Lauréat du prix national de la justice réparatrice Ron Wiebe 2018

Barbara Tomporowski

Barbara Tomporowski

Barbara Tomporowski est résolue à améliorer la société canadienne, que ce soit dans le cadre de ses activités de bénévolat, de ses efforts de promotion des valeurs de la justice réparatrice (JR) ou de son travail visant à entraîner une réforme de la justice pénale. Barbara accorde une grande importance à la JR et elle s’efforce continuellement d’accroître la sensibilisation et d’améliorer les pratiques exemplaires dans l’ensemble du Canada.

Barbara a assumé de nombreux rôles différents dans le domaine de la JR pendant plus de 20 ans. Dans le cadre de ses activités de bénévolat, elle est devenue une fondatrice du Comité directeur du Consortium canadien de la justice réparatrice (CCJR), et elle a contribué à établir des politiques et des règlements administratifs pour les cercles de soutien et de responsabilité du sud de la Saskatchewan.

Sur le plan professionnel, elle est chargée de cours à temps partiel à la faculté des études en justice de l’Université de Regina et occupe un poste analyste principale des politiques au sein du gouvernement de la Saskatchewan. Parmi ses nombreuses responsabilités, elle est la coprésidente du groupe de travail fédéral, provincial et territorial (FPT) sur la JR, assurant sa continuité grâce à son engagement, à son enthousiasme et à sa persévérance, et ce, malgré des mandats gouvernementaux différents, des changements de politiques et des défis au fil des ans.

Barbara comme une ambassadrice de la JR. Elle parle souvent des bons coups accomplis par des organismes communautaires, des organisations autochtones, des travailleurs du domaine de la JR et d’autres organisations dans l’ensemble du Canada. Elle a participé à de nombreux événements au Canada et à l’étranger à titre d’oratrice principale. Il convient aussi de souligner qu’elle a participé activement à des réunions du groupe d’experts des Nations Unies sur la JR et qu’elle continue de faire part de ses connaissances à des groupes qui ne sont pas directement liés à la JR, y compris des organisations qui s’attaquent au problème de la violence contre les femmes et les filles autochtones.

Ceci n’est pas une liste exhaustive de la contribution de Barbara à la JR. Son travail comprend aussi la promotion de la politique relative à la JR, la contribution aux valeurs, aux principes et aux lignes directrices de la JR en matière pénale au Canada et de nombreux autres projets importants qui visent à améliorer la société canadienne.