Évaluation des Programmes correctionnels pour les délinquantes

Les participantes à tous les volets du Programme correctionnel pour délinquantes du SCC bénéficient du traitement reçu.

Pourquoi nous avons effectué cette étude

En 2010, le Service correctionnel du Canada (SCC) a mis en œuvre un modèle exhaustif de Programmes correctionnels pour délinquantes (PCD). Le modèle tenant compte du sexe a été créé comme un continuum, qui offre une série de volets de programmes allant de l’admission à la mise en liberté dans la collectivité, en fonction du niveau de risque que les délinquantes présentent et de leurs besoins.

Le présent examen résume les résultats intermédiaires de l’évaluation des volets du continuum : le Programme d’engagement des délinquantes (PED) vise à améliorer la compréhension des comportements problématiques, à accroître la motivation et à présenter des compétences en résolution de problèmes; le Programme d’intensité modérée pour délinquantes (PIMD) et le Programme d’intensité élevée pour délinquantes (PIED) sont des volets d’acquisition de compétences; et le Programme de maîtrise de soi pour délinquantes en établissement (PMSD-E) et le Programme de maîtrise de soi pour délinquantes – dans la collectivité (PMSD-C) sont les volets de maintien des acquis.

Ce que nous avons fait

Les inscriptions, les taux d’attribution et le temps qui s’écoule avant le début du programme ont été examinés pour chaque volet. Les gains de traitement ont aussi été évalués à l’aide de mesures intermédiaires de changements liés aux compétences, aux connaissances et à la motivation. Les intervenants ont coté le rendement des participantes à l’aide de la Mesure générique du rendement du participant (MGRP), et les délinquantes ont utilisé plusieurs mesures d’autoévaluation servant à mesurer la disposition à changer (l’échelle d’évaluation du changement de l’Université du Rhode Island [URICA]), les capacités de résolution de problèmes et l’autoefficacité (le Questionnaire révisé sur la résolution de problèmes sociaux et l’Échelle d’autoefficacité généralisée) ainsi que l’acquisition de connaissances.

Ce que nous avons constaté

Le tableau 1 résume le nombre d’inscriptions, les taux d’achèvement et le moment où les programmes ont débuté. Le tableau 2 présente des statistiques prouvant les résultats positifs du traitement dans chaque volet. On constate une grande amélioration par rapport aux objectifs clés de chaque volet. Les connaissances n’ont pas été améliorées dans les volets sur la maîtrise de soi en raison des solides connaissances qui existaient avant le programme.

Tableau 1

Nombre d’inscriptions et taux d’achèvement pour chacun des volets des PCD
  PED PIMD PIED PMSD-E PMSD-C
Inscriptions (N) 920 648 20 451 697
Temps médian entre l’admission et le début du programme

45 jours

112 jours

2.5 ans

1 an

--

Taux d’achèvement

92%

79%

75%

69%

64%

Nota : -- indique qu’aucune donnée n’est disponible


Tableau 2

Gains de traitement réalisés par les participantes pour les volets des PCD
  PED PIMD PMSD-E PMSD-C
Gains de traitement        
URICA

QRPS         

EAG        

MGRP    

Knowledge AcquisitionAcquisition de     connaissances

x

x

Nota : Les résultats ne sont pas indiqués pour le PIED en raison de la petite taille de l’échantillon.
X indique qu’il n’y a aucun changement important.

Ce que cela signifie

Généralement, les résultats laissent croire que les volets des PCD atteignent efficacement leurs objectifs d’accroître la motivation au changement et d’améliorer les compétences et les connaissances chez la plupart des participantes. Des recherches ultérieures évalueront l’incidence des volets sur les résultats correctionnels.

Pour de plus amples renseignements

Vous pouvez joindre la Direction de la recherche par courriel (research@csc-scc.gc.ca) ou par téléphone au 613-995-3975.

Vous pouvez également visiter la page des Publications de recherche pour une liste complète des rapports et recherche en un coup d’œil.

Préparé par : Aileen Harris et Katie Tam