Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Rapport sur les cas d'automutilation à la Prison des femmes de Kingston

Résumé

    Une étude a été menée à la Prison des femmes de Kingston afin d'orienter l'élaboration d'un programme thérapeutique à l'intention des détenues qui s'infligent des blessures volontairement. On a interrogé 44 détenues et 41 membres du personnel chargé de la sécurité au sujet de trois objectifs du programme : l'intervention dans les cas d'automutilation, la réduction du nombre de cas d'automutilation et la détermination du comportement suicidaire. L'étude conclut que la meilleure façon de réduire le nombre de cas d'automutilation consiste à aborder le problème comme étant le symptôme d'un trouble émotif plutôt qu'une question relevant de la sécurité, et de confier désormais au personnel chargé du counseling et non à celui de la sécurité, la responsabilité d'en réduire l'incidence. L'étude a aussi démontré que les détenues qui ont recours à l'automutilation recherchent souvent le soutien moral de leurs pairs et qu'il est nécessaire de reconnaître et d'entériner ce type de soutien. On y recommande l'élaboration d'un programme visant à enseigner aux détenues comment apporter une aide psychologique à leurs pairs. Il s'agit d'un programme conçu de manière à fournir aux détenues assumant ce rôle, un soutien constant et un perfectionnement professionnel.