Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Recommandations issues de l'enquête du coroner sur la mort de Robert Gentles

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

55. Que le directeur et le directeur adjoint du pénitencier de Kingston demeurent en fonction au moins trois ans. Que le SCC envisage la création d'un programme d'incitatifs financiers pour encourager les directeurs et les directeurs adjoints à rester en fonction lorsqu'ils occupent un poste difficile comme c'est le cas au pénitencier de Kingston.

RÉPONSE DU SCC

Le SCC appuie le concept de stabilité pour les postes de niveau supérieur dans tous les établissements du SCC, y compris le pénitencier de Kingston. Nous sommes également d'avis que ce besoin de stabilité va au-delà des postes de directeur et de directeur adjoint de pénitencier, pour s'étendre aux autres gestionnaires et employés qui occupent des postes supérieurs dans l'établissement. Parmi ceux-ci figureraient les surveillants correctionnels et les chefs d'unité, qui jouent un rôle clé dans les activités quotidiennes de l'établissement et qui ont les rapports les plus directs avec la population carcérale.

Un mandat minimum de trois ans laisserait certainement assez de temps pour accroître la stabilité dans un établissement particulier, mais il n'existe pas de dispositions juridiques ou autres auxquelles pourrait faire appel le SCC pour obliger les gestionnaires à demeurer en poste pour cette période précise.

Le SCC n'a aucun pouvoir pour créer des incitatifs financiers à l'intention des cadres supérieurs.