Rapport du Groupe de travail sur la sécurité

3. Méthodologie

Le mandat du Groupe de travail s’énonçait ainsi :

«Élaborer un cadre de sécurité qui optimalise l’interaction entre le personnel et les délinquants tout en favorisant la réinsertion sociale en toute sécurité de ces derniers. »

Le Groupe de travail réunissait les personnes suivantes :

  • Jack Linklater - conseiller spécial auprès du sous-commissaire des Services correctionnels pour la région des Prairies; coprésident du Groupe de travail
  • Helgi Eyjolfsson - directeur général de la Sécurité, à l’AC; coprésident du Groupe de travail
  • Michel Gilbert - Director, directeur des services communautaires au bureau de libération conditionnelle de la région de Québec
  • Thérèse Leblanc - directeur des services communautaires au bureau de libération conditionnelle de la région de Québec
  • Gina Wilson - directrice générale des Questions autochtones, AC
  • Bob Gillies - expert-conseil
  • Fraser McVie - directeur général de la Planification stratégique et des politiques
  • Marena McLaughlin - directrice de l’Établissement Westmorland
  • Bruce Anderson - administrateur de la Sécurité pour la région du Pacifique
  • Kimberly Vink - analyste de la sécurité, AC
  • Ray Labelle - analyste de projet, AC

Pour s’acquitter de son mandat, le Groupe de travail a créé huit comités, présidés chacun par un membre du Groupe :

  • Examen des incidents, présidé par Kim Vink, analyste de la sécurité;
  • Sécurité minimale, présidé par Thérèse Leblanc, directrice de la Prison des femmes de Kingston;
  • Sélection et formation du personnel, présidé par Bruce Anderson, administrateur de la Sécurité pour la région du Pacifique;
  • Gestion de l’information, présidé par Marena McLaughlin, directrice de l’établissement Westmorland;
  • Culture, présidé par Gina Wilson, directrice générale des Questions autochtones, et Bob Gillies, expert-conseil;
  • Sécurité, politiques et règles, présidé par Fraser McVie, directeur général de la Planification stratégique et des Politiques;
  • Milieu sûr, présidé par Michel Gilbert, directeur des services communautaires au bureau de libération conditionnelle de la région de Québec;
  • Gestion de la population, présidé par Thérèse Leblanc, directrice de la Prison des femmes de Kingston.

Les membres des comités ont été désignés par les divers présidents et ils représentaient un large éventail de l’effectif du Service correctionnel du Canada. Les comités travaillaient indépendamment les uns des autres et se réunissaient en divers points du pays. Certains des rapports des comités sont annexés au présent rapport. Chaque document a été examiné par le Groupe de travail, et les idées et recommandations qui s’harmonisaient avec notre vision de l’avenir ont été intégrées à notre rapport.

Le Groupe de travail s’est également intéressé à un processus d’accréditation. Ce faisant, il voulait veiller à ce que sa vision de l’avenir soit à la fois crédible et réaliste. Le comité d’accréditation était composé des personnes suivantes :

  • Peter Glynn - chef de la direction à l’Hôpital général de Kingston
  • Pierre Allard -commissaire adjoint des Opérations et des Programmes correctionnels, AC
  • Don Head - directeur exécutif du Service correctionnel de la province de la Saskatchewan
  • Trevor Williams - gouverneur de la prison de Whitemoor, au Service des prisons de Sa Majesté (Her Majesty’s Prison Service), en Angleterre
  • Rob Kellett - responsable de la sécurité au Service des prisons de Sa Majesté, Angleterre
  • Steve Neville - spécialiste des enquêtes et de la sécurité chez KPMG
  • Denyse Plante - directrice générale de la Formation et du Perfectionnement du personnel, AC
  • Larry Motiuk - directeur général de la Recherche, AC
  • George Centen - gestionnaire de la recherche et des normes en aménagement

Ce comité d’experts s’est réuni avec nous au départ pour en savoir plus au sujet de nos travaux et pour nous faire-part de leurs connaissances et de leur expérience. Comme le Groupe de travail terminait ses travaux, le comité d’experts s’est de nouveau réuni avec nous pour examiner nos constatations et nous fournir une précieuse rétroaction quant à l’orientation que nous proposions de donner au Service correctionnel du Canada.