Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

La zoothérapie dans les établissements correctionnels

Annexe III :
Stratégie de planification d'un programme de zoothérapie

I. ÉVALUATION DES BESOINS

A. Définition - technique de planification structurée permettant de déterminer les priorités en se basant sur les données.

B. A-t-on besoin d'un programme de zoothérapie?

  1. Dans la collectivité? Pourquoi? En quoi consiste-t-il?
  2. Dans l'organisme à desservir? Pourquoi? En quoi consiste-t-il?
  3. Au sein de l'organisation qui assure les services? Pourquoi? En quoi consiste-t-il?
  4. Au niveau des personnes? Pourquoi? En quoi consiste-t-il?
    1. Faire une évaluation fonctionnelle et de la personnalité pour s'assurer que cette forme de thérapie répond aux besoins de la personne.

C. Quelles sortes de programmes existent?

D. Évaluation des besoins et des ressources dans la collectivité

  1. Enquêtes : cerner l'univers et concevoir un instrument d'enquête
  2. Données de recensement
  3. Réseau de soutien social

E. Rapport coûts-avantages

  1. Du programme
  2. Par rapport à d'autres thérapies ou activités

F. Contribution

  1. Du personnel et de l'administration
  2. Des résidents et des patients

II. ÉTABLISSEMENT DE BUTS

A. Établir des buts et des objectifs atteignables

B. Élaborer des indicateurs de mesure raisonnables

  1. Exemples : changements dans la dépendance à l'égard des drogues, la pression artérielle, l'interaction sociale, la durée ou le contenu du discours, le taux de suicide, le taux de survie, la récidive, le répertoire des attitudes envers les animaux domestiques
  2. Suivre la participation aux activités

III. ÉLABORATION D'UNE STRATÉGIE EN VUE DE FAIRE ACCEPTER LA ZOOTHÉRAPIE

A. Sources typiques d'opposition aux programmes de zoothérapie :

  1. Assurance/aspects juridiques
  2. Entretien/soutien du personnel
  3. Familles/manque de sensibilisation
  4. Codes municipaux ou provinciaux réels ou perçus en matière d'hygiène
  5. Résistance normale de l'être humain au changement

B. Raisons de cette résistance :

  1. Manque d'information précise ou de ressources d'aide
  2. Pénurie d'endroits se prêtant à une interaction
  3. Préoccupations d'ordre pratique en matière de santé
  4. Refus d'être à l'avant-garde d'un mouvement
  5. Bureaucratie
  6. Manque de communication
  7. Résistance à la communication
  8. Pénurie d'employés ou de ressources pour amorcer le programme

C. Facteurs qui peuvent influer sur le changement

  1. Neutralité du cadre
  2. Vaste éventail de points de vue représentés
  3. Participation à une discussion axée sur le problème
  4. Reconnaissance de l'interdépendance des organisations visées
  5. Mise en place de projets pilotes ou de démonstration
  6. 6. Recensement de ressources et de services auxquels on peut s'adresser pour obtenir de l'aide et un appui
  7. 7. Recherches poussées pour encourager les hésitants

IV. CONSIDÉRATIONS LIÉES AU PROGRAMME

A. L'établissement ou organisme visé

  1. Déterminer la population visée
    1. Y a-t-il des facteurs physiques ou psychologiques restrictifs?
    2. Qui profiterait ou ne profiterait pas du programme?
    3. Qui voudrait ou ne voudrait pas d'animaux?
    4. Quelles sortes d'animaux domestiques préfère-t-on?

  2. Définir la nature du traitement ou les conditions de résidence
    1. Établir des calendriers convenables
    2. Déterminer les endroits convenables pour le programme
    3. Déterminer s'il est préférable d'envisager des visites ou l'hébergement

  3. Cerner les ressources disponibles
    1. Financières (contributions en espèces et en nature)
    2. Personnel (employés et bénévoles)
    3. Expertise professionnelle et personnes recommandées
    4. Installations et matériel

  4. Définir l'infrastructure organisationnelle et affecter le personnel voulu pour coordonner et surveiller le programme

  5. Déterminer le degré d'engagement requis à tous les niveaux de la hiérarchie, y compris de la part de la direction

B. Établissement ou organisme prestataire du service

  1. Déterminer la population animale utilisée
    1. Restrictions physiques ou comportementales?
    2. Espèces et races disponibles et convenables

  2. Définir la nature du service
    1. Établir des calendriers convenables
    2. Choisir des endroits convenables

  3. Cerner les ressources disponibles
    1. Financières (contributions en espèces et en nature)
    2. Personnel (employés et bénévoles)
    3. Expertise professionnelle et personnes recommandées
    4. Installations et matériel

  4. Définir l'infrastructure organisationnelle et affecter le personnel voulu pour coordonner et surveiller le programme

  5. Déterminer le degré d'engagement

C. Considérations juridiques

  1. Ordonnances provinciales et municipales applicables
  2. Codes d'hygiène applicables
  3. Assurance et reponsabilité
    1. Couverture normale/Indemnisation pour accident du travail
    2. Protection supplémentaire/volontaire
    3. Possibilité de conclure des contrats de non-responsabilité

D. Personnel

  1. Surveillance et utilisation du personnel salarié

  2. Bénévoles
    1. Établissement du programme et détermination des composantes avant le recrutement
    2. Recrutement
    3. Présélection
    4. Sélection
    5. Politiques, programme, procédures, règles, règlements et directives en matière de formation
    6. Motivation et soutien
    7. Surveillance
    8. Tenue de dossiers
    9. Reconnaissance

  3. 3. Publication de descriptions de postes et de lignes directrices

E. Choix des animaux

  1. S'assurer que des vétérinaires fassent partie de l'équipe en tant que responsables de soins aux animaux et de protecteurs de la santé des êtres humains.

