Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Délinquants sexuels autochtones : Allier la guérison spirituelle au traitement cognitivo-comportemental

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

INTRODUCTION

Le présent rapport a pour but de contribuer à l'élaboration d'une stratégie de traitement des délinquants sexuels autochtones. Pour créer un programme, il faut d'abord étudier les stratégies existantes de traitement et déterminer ce que les gens travaillant dans le domaine ont appris de leur expérience (Zellerer, 1994). Puisqu'il n'existe que peu de documents sur le sujet, le rapport passe également en revue d'autres aspects de la condition des Autochtones au Canada, de façon à situer le problème dans son contexte.

Depuis quelques années, on a constaté un intérêt croissant à l'égard des délinquants autochtones. Plus particulièrement, les délinquants sexuels autochtones ont fait l'objet d'une attention accrue de la part des gouvernements et des divers organismes autochtones puisqu'on a reconnu que les agressions sexuelles constituent un problème grave dans les collectivités autochtones, tout comme dans le reste de la société. En outre, les taux d'incarcération et de récidive des délinquants sexuels sont plus élevés chez les Autochtones que chez les non-Autochtones. Comparativement aux délinquants non autochtones, il y a une forte disproportion quant au nombre des hommes autochtones qui purgent des peines d'emprisonnement relatives à des agressions sexuelles (Notes d'un discours de John Edwards, 1995:2). C'est pourquoi les organismes et les gouvernements élaborent des programmes visant à aider les collectivités autochtones à régler le problème des agressions sexuelles.

Bien sûr, il n'y a pas de remède miracle. L'agression sexuelle est un problème complexe qui ne peut être résolu sans un appui coordonné des divers organismes, des collectivités et des particuliers. Les ministères doivent participer à la prise de décision à tous les échelons de l'élaboration et de la mise en oeuvre des programmes, en plus de fournir aux professionnels de la santé qui oeuvrent auprès des Autochtones les ressources dont ils ont besoin. Le Service correctionnel du Canada (SCC) s'intéresse activement aux questions qui touchent les Autochtones. Sous le régime de l'article 81 de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition, on y a créé un poste de conseiller national des Programmes pour les Autochtones et un comité consultatif autochtone.

Puisqu'il existe peu d'ouvrages sur les délinquants sexuels autochtones, le présent rapport est écrit dans un mode qualitatif. On y donne autant de renseignements que possible sur les programmes destinés aux délinquants sexuels autochtones, en plus d'offrir une réflexion sur les problèmes des Autochtones, de façon générale, tant dans le contexte des collectivités que dans celui du système correctionnel.