Mise à jour : Vaccination contre la COVID-19 au Service correctionnel du Canada : Deuxième phase

Vaccins administrés aux détenus sous responsabilité fédérale : Ce tableau présente les vaccins administrés aux détenus sous responsabilité fédérale. Au fur et à mesure que des vaccins seront administrés, le SCC fournira d'autres mises à jour à ce tableau.

Le Service correctionnel du Canada (SCC) commencera bientôt à vacciner contre la COVID-19 pour la deuxième phase de vaccination, conformément aux lignes directrices du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI).

En vertu de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition, le SCC est tenu de fournir des soins de santé essentiels aux détenus sous responsabilité fédérale, ce qui comprend la vaccination. Conformément aux lignes directrices du CCNI, les résidents et les employés de milieux de vie collectifs, tels que les établissements correctionnels, font partie des groupes prioritaires de la deuxième phase puisque ces milieux présentent un risque plus élevé.

En janvier 2021, au cours de la première phase de vaccination, le SCC a vacciné environ 600 détenus âgés et médicalement vulnérables contre la COVID-19. À compter du 15 avril, le SCC prévoit offrir le vaccin aux détenus sous responsabilité fédérale et aux employés à ses 43 établissements et 14 centres correctionnels communautaires (CCC) partout au Canada. Pour appuyer les programmes de vaccination provinciaux et territoriaux actuels et contribuer aux efforts globaux de vaccination, le SCC offrira le vaccin aux employés des établissements et des CCC qui n’ont pas encore eu l’occasion de se faire vacciner dans leur province.

Nos employés jouent un rôle essentiel en vue d’assurer la sécurité de nos établissements et travaillent étroitement avec les détenus afin de leur offrir du soutien, des soins de santé et des programmes. Plusieurs employés du SCC travaillant dans les établissements ont déjà reçu leur première dose du vaccin par l’intermédiaire de leur province ou territoire. L’approche du SCC permettra aux employés qui n’auront pas encore reçu le vaccin de se faire vacciner au travail en même temps que les délinquants. Les employés sont encouragés à accepter le premier vaccin qui leur est offert. Ces efforts combinés permettront d’accroître le niveau de protection générale des personnes qui résident et qui travaillent dans des milieux de vie collectifs.

Les employés et les délinquants doivent consentir à recevoir le vaccin. Le SCC poursuit ses efforts de sensibilisation au sujet de la sécurité du vaccin et de l’importance de se faire vacciner. Les mesures de santé et de sécurité mises en place, telles que le port du masque et d’autre équipement de protection individuelle, la pratique de l’éloignement physique et la réalisation d’une vérification active, continueront de s’appliquer quand les vaccins auront été administrés. Diverses mesures de protection demeureront donc en place dans nos établissements.  

Nous avons accordé la plus grande importance à la santé et à la sécurité de nos employés, des détenus et du public pendant la pandémie qui sévit. La vaccination est le meilleur moyen de protéger les délinquants et le personnel contre la COVID-19 et, jumelée aux mesures en place, elle contribue à renforcer la santé et la sécurité publiques. Le SCC continuera à collaborer avec la santé publique et les provinces à l’élaboration et à la mise en œuvre de ses plans de vaccination. 

Faits additionnels

  • Le SCC gère 14 centres correctionnels communautaires :
    • région de l’Atlantique : Parrtown, Jamieson et St. John’s
    • région du Québec : Ogilvy, Sherbrooke, Hochelaga, Martineau, Marcel Caron et Laferrière
    • région de l’Ontario : Keele et Henry Traill
    • région des Prairies : Osborne et Oskana
    • région du Pacifique : Chilliwack
  • Le SCC assure lui-même la prestation de soins de santé aux détenus et dispose dans ses établissements de professionnels de la santé spécialisés, notamment du personnel infirmier et des médecins, qui surveillent étroitement la santé des détenus.
  • Depuis le début de la pandémie, le SCC a mis en œuvre des mesures rigoureuses de prévention et de contrôle des infections dans ses établissements, notamment le nettoyage accru et le port du masque, la désinfection et le lavage fréquents des mains, la réalisation d’une vérification active et la pratique de l’éloignement physique.
  • L’approche du SCC pour lutter contre la COVID-19 continue de s’appuyer sur l’expertise et les conseils des partenaires de la santé publique et est fondée sur les données scientifiques et probantes.
  • Le SCC a mis en place un processus intégré de gestion du risque dans le cadre duquel des décisions opérationnelles sont régulièrement prises en étroite collaboration avec les autorités de santé publique, les syndicats, les Aînés et les intervenants afin de prévenir et de limiter la propagation de la COVID-19.

Liens utiles

Date de modification :