Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Le rôle parental et les expériences de violence des délinquantes : Examen des évaluations initiales des délinquantes

Les sources de renseignements

Lors de leur admission dans un établissement fédéral, toutes les délinquantes sont soumises à une évaluation initiale. Cet outil d'évaluation comprend deux grandes parties : l'une intitulée Évaluation du risque criminel et l'autre Identification et analyse des besoins des détenus. L'identification et l'analyse des besoins touchent les sept domaines suivants : l'emploi, la situation conjugale et familiale, les fréquentations et les interactions sociales, la toxicomanie, le fonctionnement dans la collectivité, les attitudes personnelles et affectives (Motiuk, 1997). Chaque catégorie de besoins comprend un certain nombre d'éléments principaux qui constituent autant d'indicateurs. Le questionnaire d'évaluation initiale des délinquantes comporte un espace réservé aux commentaires sur le domaine des besoins; dans cet espace, la personne responsable de l'évaluation peut ajouter des renseignements supplémentaires au sujet des besoins particuliers de la délinquante dans un domaine précis (emploi, situation conjugale et familiale, etc.). Ce questionnaire est entièrement rempli par l'intervenant de première ligne; les renseignements qui y figurent sont tirés de l'entrevue avec la délinquante, mais peuvent aussi provenir d'autres sources.

Il n'existe qu'un seul questionnaire d'évaluation initiale pour les délinquants et délinquantes; il est donc possible que cet outil d'évaluation ne permette pas de réunir des renseignements propres à la population carcérale féminine. C'est pour pallier à cette lacune qu'ont été élaborées les Lignes directrices sur le contenu de l'évaluation initiale de délinquantes (Établissements pour femmes purgeant une peine fédérale) (1996); ces lignes directrices visent à obtenir des renseignements supplémentaires qui concernent tout particulièrement les femmes et à consigner ceux-ci dans l'espace réservé aux commentaires sur le domaine des besoins. L'information utilisée pour réaliser cette étude provient de cette section du questionnaire. Les données relatives au rôle parental des femmes et à leurs expériences de mauvais traitements nous ont été particulièrement utiles. En ce qui a trait à la violence, les lignes directrices susmentionnées recommandent d'inscrire au dossier tout renseignement faisant état des agressions sexuelles dont la délinquante a été victime ou des expériences de violence ou de mauvais traitements qu'elle peut se remémorer. Certaines des lignes directrices rappellent l'importance de consigner des renseignements sur le rôle de mère des femmes, notamment qui s'occupe des enfants pendant leur incarcération, si elles ont des contacts avec leurs enfants, etc. Il est important de souligner, qu'à ce jour, le SCC n'a procédé à aucune vérification formelle qui lui aurait permis de s'assurer que ces lignes directrices sont uniformément appliquées, d'où la possibilité que la section du questionnaire réservée aux commentaires sur le domaine des besoins ne contienne pas toujours autant de renseignements.