Rétroaction des participantes sur l'efficacité des programmes correctionnels pour délinquantes

Les participantes fournissent une rétroaction positive et cernent les aspects à améliorer dans les programmes correctionnels pour délinquantes.

Pourquoi nous avons effectué cette étude

En 2010, le Service correctionnel du Canada (SCC) a mis en œuvre un modèle exhaustif de Programmes correctionnels pour délinquantes (PCD). Le modèle tenant compte du sexe a été créé comme un continuum, qui offre une série de volets de programmes allant de l'admission (programmes d'engagement, d'intensité modérée et d'intensité élevée) à la mise en liberté dans la collectivité (programme de maîtrise de soi), en fonction du niveau de risque que les délinquantes présentent et de leurs besoins. L'objectif était d'améliorer l'accessibilité et la participation aux programmes, tout en facilitant les gains de traitement et la réinsertion sociale des délinquantes.

Par conséquent, le SCC a mené une étude exhaustive pour vérifier l'efficacité des éléments du PCD. Le présent examen résume la rétroaction des participantes liée à tous les éléments du modèle de PCD.

Ce que nous avons fait

On a demandé à toutes les femmes ayant participé à au moins un programme de l'ensemble du PCD entre 2010 et 2014 de fournir de la rétroaction à la fin de chaque programme. On leur a demandé de coter certains éléments des programmes et de formuler des commentaires qualitatifs. Au total, 1 463 formulaires de rétroaction ont été recueillis et analysés pour obtenir les notes et les thèmes clés généraux qui se dégagent des réponses des participantes.

Ce que nous avons constaté

La majorité des notes des participantes sont positives, en particulier en ce qui a trait à l'évaluation des intervenants des programmes. Les femmes perçoivent les intervenants comme étant très réceptifs aux besoins et aux objectifs individuels (85 %), tout en démontrant un intérêt sincère (82 %). Les participantes ont aussi indiqué qu'elles ont très confiance dans les capacités des intervenants pour les aider à atteindre leurs objectifs de programme (83 %).

Plus de 60 % des cotes indiquent que les groupes travaillent bien ensemble pour atteindre les objectifs des programmes. Toutefois, une partie des participantes ont indiqué se sentir mal à l'aise de prendre la parole dans les plus grands groupes (22 %). Les autres (78 %) ont indiqué être à l'aise, à différents degrés, de partager dans un environnement de groupe. Dans l'ensemble, 80 % des réponses indiquent que les participantes perçoivent que le programme a réussi à les aider à cerner les changements qu'elles doivent apporter.

Les réponses qualitatives indiquent que les programmes aident les femmes à apprendre comment cerner leurs comportements problématiques et comment les gérer. De plus, les participantes ont indiqué que les séances sur l'établissement d'objectifs efficaces sont utiles. Les réponses indiquent aussi que les femmes constatent avoir besoin de plus de programmes semblables dans la collectivité pour aider leur réinsertion sociale.

Comme les cotes l'indiquent, certains commentaires font valoir que les femmes sont plus à l'aise dans de plus petits groupes de travail. Plusieurs ont aussi proposé d'offrir des groupes composés de différentes personnes en fonction du degré de scolarité et des capacités d'apprentissage des femmes. En ce qui a trait aux commentaires sur le contenu et les documents, on indique souvent que les programmes se répètent trop. Les participantes ont aussi indiqué un manque d'organisation et de clarté des documents des séances (p. ex. coquilles, directives ambiguës).

Ce que cela signifie

Les cotes et les commentaires indiquent que la plupart des participantes aux éléments du PCD ont tiré profit des programmes. Il y a des possibilités d'amélioration en ce qui a trait à la composition des groupes (c.‑à‑d. plus petits groupes, compétences d'apprentissage assorties), la réduction des répétitions dans le contenu des programmes, et l'amélioration de l'organisation des documents. Enfin, on a aussi recommandé d'offrir plus de programmes dans la collectivité afin de maintenir les compétences acquises lors des programmes et d'aider à la réinsertion sociale.

Pour de plus amples renseignements

Vous pouvez joindre la Direction de la recherche par courriel ou par téléphone au 613-995-3975.

Vous pouvez également visiter la page des Publications de recherche pour une liste complète des rapports et recherche en un coup d'œil.

Préparé par : Othman Doueidar et Aileen Harris