Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

La zoothérapie dans les établissements correctionnels

Annexe I :
Vue d'ensemble des programmes de zoothérapie

CANADA

PROGRAMMES CARCÉRAUX DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE UTILISANT DES ANIMAUX

Maple Ridge (Colombie-Britannique)

Le centre correctionnel d'Alouette River à Maple Ridge mène un vaste programme d'aquaculture dont la main-d'oeuvre est constituée de détenus. L'écloserie Allco est un projet de restauration des salmonidés pour la rivière Alouette mené en collaboration avec les organismes de pêche fédéral et provincial. Le centre correctionnel de Stave Lake à Maple Ridge a quant à lui un parc d'élevage en filet et est le seul fournisseur de truites arc-en-ciel pour de nombreux petits lacs. Il y a aussi à cette prison un abri pour animaux où l'on s'occupe d'animaux sauvages blessés comme des aigles, des hiboux et des cerfs qui, une fois rétablis, sont relâchés dans la nature.

Le centre correctionnel pour femmes de Burnaby mène un programme canin qui sert à générer des recettes et qui est axé sur le toilettage et la garde en chenil d'animaux pour le public.

CALGARY WILDLIFE REHABILITATION SOCIETY

Calgary (Alberta)

Depuis 1994, cette société travaille avec deux prisons des États-Unis pour faire participer des détenus à des projets de remise en état de la faune. Les détenus assurent des soins de longue durée aux animaux blessés que les vétérinaires de Calgary reçoivent du grand public. Ils aident également à produire le bulletin trimestriel et à tenir les dossiers sur la faune, ce qui leur permet d'acquérir des compétences commerciales monnayables.

ÉTABLISSEMENT POUR FEMMES NOVA

Truro (Nouvelle-Écosse)

Pawsitive Directions est un programme de formation de maîtres-chiens destiné à présenter aux délinquantes les bases de l'élevage et du dressage de chiens. À l'achèvement de la phase initiale du programme, les détenues seront qualifiées pour dresser des animaux sans foyer obtenus auprès de la SCPA et d'autres sources, en vue de leur placement auprès de familles. La deuxième année, on compte lancer un programme pour dresser des chiens de service pour des personnes handicapées et des malentendants de la Nouvelle-Écosse (Logan, 1996).

 

ÉTATS-UNIS

PRISON-PET-PARTNERSHIP PROGRAM (PPPP)

WASHINGTON STATE CORRECTIONS CENTER FOR WOMEN (WCCW)

Gig Harbor, Washington

Ce programme, lancé au début des années 1980, sert à mettre des chiens spécialement dressés à la disposition de personnes handicapées. Le PPPP permet aussi aux détenues de suivre des cours au niveau de collège communautaire sur le toilettage, l'élevage de chiens, le comportement canin et le dressage à l'obéissance des chiens qui viennent de la société de protection des animaux, pour ainsi améliorer les chances d'adoption des chiens. Un des aspects les plus intéressants du programme est que quelques chiens dressés à ce centre de détention peuvent déceler le début d'une crise d'épilepsie avant même qu'elle ne se manifeste.

PEOPLE-ANIMALS-LOVE (PAL)

DISTRICT OF COLUMBIA CORRECTIONAL FACILITY

Lorton, Virginie

Le programme PAL, fondé en 1982, sert à placer des animaux (chats, oiseaux, poissons et lapins) et a permis d'établir un club où l'on discute des besoins des animaux et où l'on donne des cours sur le soin des animaux. Un cours de technologue en santé des animaux a été créé avec l'aide du personnel du National Institute of Health et de la Uniformed Services University of the Health Sciences. Après leur mise en liberté, bon nombre de détenus qui ont suivi ce cours se sont trouvé des emplois dans des centres d'élevage d'animaux de laboratoire.

