Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programmes pour les délinquantes

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Rapport sur les progrès réalisés depuis dix ans dans le domaine des services correctionnels pour femmes
1996-2006

PDF

Avant-propos du commissaire

Je suis heureux de présenter le Rapport sur les progrès réalisés depuis dix ans dans le domaine des services correctionnels pour femmes du Service correctionnel du Canada (SCC). La publication de ce rapport coïncide avec l'anniversaire de la publication, en 1996, du rapport de l'honorable Louise Arbour concernant la Commission d'enquête sur certains événements survenus à la Prison des femmes de Kingston. Le rapport Arbour a donné lieu à la transformation fondamentale des politiques de notre organisation et, surtout, nous a amenés à orienter davantage nos activités organisationnelles sur le respect de la primauté du droit et la responsabilisation.

Le contenu du présent rapport et les mises à jour apportées à diverses recommandations illustrent le travail soutenu accompli par l'ensemble de notre organisation à la suite de la publication du rapport Arbour. À la lecture du présent document, et si je me fie à l'expérience que j'ai acquise et aux discussions que j'ai eues depuis ma nomination au poste de commissaire, l'an dernier, je peux affirmer avec assurance que les membres du personnel sont disposés à collaborer afin d'exécuter un travail de qualité, conforme à de solides valeurs ministérielles, dans le respect de la primauté du droit.

Le rapport Arbour exposait, de façon générale, des problèmes comme les droits de la personne, l'isolement, les plaintes formulées par les détenues, les procédures de règlement des griefs et les processus d'enquête. Le rapport Arbour fournissait des propositions spécifiques liées aux services correctionnels offerts aux femmes, conformes à l’orientation de la Commission d'enquête. Il comprenait notamment une recommandation visant la création d'un poste de sous-commissaire pour les femmes (SCF). Sous la direction de la SCF actuelle, Anne Kelly, et de la première SCF, Nancy Stableforth, on a accompli de nombreuses réalisations qui ont permis de mettre en œuvre des programmes et des services expressément destinés aux délinquantes. Le présent rapport fait état des travaux et des progrès réalisés au cours des dix dernières années dans l’important domaine que constituent les services correctionnels.

Même si le SCC a beaucoup fait pour répondre aux besoins uniques des délinquantes, son travail est loin d’être terminé. De par leur nature même, les activités des services correctionnels sont sujettes à des changements constants. L’évolution du profil des délinquants et le milieu correctionnel nous obligent à mesurer, à évaluer et à améliorer régulièrement nos approches pour qu’elles demeurent axées sur les résultats et nous permettent de faire preuve de responsabilisation. Le SCC doit, d’abord et avant tout, évoluer afin d’adapter ou de recentrer ses efforts, s’il y a lieu, pour assurer encore plus efficacement la sécurité du public en satisfaisant aux besoins de tous les délinquants pendant leur incarcération et pendant qu’ils sont sous surveillance dans la collectivité.

Keith Coulter, Commissioner
Service correctionnel du Canada

Avril 2006