  2. Choisir des animaux convenables
    1. Faire preuve d'imagination tout en étant réaliste
    2. Exclure les animaux dangereux
    3. Tenir un dossier médical : examiner les animaux avant leur participation au programme

  3. Facteurs dont il faut tenir compte pour le choix des animaux :
    1. Espèces
    2. Race (probabilité de problèmes de comportement, de tempérament, de toilettage et d'allergies)
    3. Taille
    4. Vigueur : risque de blessures causées par des êtres humains
    5. Âge/espérance de vie
    6. Sexe et reproduction
      1. Marquage territorial par le mâle
      2. Miction submissive de la femelle
      3. Possibilité de stérilisation
    7. Comportement, tempérament et personnalité de chaque animal
    8. Possibilités d'éducation à la propreté des animaux
    9. Risque de blessures par le destinataire

  4. Élaborer un plan de soins de santé
    1. Vaccinations régulières et prévention des maladies
    2. Hygiène buccale, ecto- et endo-parasites

  5. Entraînement et modification du comportement

  6. Toilettage régulier en vue de combattre la maladie et les allergies

F. Facteurs zoonotiques

  1. Allergies
  2. Maladies zoonotiques
  3. Blessures physiques (morsures, égratignures, chutes)
  4. Santé environnementale
    1. Déterminer si l'animal aura accès à des aires stériles ou sanitaires
    2. Établir des procédures en ce qui concerne le prix, les odeurs et les poils
    3. Établir une marche à suivre pour le nettoyage
    4. Assurer la conformité avec les ordonnances locales sur le contrôle des animaux

G. Facteurs psychosociaux

  1. Établir un niveau convenable de compassion, mais avec détachement

  2. Enseigner au personnel à s'occuper des facteurs liés à l'établissement (protection de la vie privée, réaction de particuliers et de groupes à l'établissement, droits photographiques)

  3. Enseigner au personnel à faire face aux réactions émotives (p. ex., vieillissement, perte de liberté, sentiments de rejet, risque de mauvais traitements, dénégation des sentiments de colère dirigés vers l'animal ou le programme, apitoiement sur soi)

  4. Apprendre au personnel comment détecter et cibler un attachement affectif
    1. Du patient envers l'animal
    2. De l'animal envers le patient
    3. Du prestataire de programme envers le patient
    4. Décès du patient
    5. Mort ou départ de l'animal

H. Facteurs financiers

  1. Frais budgétaires prévus
    1. Animal
      1. Acquisition
      2. Entretien (nourriture, hébergement, frais de vétérinaire, accessoires et fournitures)
      3. Hébergement
    2. Personnel (employés supplémentaires, temps supplémentaire, formation)
    3. Dépenses opérationnelles (p. ex., véhicules, uniformes)
    4. Coût administratif (assurance)

  2. Recettes budgétaires et sources de revenu
    1. Possibilités d'exiger des frais pour les services
    2. Produits résultant du programme
    3. Subventions de recherche ou pour le programme provenant de fondations de service social ou pour les animaux
    4. Contributions et dons
    5. Contributions en nature (main-d'oeuvre, matériel)
    6. Possibilité d'utiliser la zoothérapie comme outil de marketing afin de générer des affaires pour le programme ou l'organisme

I. Relations publiques

  1. Désamorcer l'opposition et limiter les dégâts
  2. Faire valoir l'aspect positif du programme

J. Bien-être des animaux

  1. Besoins fondamentaux des animaux -- nourriture, eau, abri, repos, solitude, soins vétérinaires (courants et d'urgence)
  2. Risque de mauvais traitements, de traumatisme, de stress et de fatigue
  3. Problèmes courants
    1. Obésité
    2. Soins la fin de semaine
    3. Stress comportemental : absence d'un maître en particulier, impossibilité d'échapper à la présence des êtres humains

V. DOCUMENTS

  1. Énoncé des buts et objectifs
  2. Énoncé du degré d'engagement requis et de la procédure à suivre à l'achèvement du programme
  3. Possibilité que la nouvelle organisation exige l'établissement de règlements, d'une constitution, d'articles de constitution en société et d'une liste des dirigeants
  4. Politique relative aux animaux

VI. MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME

  1. Obtenir et former le personnel voulu
  2. Attribuer les responsabilités
  3. Entamer un programme de sensibilisation à l'intention des populations visées et des autres intéressés
  4. Obtenir et dresser les animaux
  5. Établir des calendriers et des routines, surtout pour les périodes creuses

VII. DOCUMENTATION ET ÉVALUATION - témoignages et données

  1. Indicateurs de rendement
  2. Dossiers
    1. Santé vétérinaire
    2. Santé psychologique et psychiatrique des êtres humains
    3. 3. Alimentation
    4. 4. Participation à des activités et exercices
  3. Politiques et procédures - les modifier au besoin
  4. Évaluations périodiques
  5. Budgets
  6. Dossiers du personnel
  7. Remerciements s'il y a lieu.