COLORADO WILD HORSE INMATE PROGRAM

FOUR MILE CORRECTIONAL FACILITY

Canon City, Colorado

Ce programme a commencé en 1986 au Fremont Correctional Facility. En collaboration avec le Bureau of Land Management et l'American Humane Association, il est devenu un programme de réadaptation offrant aux détenus une formation notamment en techniques équestres, en zootechnie et en techniques vétérinaires. En moyenne, 25 détenus sont inscrits à un cours de gestion équine destiné à les aider à occuper un emploi suivant leur mise en liberté. (Jusqu'en 1995, ils pouvaient obtenir un crédit collégial pour le cours.) Il s'agit du plus vaste établissement du monde de dressage de chevaux sauvages; entre 1986 et 1996, plus de 2 700 détenus avaient participé au programme, qui avait permis de dresser 4 000 chevaux. On offre, aussi dans le cadre du programme, de dresser des chevaux appartenant à des particuliers que d'autres centres de dressage ont été incapables de dresser.

CENTRAL NEW MEXICO CORRECTIONAL FACILITY

PET VISITATION PROGRAM

Los Lunas, Nouveau-Mexique

Des guides du zoo et des bénévoles de la société protectrice des animaux et de Wonderful World of Pets font des visites hebdomadaires à l'établissement correctionnel en compagnie d'animaux du zoo et d'autres animaux. Ils donnent des cours sur les origines, les besoins et la personnalité des animaux.

LEADER DOG PROJECT

HURON VALLEY WOMEN'S CORRECTIONAL FACILITY

Ypsilanti, Michigan

Ce programme a été établi en 1988 pour offrir aux organismes de service auprès des personnes handicapées une source de chiens socialisés et dressés par les détenues. Après un an à l'établissement, les chiens sont envoyés au Rochester Leader Dog School pour participer à une séance de dressage finale. Les détenues choisies apprennent les techniques du dressage et du toilettage, en plus de découvrir les besoins et les réalisations des personnes handicapées. Les chiens circulent partout dans la prison, ce qui permet au plus grand nombre possible de détenues d'avoir des contacts avec eux. Cela contribue à la socialisation des chiens et procure également des avantages aux détenues.

FRIENDS FOR FOLKS

LEXINGTON ASSESSMENT AND RECEPTION CENTER

Lexington, Oklahoma

Ce programme, commencé en juillet 1990, permet à des détenus purgeant une peine de longue durée de dresser des animaux provenant d'abris locaux pour qu'ils deviennent des compagnons de personnes âgées seules ou des chiens de service pour des personnes handicapées. On fait la rotation des prisonniers pour permettre au plus grand nombre possible de ces derniers de participer. Dans le programme de dressage de grande intensité, les propriétaires de chiens peuvent confier leur animal à l'établissement pour une période de dressage de 30 jours, en contrepartie d'un don de 50 $.

PET-GROOMING PROGRAM

PITCHESS DETENTION CENTER

Castaic, Californie

Dans ce programme, les détenus apprennent à toiletter des chiens et des chats d'un abri pour animal en milieu rural pour ainsi améliorer les chances des animaux d'être adoptés. Pour 10 $, les détenus peuvent également faire le toilettage d'animaux appartenant aux employés du pénitencier, cette somme permettant d'absorber les coûts de toilettage des animaux venant de l'abri. Depuis août 1996, la peine d'un détenu est réduite d'environ cinq jours pour chaque tranche de 20 jours qu'il travaille à l'unité de toilettage. Après 120 heures de travail, chaque détenu participant reçoit un certificat d'éducation des adultes. Plusieurs anciens participants ont obtenu un emploi dans l'industrie des animaux domestiques.

PROJECT POOCH

MACLAREN SCHOOL, OREGON YOUTH AUTHORITY

Woodburn, Oregon

Project POOCH (Positive Opportunities - Obvious Change with Hounds) a été lancé en 1993 à cet établissement correctionnel pour jeunes délinquants du sexe masculin. Ces derniers adoptent des chiens auprès de deux sociétés locales de protection des animaux et assurent le dressage à l'obéissance des chiens avec l'aide de leur instructeur, qui est aussi un dresseur de chiens. Ceux-ci sont ensuite adoptés par des familles de la collectivité. Il s'agit d'un programme de formation approuvé. Tous les participants ont vu le nombre de leurs renvois au bureau diminuer et ont aussi manifesté une amélioration de leur estime de soi, de leur patience, de leur sens des responsabilités et de leurs compétences professionnelles. Project POOCH II, en voie d'élaboration, comportera en outre des cours de toilettage de chiens, de gestion de chenils et de techniques vétérinaires à l'intention des résidents de longue durée.

