Les risques et les besoins chez les jeunes délinquants adultes

Mots clés

Jeunes adultes, jeunes délinquants, profil, risque, besoin

Ce que cela signifie

À l'instar des éléments probants démontrant la relation entre les facteurs de risque et le comportement criminel, les principes qui sous tendent l'intervention correctionnelle, c'est à dire le risque, les besoins et la réceptivité, ont été bien établis tant pour les jeunes délinquants que pour les délinquants adultes. Il n'est donc pas étonnant de constater que, dans un échantillon de délinquants âgés de 18 à 30 ans incarcérés dans un établissement du Service correctionnel du Canada (SCC), l'âge n'était pas lié à la plupart des indicateurs de risque et de besoin.

Les quelques différences relevées étaient liées au développement normal au cours de la vie. À titre d'exemple, les jeunes délinquants présentaient plus souvent des besoins liés à l'emploi et à l'éducation, probablement en grande partie attribuables à leur expérience plus limitée ou inexistante au sein de la population active. Des besoins plus importants relatifs aux fréquentations et moins importants dans le domaine des relations matrimoniales et familiales vont également dans le sens des priorités communes chez les jeunes, pour qui les pairs sont habituellement assez importants. Dans l'ensemble, les différences liées à l'âge ne sont pas propres à la population de délinquants; elles reflètent plutôt le développement habituel des jeunes adultes.

Ce que nous avons constaté

Les jeunes délinquants étaient plus susceptibles que les délinquants plus âgés d'être d'origine autochtone, ce qui correspond à ce que nous constatons dans l'ensemble de la population canadienne. Ils étaient également plus susceptibles de purger une peine de courte durée et légèrement plus susceptibles d'avoir été condamnés pour une infraction avec violence, dont les plus communes sont le vol qualifié et les voies de fait.

On a déterminé que l'âge n'était pas associé à la cote de sécurité, au risque statique, au potentiel de réinsertion sociale, à la motivation, à l'engagement ou à la responsabilisation. Même si les délinquants des trois catégories d'âge ne présentaient pas non plus de différences sur le plan des besoins dynamiques généraux, nous avons relevé des différences dans certains domaines de besoins (voir le tableau). Dans les catégories plus jeunes, des pourcentages plus élevés de délinquants présentaient des niveaux de besoins modérés ou élevés relativement à l'emploi et à l'éducation et, dans une moindre mesure, aux fréquentations. Inversement, les besoins liés aux relations matrimoniales et familiales avaient tendance à être moins fréquents chez les jeunes délinquants.

Domaines de besoins par catégorie d'âge
  Catégorie d'âge (%)
Domaine de besoins 18 à 21 ans 22 à 25 ans 26 à 30 ans
Emploi et éducation 80 73 65
Relations matrimoniales
et familiales
25 30 34
Fréquentations 82 80 76
Attitudes 79 78 77
Toxicomanie 67 65 65
Fonctionnement dans
la collectivité
31 31 30
Orientation personnelle
et affective
81 77 78

 

Pour permettre une meilleure compréhension des différences relevées dans le domaine de l'emploi et de l'éducation, nous avons réalisé d'autres examens. Comme nous nous y attendions, ces examens ont révélé que les jeunes délinquants étaient moins susceptibles d'être titulaires d'un diplôme d'études secondaires, mais plus susceptibles de posséder une expérience de travail et des compétences professionnelles limitées et d'avoir été sans emploi au moment de leur arrestation.

Pourquoi nous avons effectué cette étude

Les jeunes délinquants représentent une partie relativement petite de la population sous la garde du SCC. On prétend qu'ils pourraient être différents de leurs homologues plus âgés à bien des égards. Pour examiner la question, nous avons comparé leurs besoins et les risques qu'ils présentent à ceux des délinquants plus âgés.

Ce que nous avons fait

Le 31 mars 2014, nous avons extrait des données des bases de données informatisées du SCC sur les délinquants pour tous les détenus. Les données des 523 délinquants âgés de 18 à 21 ans ont été comparées à celles de leurs homologues âgés de 22 à 25 ans (n = 1 700), et à ceux âgés de 26 à 30 ans (n = 2 433), en ce qui a trait à l'information sur le risque qu'ils présentent et leurs besoins.

Pour de plus amples renseignements

Vous pouvez joindre la Direction de la recherche par courriel ou par téléphone au 613-995-3975.

Vous pouvez également visiter le site Web pour obtenir une liste complète des publications de recherche.

Préparé par: Leslie-Anne Keown et Renée Gobeil