Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

La zoothérapie dans les établissements correctionnels

D. Contexte - Brève vue d'ensemble

iii)La zoothérapie dans les hôpitaux psychiatriques

Le programme de l'Oakwood Forensic Center (autrefois le Lima State Hospital for the Criminally Insane) situé à Lima, dans l'Ohio, est un des exemples les plus frappants des avantages d'un programme de zoothérapie. David R. Lee, un travailleur social psychiatrique à cet établissement, a lancé le programme en 1975 :

[Traduction] Il y a environ huit ans, un patient a trouvé un moineau blessé dans la grande cour de la prison et l'a apporté à la salle où se trouvaient les patients les plus renfermés et déprimés de l'hôpital. Même s'il était alors interdit d'avoir dans les salles des animaux ou même des plantes, les membres du personnel et les patients ont comploté en vue de conserver l'oiseau. Les patients ont adopté l'oiseau, et les résultats ont été remarquables. Des hommes abattus et peu communicatifs se sont mis à attraper des insectes pour le petit moineau et à s'occuper de celui-ci. Pour la première fois dans cette salle pour malades mentaux profonds, les patients ont développé un esprit de groupe et ont commencé à entretenir des rapports ouverts avec les membres du personnel. (Lee, 1983)

Une étude comparative sur deux salles, identiques en tous points sauf qu'une avait des animaux domestiques tandis que l'autre n'en avait pas, a permis de démontrer statistiquement ce que le personnel savait déjà. Le niveau de médicaments pris était deux fois plus élevés dans la salle sans animaux domestiques, tout comme la fréquence des actes de violence et les tentatives de suicide. (Lee, 1983)

On a donc mis en place un programme officiel de zoothérapie. Le succès de ce programme à Oakwood montre à quel point la présence d'animaux peut exercer une influence déterminante. Lee attribue le succès du programme aux mesures mises en place en vue de son application, qui ont inclus un compte rendu des progrès accomplis, l'établissement de lignes directrices sur le soin des personnes et un système général de surveillance (Lee, 1983). Bref, une planification critique est indispensable pour assurer la réussite de tout programme de zoothérapie. Le programme d'Oakwood visait les objectifs suivants :

Des tests psychologiques ont été utilisés pour évaluer le progrès accompli par rapport à chacune des caractéristiques énumérées ci-dessous dans les 90 jours suivant la mise en oeuvre du programme.

  1. Amélioration de l'estime de soi
  • Manifestation d'une affection dépourvue de toute menace ou jugement
  • Stimulation d'une attitude de responsabilité chez la personne responsable d'un animal
  • Encouragement de la communication
  • Amélioration de l'atmosphère
  • Établissement d'un nouveau pôle d'attraction
  • Offre d'une distraction nécessaire
  • Offre d'une compagnie indispensable