Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Revue de la littérature sur les techniques de traitement en toxicomanie

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Préparation à la vie active

Les programmes de préparation à la vie active comprennent des activités visant à préparer les individus à vivre d'une manière autonome dans notre société moderne. En l'occurrence, il s'agit de programmes différents de ceux axés sur l'acquisition d'autres compétences (p. ex. compétences psychosociales) en ce que la préparation à la vie active comporte l'apprentissage de fonctions qui sont essentielles pour vivre d'une manière autonome, tandis que les programmes d'acquisition d'autres compétences peuvent être définis comme visant à aider les personnes qui ont déjà les compétences nécessaires pour vivre d'une manière autonome à apprendre à fonctionner d'une manière plus efficace (p. ex. s'affirmer). De toute évidence, les programmes de préparation à la vie active ne s'imposent que dans une minorité de cas, puisque la plupart des gens acquièrent les compétences nécessaires pour vivre d'une manière autonome au cours de leur passage à la vie adulte. Dans le milieu correctionnel, deux groupes principaux peuvent tirer parti d'un programme de préparation à la vie active, soit les personnes qui ont été incarcérées durant la majeure partie de leur vie et qui n'ont jamais vécu dans un contexte où elles n'étaient pas encadrées, et les personnes qui souffrent d'un handicap majeur, comme une intelligence anormale, un trouble cérébral organique (p. ex., causé par un problème de toxicomanie), ou une schizophrénie chronique, qui limite leur capacité de fonctionner d'une manière autonome.

Les programmes de préparation à la vie active portent sur une gamme d'activités, à partir des fonctions les plus élémentaires, comme le logement et la nourriture, la propreté et l'hygiène, l'utilisation des transports publics, le magasinage et la gestion de ses finances personnelles, jusqu'aux fonctions plus difficiles, comme trouver un emploi et le garder, se divertir et constituer un réseau de relations sociales de base. La formation est généralement très simple, comportant souvent des jeux de rôle et la représentation de situations réelles de la vie courante, sous surveillance. L'efficacité des programmes de préparation à la vie active en tant que mesure d'intervention n'a pas fait l'objet d'une évaluation distincte, et refuser ce genre de formation aux personnes qui en ont besoin constituerait certes une violation des principes moraux. Cette intervention doit être considérée comme presque essentielle pour certaines personnes. On conçoit très facilement que l'efficacité relative des différentes méthodes de préparation à la vie active puisse varier, mais aucune étude comparative de cette nature n'a été faite dans le domaine des toxicomanies. En fait, la nécessité d'une telle intervention est si rare dans ce domaine qu'elle n'a pas fait l'objet de recherches. Néanmoins, les programmes actuels pourraient être évalués sur les plans des modalités d'évaluation des besoins, de la portée de la formation disponible et de la manière dont la qualité de la formation est assurée.

Références pour préparation à la vie active:

Saskatchewan Department of Manpower and Immigration, The Dynamics of Life Skills Coaching, Prince Albert, Saskatchewan: Saskatchewan Department of Manpower and Immigration, Training and Research Development Station, 1973.

Young Womens' Christian Association (YWCA) of Metropolitan Toronto, Discovering Life Skills with Special Groups, Toronto: YWCA of Metropolitan Toronto, 1986.

Young Womens' Christian Association (YWCA) of Metropolitan Toronto, Discovering Life Skills with Women Vol. II. Toronto: YWCA of Metropolitan Toronto, 1980.