ÉCOSSE

COMMUNITY SERVICES AQUATIC CLUB

SAUGHTON PRISON

Édimbourg, Écosse

En 1978, les détenus purgeant une peine de longue durée ont commencé à travailler, en collaboration avec le Département de biologie marine de la Stirling University à l'élevage du poisson, principalement pour les pays du tiers monde. Ce programme a permis d'améliorer les stocks d'élevage et d'envoyer des milliers de poissons aux pays en développement pour augmenter leurs sources de nourriture. On a commencé à produire des crevettes, et certains détenus ont aussi créé une volière. Le programme d'élevage de poissons comestibles est maintenant terminé, mais les prisonniers continuent à faire l'élevage de poisson tropicaux qu'ils échangent pour de la nourriture et du matériel. Certains élèves des perruches et des calopsittes dans leur cellule. Les oiseaux excédentaires sont donnés à des hôpitaux ou à des personnes âgées et des enfants dans le besoin.

AUSTRALIE

PETS AS THERAPY PROGRAM (PAT)

ADELAIDE WOMEN'S PRISON

Northfield, Australie-Méridionale

Ce programme a été lancé en 1988 dans le but d'aider les personnes handicapées ou autrement défavorisées. Les détenues choisies s'occupent sous surveillance de dresser les chiens à remplir des tâches spéciales et notamment de socialiser des chiens à des foyers de soins infirmiers et des écoles d'instruction spéciale du voisinage. Entre 1988 et 1996, plus de 200 chiens dressés par des détenues avaient été placés auprès de particuliers et de familles, y compris de victimes de crimes, de personnes coupées de la société, d'enfants souffrant de paralysie cérébrale et de personnes ayant des déficiences intellectuelles ou souffrant de paraplégie ou de quadriplégie. Une étude avec groupe témoin (Walsh et Merten, 1994) a révélé une amélioration de l'estime de soi et une baisse du niveau de dépression parmi les détenues participantes.

GUIDE DOG PROGRAM

BEECHWORTH TRAINING PRISON

Beechworth, Victoria

Ce programme, lancé en 1974, a probablement été le premier en son genre en Australie. On confie des chiots à des détenus à faible niveau de sécurité qui sont chargés d'assurer la propreté des chenils, et de toiletter et nourrir les chiots ainsi que de leur faire faire de l'exercice. On a donné aux maîtres-chiens une permission spéciale pour amener les chiens dans le district des magasins de Beechworth pour leur faire connaître la rue, la circulation, les magasins et les foules.

ANGLETERRE

THE GARTH PRISON PET PROGRAM

Lancashire, Angleterre

Dans le cadre de ce programme, commencé en 1992, plus de 70 détenus ont gardé des oiseaux dans leur cellule. En outre, les détenus ont construit deux volières pour élever des oiseaux destinés à des personnes âgées et défavorisées de la collectivité. On a également installé des aquariums renfermant des poissons tropicaux dans le gymnase et les aires réservées aux visites. Les détenus se sont occupés des soins et de l'élevage. Des cours sur le soin des animaux domestiques ont été donnés en soirée, de concert avec le service d'éducation. On y traitait notamment de questions environnementales et de la faune. L'aspect qui démarquait cette initiative était la coordination, c'est-à-dire la participation de plusieurs services de l'établissement.

AFRIQUE DU SUD

COMPANION ANIMAL PROGRAMS

DEPARTMENT OF CORRECTIONAL SERVICES

Afrique du Sud

Il existe des programmes de zoothérapie dans les prisons de l'Afrique du Sud depuis le milieu des années 1980. Dans ce système, les animaux domestiques sont utilisés pour récompenser une bonne conduite. Les détenus sont répartis entre deux groupes, A et B, selon leur conduite, et font l'objet d'une réévaluation tous les six mois. Entre autres privilèges, les détenus du groupe A sont autorisés à avoir des animaux domestiques, dont ils doivent prendre soin et pour lesquels ils doivent notamment acheter de la nourriture.