Cohésion des gangs et stratégies d'intervention : Examen de la littérature

Pour obtenir une version PDF du rapport intégral, veuillez écrire à l'adresse suivante : recherche@csc-scc.gc.ca

Mots clés

gang, définition, cohésion, gestion, intervention, collectivité, établissement

Pourquoi nous avons effectué cette étude

La prolifération des activités des gangs et des membres de gangs est devenue une préoccupation croissante pour la société canadienne. Comme le problème de gangs s'aggrave, il est devenu urgent pour le SCC de mieux comprendre cette population et de trouver des stratégies efficaces pour réduire l'activité des gangs dans ses établissements.

Ce que nous avons fait

Nous avons fait un examen des travaux de recherche afin de pouvoir décrire l'état et la cohésion des gangs au Canada, et fournir un aperçu des stratégies d'intervention et de gestion des gangs, dans la collectivité et en milieu carcéral.

Ce que nous avons constaté

Malgré l'absence d'un consensus sur la définition d'un « gang », certains éléments clés de la structure et des activités des gangs ont été cernés, et plusieurs typologies des gangs ont été proposées. En raison des changements continus qu'ils subissent et de leur nature complexe, les gangs doivent être définis dans le contexte canadien local.

Dans la collectivité, le type et le nombre de gangs de rue augmentent, et ceux-ci deviennent plus violents et complexifient leurs activités. Le Canada est en train de devenir une plaque tournante pour certains groupes du crime organisé transnationaux. Le nombre de femmes qui se joignent à un gang augmente. En outre, la différence entre divers types de groupes criminels devient moins distincte.

Dans les établissements, on a observé des différences entre les types de membres de gangs, ce qui semble indiquer des profils propres au groupe de gangs. Les gangs de rue et les gangs de prison représentent un grand problème pour les responsables correctionnels en raison du niveau élevé de violence et de besoins liés à facteurs criminogènes généralement associé à ces groupes.

Certains peuvent se joindre à un gang, en rester membres ou quitter les rangs pour une foule de raisons. Il importe cependant de comprendre que, souvent, le gang répond à des besoins non satisfaits de ses membres. La cohésion du gang est liée aux conditions dans lesquelles il a été formé ou a pris de l'expansion, aux caractéristiques de ses membres, à leurs choix collectifs et au niveau de loyauté attendu.

Les interventions dans la collectivité comprennent les mesures de répression et des programmes en milieu scolaire et de travailleurs de rue, ces mesures ayant peu de succès, et des approches récentes à facettes multiples, plus prometteuses. Les stratégies de répression et de gestion sont importantes pour assurer la sécurité dans les établissements; leur efficacité est cependant limitée. Il faudrait mettre l'accent sur la recherche et l'élaboration de traitements et de programmes correctionnels qui répondent aux besoins non satisfaits des détenus membres d'un gang.

Ce que cela signifie

Le SCC a un certain nombre de politiques en place pour assurer la gestion des gangs dans ses établissements et il compte adopter un plus grand nombre de pratiques prometteuses cernées dans les rapports de recherche. Il a reconnu que, pour faire face à la complexité accrue du problème de gangs au Canada, une approche intégrée et coordonnée faisant appel aux intervenants clés du système de justice pénale est nécessaire.

Pour de plus amples renseignements

Dunbar, L. (2012). Cohésion des gangs et stratégies d'intervention. Rapport de recherche R292. Ottawa (Ontario) : Service correctionnel du Canada.

Pour obtenir le rapport complet en version PDF, veuillez en faire la demande à l'adresse suivante : recherche@csc-scc.gc.ca.

Préparé par : Laura Dunbar

Pour nous joindre

Direction de la recherche
613-995-3975
recherche@csc-scc.gc.ca