Résultats des délinquants autochtones sous responsabilité fédérale qui participent aux programmes correctionnels : suivi de la recherche antérieure sur le MPCI

Pour obtenir une version PDF du rapport intégral, veuillez écrire à l'adresse suivante : recherche@csc-scc.gc.ca

Mots clés

délinquants autochtones, programmes correctionnels, résultats des programmes correctionnels

Ce que cela signifie

La recherche antérieure révèle que les programmes correctionnels généraux et pour Autochtones du Service correctionnel du Canada (SCC) sont tous les deux bénéfiques pour les délinquants autochtones. D'après une autre recherche sur leurs résultats dans le cadre du Modèle de programme correctionnel intégré (MPCI)Note de bas de page 1, les délinquants autochtones participant au MPCIA obtiennent des résultats aussi bons, voire meilleurs, que les participants aux programmes correctionnels reconnus à l'échelle nationale (PCRN) pour Autochtones. Toutefois, le MPCIA n'est pas plus efficace que les PCRN pour Autochtones lorsqu'il s'agit de les aider à terminer les programmes correctionnels prévus à leur plan correctionnel en temps opportun. Les principaux résultats ayant trait à la délinquance sexuelle, à la délinquance avec violence et à la violence familiale n'ont pas encore été examinés.

Ce que nous avons constaté

Lorsque les facteurs de risque étaient bien gérés et qu'il y avait constance dans la région, il n'y avait pas de différence au chapitre de la réincarcération et de nouvelles infractions entre les délinquants autochtones participant au MPCI ou au MPCIA et ceux participant aux PCRN. Dans les cas où les groupes d'étude participaient durant une même période à des programmes pondérés en fonction de multiples facteurs de risque, les délinquants autochtones inscrits au MPCIA étaient bien moins susceptibles d'être réincarcérés et de commettre de nouvelles infractions que les délinquants autochtones participant aux PCRN pour Autochtones.

Une analyse de l'efficacité des programmes a permis de constater que le temps entre l'admission et le début du premier programme correctionnel était considérablement plus long pour le MPCIA que les PCRN pour Autochtones. Il n'y a toutefois aucune différence entre le MPCIA et les PCRN pour Autochtones pour ce qui est de terminer le dernier programme correctionnel avant la mise en liberté.

Pourquoi nous avons effectué cette étude

Lors d'une évaluation précédente du MPCI, on a constaté que les délinquants inscrits au MPCIA affichaient des résultats plus faibles que ceux participant aux PCRN. De plus amples renseignements sur l'efficacité et l'efficience du MPCI et du MPCIA pour les délinquants autochtones ont été demandés afin que l'on puisse prendre des décisions éclairées sur la pleine mise en æuvre du programme.

Ce que nous avons fait

Les analyses suivantes ont été effectuées :

  • tous les rapports de recherche sur les résultats des délinquants autochtones ayant participé aux programmes correctionnels du SCC ont été examinés et résumés;
  • les résultats correctionnels des délinquants autochtones participant au MPCI (n = 24) ont été comparés à ceux des délinquants autochtones participant au MPCIA (n = 70);
  • en effectuant un suivi à plus long terme, les résultats de 137 participants autochtones au MPCI/MPCIA ont été comparés aux résultats des participants autochtones aux PCRN;
  • les résultats correctionnels et l'efficacité du programme pour la récente population de délinquants autochtones participant au MPCIA (n = 163) ont été comparés à ceux de la récente population de délinquants autochtones participant aux PCRN pour Autochtones (n = 858).

Pour de plus amples renseignements

Stewart, L. A., & Wilton, G. (2014). Résultats des délinquants autochtones sous responsabilité fédérale qui participent aux programmes correctionnels : suivi de la recherche antérieure sur le MPCI. (Rapport de recherche R-328). Ottawa (Ontario) : Service correctionnel du Canada.

Pour obtenir le rapport complet en version PDF, veuillez en faire la demande à la Direction de la recherche ou par téléphone au 613-995-3975.

Vous pouvez également visiter le site Internet pour une liste complète des publications de recherche.

Préparé par : Geoff Wilton

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Le MPCI a été mis en æuvre sous la forme d'un projet pilote en janvier 2010. Il cible une multitude de besoins criminogènes en un seul programme. Les PCRN mettent l'accent sur un seul besoin tel que la toxicomanie ou la violence.

Retour à la référence de la note de bas de page 1