Profil des délinquantes admises dans un établissement fédéral en vertu d'un mandat de dépôt en 2014-2015

Mots clés

Profil, délinquantes, mandat de dépôt, peine, infraction, risque, besoins liés aux facteurs dynamiques, motivation, potentiel de réinsertion sociale, engagement

Aperçu

  • En 2014-2015, 363 délinquantes ont été admises dans un établissement fédéral en vertu d'un mandat de dépôt (MD). Le nombre de ces admissions a fluctué au cours des cinq dernières années et s'élevait à 334 délinquantes admises en 2010-2011, 347 en 2011-2012, 273 en 2012-2013, et 329 en 2013-2014.
  • En 2014-2015, 30 % des délinquantes admises en vertu d'un MD étaient autochtones. Cette proportion est demeurée relativement stable au cours des cinq dernières années.
  • La plus grande proportion des délinquantes admises en vertu d'un MD avaient entre 30 à 49 ans (45 %); ce groupe était suivi par celui des délinquantes âgées de moins de 30 ans (42 %).

Renseignements sur la peine et sur l'infraction

  • En 2014-2015, la plupart des délinquantes admises se sont vu imposer une peine de moins de trois ans (66 %), suivies de celles qui ont reçu une peine allant de trois à six ans (26 %), de six à dix ans (4 %), une peine d'emprisonnement à perpétuité ou une peine d'une durée indéterminée (3 %), et une peine de dix ans ou plus (1 %). Cette tendance s'est maintenue au cours des cinq dernières années.
  • Les infractions graves commises le plus souvent par les délinquantes admises en 2014-2015 étaient les infractions liées à la drogue (35 %), les infractions contre les biens (18 %), le vol qualifié (12 %) et les voies de fait (12 %). Une faible proportion des infractions graves comprenait l'homicide (9 %), d'autres infractions sans violence (7 %), d'autres infractions avec violence (4 %) et les infractions sexuelles (3 %).

Risque

  • Un peu plus de la moitié (53 %) des admissions en vertu du MD étaient des délinquantes ayant initialement reçu la cote de sécurité moyenne, suivies par celles qui ont reçu la cote de sécurité minimale (42 %) et maximale (7 %).
  • Selon l'évaluation faite à l'admission, la plupart des délinquantes présentaient un risque statique moyen (40 %; mesuré en fonction des antécédents criminels, de la gravité de l'infraction et des antécédents de délinquance sexuelle) ou un faible risque statique (35 %), et seulement 25 % des délinquantes ont été évaluées comme présentant un risque statique élevé. 
  • À l'admission, la plupart des délinquantes présentaient un potentiel de réinsertion sociale moyen (57 %), 22 % des délinquantes présentaient un faible potentiel de réinsertion sociale et 21 % des délinquantes ont été évaluées comme ayant un potentiel de réinsertion sociale élevé.

Besoins liés aux facteurs dynamiques

  • À l'admission, la majorité des délinquantes ont été considérées comme présentant un niveau de besoins élevé (55 %) ou modéré (33 %) dans les domaines visés par les interventions.
  • Plus de la moitié des délinquantes admises en 2014-2015 présentaient un niveau de besoins modéré ou élevé dans les domaines suivants : vie personnelle et affective (83 %), toxicomanie (67 %), fréquentations (66 %), relations matrimoniales et familiales (65 %), emploi (57 %) et attitudes (50 %).

Indicateurs de participation au plan correctionnel

  • Dans l'ensemble, 90 % des délinquantes ont été considérées à l'admission comme engagées à l'égard de leur plan correctionnel. Pour obtenir ce résultat, les délinquantes devaient également obtenir une cote moyenne ou élevée en ce qui a trait à la motivation à suivre leur plan correctionnel (53 % et 42 %, respectivement) et à la responsabilisation (c'est-à-dire le fait d'accepter la responsabilité et de reconnaître les problèmes; 58 % et 32 %, respectivement).

Pour de plus amples renseignements

Vous pouvez joindre la Direction de la recherche par courriel ou par téléphone au 613-995-3975.

Vous pouvez également visiter la page des Publications de recherche pour une liste complète des rapports et recherche en un coup d'œil.

Préparé par : Keown, L.A., Wardrop, K., & Cousineau, C. 

Données extraites le 19 avril 2015 des bases de données des instantanés de fin d'exercice du CIJP.