Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Entre nous

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Entre Nous

VOL. 31, No 3

Des experts du domaine correctionnel en Afghanistan

PAR Suzanne Leclerc, agente principale des relations avec les médias, Secteur des communications et de l’engagement des citoyens

Photo : Jean-Marc Carisse

Stockwell Day, ministre de Sécurité publique Canada, Linda Garwood-Filbert, Ric Fecteau et le commissaire Keith Coulter, à la veille du départ de l’équipe pour Kandahar, en Afghanistan
Stockwell Day, ministre de Sécurité publique Canada, Linda Garwood-Filbert, Ric Fecteau et le commissaire Keith Coulter, à la veille du départ de l’équipe pour Kandahar, en Afghanistan

Dans le cadre de l’engagement du gouvernement du Canada visant à aider l’Afghanistan à devenir un pays stable et autonome, le Service correctionnel du Canada (SCC) joue un rôle clé dans un important projet d’une équipe de reconstruction de prisons à Kandahar, au sud de l’Afghanistan.

Le 2 février 2007, Linda Garwood-Filbert, gestionnaire d’unité à l’Établissement Stony Mountain, et Ric Fecteau, surveillant correctionnel à l’Établissement Edmonton, ont été mutés en Afghanistan pour une affectation d’un an à titre de membres de l’Équipe de reconstruction provinciale (ERP) du Canada. Ils assureront des services de formation et de mentorat pour le personnel et les administrateurs de la prison provinciale Sarpoza, à Kandahar.

Linda et Ric aideront le Service central des prisons de l’Afghanistan à mettre en place une administration nationale des prisons respectant la primauté du droit, dont les opérations et les pratiques seront conformes aux normes internationales. Le projet est entièrement financé par le Fonds pour la paix et la sécurité dans le monde du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI). Linda et Ric collaboreront de façon étroite avec les collègues de l’ERP de ce ministère, de la Gendarmerie royale du Canada, de l’Agence canadienne de développement international et du ministère de la Défense nationale.

Il ne s’agit pas là d’un nouvel engagement pour le SCC. En effet, le SCC est présent en Afghanistan depuis 2002 au moyen des affectations dans le cadre de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), et il a su donner des conseils adaptés à la réalité culturelle portant sur tous les aspects, de la reconstruction des prisons à l’élaboration des politiques et des pratiques, en passant par la formation du personnel, les questions liées aux sexes et les programmes à l’intention des délinquants. En août 2006, Rick Reiman, directeur du Bureau sectoriel de libération conditionnelle de Winnipeg, a été détaché auprès de la MANUA à cette fin.

Le SCC contribue de façon très active non seulement aux efforts de reconstruction de la nation en Afghanistan, mais aussi à d’autres missions de nature correctionnelle à l’échelle internationale. « Peu de Canadiens sont au courant de l’excellent travail effectué par le SCC partout dans le monde en ce qui à trait à l’accroissement de la stabilité des systèmes correctionnels dans les pays déchirés par la guerre, a expliqué le commissaire du Service correctionnel du Canada, M. Keith Coulter. La contribution à la mise en place d’un système correctionnel solide et conforme aux normes internationales liées aux droits de la personne et à la primauté du droit est primordiale au développement et à la stabilité de toute société civile. »

Depuis 2001, le SCC s’occupe de questions concernant l’Afghanistan conjointement avec les ministères partenaires du domaine de la justice, en fonction de l’orientation stratégique fournie par le MAECI. Le Service a fait un travail de pionnier au Kosovo et a mis sur pied et assuré la gestion de la contribution du SCC à la mission de paix des Nations Unies en Côte d’Ivoire. Le Service entretient également des relations avec d’autres nations et organisations correctionnelles internationales.

Nous pouvons être fiers des professionnels qui se sont portés volontaires pour aider le peuple de l’Afghanistan à reconstruire son pays après des années d’agitation et de bouleversement.

Pour plus de renseignements sur l’Afghanistan et d’autres engagements du SCC à l’étranger, veuillez consulter le site consacré aux questions internationales à l’adresse suivante : www.csc-scc.gc.ca. Pour lire un témoignage sur une contribution récente et l’expérience d’un employé du SCC en Afghanistan, rendez-vous à l’article De Kaboul à Kandahar. ♦

 

 

TABLE des MATIÈRES
Suivant