Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Détenues sous responsabilité fédérale - Projet d'entrevue de détenues dites à sécurité maximale : faire du temps sans se laisser faire par le temps

Remerciements

Je tiens à exprimer ma sincère reconnaissance à toutes les personnes interviewées dans le cadre de ce projet : aux détenues, pour la confiance qu'elles m'ont témoignée et pour m'avoir fait part de leurs expériences et de leurs perceptions; aux membres du personnel, pour leurs interventions franches et perspicaces. L'importance et la profondeur de la contribution de tous les intervenants méritent bien plus d'éloges qu'il n'est possible d'en formuler ici.

Je remercie vivement mes amis et mes collègues pour leurs sages conseils et pour leur aide précieuse tout au long des diverses étapes ayant mené à la réalisation de ce projet. Mes remerciements s'adressent plus particulièrement à Kelley Blanchette, à Karl Furr, à Diane Kilby, à Jane Laishes, à Jennifer Latham, à Sandra Lyth et à Shirley Simo qui m'ont fait bénéficier de leur expertise et dont les commentaires et les suggestions m'ont permis d'améliorer le présent document.

DÉTENUES SOUS RESPONSABILITÉ FÉDÉRALE
PROJET D'ENTREVUE DE DÉTENUES
DITES «À SÉCURITÉ MAXIMALE»
«FAIRE DU TEMPS SANS SE LAISSER FAIRE PAR LE TEMPS»

L'idée, c'est de ne pas laisser faire le temps. Je crois réellement... que si on ne change pas son attitude un peu pour se mettre en harmonie avec l'établissement, on n'arrivera vraiment à rien, on se cognera simplement la tête contre le mur, laissant faire le temps, parce qu'on ne trouve aucune réponse. Mais, si on veut bien changer son attitude quelque peu et discuter du problème, leur dire quel est le problème, essayer de le résoudre et déterminer les choix qui s'offrent et les diverses façons de résoudre le problème, on parviendra alors à le résoudre. Si vous croyez ne pas avoir d'attitude et ne pas avoir le problème, vous n'arriverez jamais à rien. Vous devez aussi vous rendre compte que vous êtes à la source d'une partie du problème. (Alison)