afin de respecter son mandat, le SCC gère des établissements correctionnels et des bureaux de libération conditionnelle.

Les enjeux du DD auxquels le SCC fait face sont pratiquement demeurés inchangés depuis 1997. À l’échelle globale ou nationale, aucun nouveau problème environnemental majeur n’a été signalé. Aucun changement majeur n’a été apporté au cadre stratégique et juridique régissant le Service, et la nature et la répartition des activités du SCC n’ont pas connu de changements significatifs. En fait, le plus important défi auquel nous serons confrontés au cours des trois prochaines années sera de maintenir un rendement satisfaisant à l’égard des cibles et des engagements proposés.

Enfin, nous avons élaboré des plans d’action qui, nous espérons, devraient nous permettre d’atteindre nos buts. Dans le cadre de ces plans d’action, on prévoit préciser davantage nos données de base, trouver des solutions de rechange et mettre en œuvre des changements. Ainsi, pour chacun des 14 engagements ciblés, la mesure de notre rendement sera simple, puisque nous avons soigneusement choisi des cibles qui peuvent être mesurées relativement facilement. Nous continuerons de mettre en place des systèmes de gestion des données qui nous permettront de quantifier, de consigner, d’extraire et de manipuler nos données, afin d’être en mesure de prendre des décisions sur les façons d’améliorer continuellement notre rendement environnemental.