Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

La zoothérapie dans les établissements correctionnels

VISIONNEMENT DE VIDÉOS

A. Prison Pet Partnership (PPP)

Ce programme est offert au Washington Corrections Center for Women (WCCW) à Gig Harbor,Washington. Voici, selon le personnel, certains avantages qu'il procure:

  • offrir aux détenues quelque chose dont elles doivent prendre soin;
  • donner des leçons sur les soins et responsabilités pour la vie;
  • permettre d'acquérir des compétences professionnelles;
  • aider à comprendre ses propres sentiments;
  • donner une occasion d'avoir une opinion plus favorable de soi et de sa capacité d'atteindre des objectifs.

Dans ce programme, on jumelle des détenues et des chiens non désirés. Les détenues ont l'impression de pouvoir communiquer avec les chiens parce qu'ils ne sont voulus ou qu'ils ont été victimes de violence ou de mauvais traitements. Chaque cycle du programme dure trois mois, et les chiens sont ensuite placés dans des foyers. Avant d'obtenir un animal, les propriétaires éventuels des chiens dressés font l'objet d'un examen approfondi. Depuis le début du programme, très peu de chiens ont été rapportés, ce qui donne une bonne idée du dressage donné à chaque chien.

Une des détenues a fait part de ses réflexions sur les changements que le programme lui avait permis d'opérer chez elle. Avant de participer au programme, elle avait l'impression que personne ne se souciait d'elle et qu'elle ne se préoccupait elle-même de personne. Toutefois, après avoir participé au programme, elle s'est rendu compte qu'on se souciait effectivement d'elle et elle a maintenant l'impression d'être « quelqu'un ». L'amélioration de son estime de soi lui a permis de se fixer des objectifs qu'elle est déterminée à atteindre. Après avoir été mise en liberté, cette détenue a trouvé un emploi comme toiletteuse d'animaux.

Les détenues croient que les animaux les aident à surmonter les obstacles qui existent entre elles et à être généralement moins sur la défensive et plus détendues. Les détenues qui participent au programme depuis un certain temps aident les nouvelles participantes à dresser leurs chiens. Les femmes aident aussi à dresser des chiens de service, mais les animaux ne deviennent pas tous des chiens de service, et les femmes ne participent pas toutes au dressage de ces chiens. Ces chiens de service procurent une assistance aux personnes handicapées; par exemple, ils peuvent ouvrir et fermer des portes et ramasser sur demande des articles qu'on a laissé tomber. Comme dans tous les programmes, il est difficile pour les femmes de voir partir les chiens. Dans ce programme, les propriétaires peuvent mettre les chiens en chenil au centre correctionnel s'ils vont en vacances ou encore pour faire dresser et toiletter les chiens. Comme dans les autres établissements, ce programme favorise l'interaction sociale, la responsabilité et un sentiment de réalisation.