Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Stratégie des programmes pour délinquantes août 2004

Partie 5 - Évaluation des programmes

Les Normes nationales relatives aux programmes, applicables à tous les programmes correctionnels, constituent la base de l'évaluation des programmes.

Élaboration des programmes

L'élaboration des programmes se fait à partir d'une analyse des besoins, d'un examen de la documentation et de la pratique en cours, de consultations, de la conception de programmes particuliers et de leur mise à l'essai.

Intervenantes qui offrent les programmes aux délinquantes

Les programmes doivent être offerts par un personnel qualifié et bien formé et (ou) du personnel d'organismes externes; l'efficacité des programmes correctionnels dépend en partie de la qualité des intervenantes. Les intervenantes qui offrent les programmes aux délinquantes doivent avoir les qualités suivantes :

  • Connaissance de l'intervention féministe et conviction que les femmes ont droit à l'égalité;
  • Connaissance des théories liées à la conception des programmes : théorie de l'apprentissage social; intervention cognitivo-comportementale; théorie relationnelle; processus du changement;
  • Liens avec les groupes de promotion de la femme et de partenaires et protagonistes clés dans la collectivité;
  • Connaissance de l'approche holistique (pensée, corps, esprit);
  • Connaissance des délinquantes et de leur comportement criminel (et, de préférence, expérience auprès d'elles);
  • Expérience de l'animation de groupes;
  • Capacité d'avoir des relations constructives et empathiques avec les délinquantes, mais d'une façon qui fixe clairement les limites et respecte les règles de l'établissement;
  • Expérience de vie et qualités personnelles qui donnent une compréhension empathique des participantes au programme;
  • Connaissance des traumatismes, de la guérison, du deuil et de l'impact de la violence chez les femmes et les enfants;
  • Connaissance de la diversité ethnique dans le contexte canadien et sensibilisation à cette diversité.

Évaluation des programmes

L'évaluation des programmes est une composante essentielle des programmes correctionnels. Ceux-ci comprennent un cadre d'évaluation de leur propre efficacité. L'évaluation porte au moins sur les aspects suivants : récidive, réinsertion sociale, évaluation du changement par rapport aux objectifs du programme, satisfaction des participantes, taux de participation et de décrochage, influence de la réceptivité des participantes sur les résultats. Comme élément des programmes correctionnels, il y a des batteries d'évaluation avant et après les programmes, composées de mesures validées auprès de populations carcérales. Les unités opérationnelles (établissements et bureaux de libération conditionnelle) sont chargées de la collecte des données, y compris des données informatisées, ce qui constitue une activité essentielle liée à la prestation et à l'évaluation ultérieure des programmes correctionnels.

Le modèle théorique utilisé pour les évaluations doit permettre de cerner les objectifs des programmes et les processus mis en œuvre. En dernier lieu, des méthodes d'évaluation qualitatives et quantitatives sont utilisées pour évaluer les programmes pour les délinquantes.

Examen de la qualité

L'examen de la qualité est une composante essentielle si on veut assurer et préserver l'intégrité des programmes et sert à :

  • Voir si les délinquantes sont bien sélectionnées;
  • Voir si les participantes ont rempli ce qui suit : renvoi au programme, formulaire de consentement éclairé et documentation du retrait prématuré des programmes;
  • Examiner le nombre d'inscriptions par rapport au nombre de participantes qui suivent le programme jusqu'au bout;
  • Étudier les données d'évaluation des programmes;
  • Passer en revue les rapports de fin de programme pour s'assurer que les Normes sont respectées;
  • Voir si les rapports ont été établis avant, pendant et après les programmes et si les registres des interventions ont été remplis;
  • Contrôler la fréquence de la prestation des programmes;
  • Évaluer la prestation des programmes en examinant des enregistrements vidéo ou par l'observation directe des séances et procédures exigées;
  • Formuler des recommandations sur la certification des intervenantes (intervenants);
  • Faire rapport sur d'autres questions, selon les besoins.

Accréditation des programmes

L'évaluation des programmes est un élément nécessaire du processus d'accréditation. Elle permet d'améliorer la conception des programmes et leur exécution et contribue à garantir leur intégrité. Depuis quelques années, le SCC participe activement à un processus de révision destiné à s'assurer que ses programmes sont des plus efficaces et qu'ils tiennent compte des toutes dernières techniques de traitement connues et sont conformes aux normes de prestation propres à chaque domaine de programme (p. ex. programmes pour toxicomanes, prévention de la violence, etc.).

Les programmes sont analysés par des groupes composés de spécialistes du domaine reconnus à l'échelle internationale, qui les évaluent en fonction de critères précis. Le groupe recommande ensuite à la commissaire les programmes qui rencontrent les dits critères pour fins d'accréditation. Puis la qualité de la prestation des programmes ainsi accrédités est évaluée sur le terrain (dans les établissements et dans la collectivité) par le biais d'un système d'accréditation des sites.

De la même manière, on planifie de soumettre à un processus d'examen en vue d'accréditation les programmes correctionnels qui tiennent compte du sexe afin d'assurer leur plus grande efficacité.