Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Projet de vérification de la dotation mixte

h) Protection de la vie privée

Nous avons été très troublées par le nombre élevé de cas où des membres masculins du personnel ont aperçu des femmes nues ou à peine vêtues; il semble qu'il s'agisse pour la plupart de situations où les femmes ignoraient que des agents étaient présents dans les unités, ou d'un délai insuffisant accordé aux femmes pour se couvrir entre le moment où un homme frappe à la porte de la cellule et celui où elles baissent le rideau qui protège leur vie privée. Placées à l'extérieur des pièces, ces rideaux ne doivent être baissés que quand une femme est en partie dévêtue. Si on s'attend à un dénombrement officiel, les rideaux ne peuvent être baissés et les femmes doivent se trouver entièrement habillées. Toutefois, les femmes se plaignent que ces dénombrements officiels se produisent souvent à un moment autre que celui où elles s'y attendent et que les dénombrements non officiels peuvent survenir à tout moment. Certaines cellules n'offrent aux femmes aucune protection de leur vie privée si un membre du personnel jette un coup d'_il à l'intérieur. On attend des femmes qu'elles soient correctement vêtues en tout temps, mais elles ont néanmoins besoin de prendre des douches, de changer de vêtements et de s'occuper de leur hygiène personnelle.

Recommandation n° 5 :

Quand les rideaux de protection de la vie privée sont baissés, le personnel devrait frapper et attendre que la femme réponde qu'elle est prête à ce que le rideau soit tiré. Sauf dans les cas où l'on a des raisons de croire qu'une urgence se produit, on doit accorder la priorité absolue à ces signes de respect pour la vie privée et la dignité de la femme.