État de santé physique auto-déclaré des délinquantes sous responsabilité fédérale nouvellement admises : comparaison avec les délinquants de sexe masculin

Mots clés

problèmes de santé, état de santé des délinquants, délinquantes

Ce que cela signifie

Les résultats de la présente étude, conjointement avec ceux obtenus pour les délinquants de sexe masculin sous responsabilité fédérale nouvellement admis, fournissent des renseignements utiles sur l’état de santé physique auto-déclaré des délinquants au début de leur incarcération. Ces renseignements peuvent constituer un point de référence pour examiner les tendances en matière de santé au Service correctionnel du Canada (SCC) au fil du temps.

Ce que nous avons constaté jusqu’à maintenant

Les problèmes de santé déclarés le plus souvent par les délinquantes nouvellement admises sont les maux de dos (26 %), les traumatismes crâniens (23 %), l’hépatite C (19 %) et l’asthme (16 %). Les taux de prévalence des problèmes de santé chroniques chez les femmes sont semblables, ou supérieurs, à ceux chez les hommes. Fait intéressant, les taux de cancer, de maux de dos, d’obésité et de virus transmissibles par le sang sont plus élevés. Des taux supérieurs de traumatismes crâniens chez les hommes constituent une exception à ces tendances.

Problèmes de santé chroniques

Système Affection Femmes
(n = 280)
%
Hommes
(n = 2 273)
%
Cancer Tout cancer 6 2
Système nerveux central Traumatisme crânien
Convulsions
Lésion de la colonne vertébrale
23
8
4
34
4
3
Système cardiovasculaire Hypertension
Arythmie
Cholestérol
Angine
Crise cardiaque
AVC
10
5
3
3
1
1
9
2
5
1
2
0,7
Appareil respiratoire Asthme
Bronchite
Maladie pulmonaire
16
3
0,4
15
3
2
Système gastro-intestinal Ulcères 7 3
Appareil endocrinien Diabète 5 4
Musculo-squelettique Maux de dos
Arthrite
Ostéoporose
26
9
1
19
8
0,4
Infections transmissibles par le sang Hépatite C
VIH/sida
19
2
9
1,3
Facteurs de risque liés au mode de vie Obésité
Drogues injectables
Fumeur
30
27
20
21
21
21

Note. Les pourcentages ont été calculés en excluant les valeurs manquantes ou inconnues pour chaque affection. Les pourcentages ont été arrondis.

Pourquoi nous effectuons cette étude

Le SCC cherche à obtenir de l’information sur la prévalence des problèmes de santé chroniques parmi les détenus sous responsabilité fédérale nouvellement admis afin de planifier les traitements nécessaires ou la prise de mesures d’adaptation pour les déficiences fonctionnelles. La documentation concernant la santé en milieu correctionnel semble indiquer que la santé des délinquants est généralement moins bonne que celle des autres Canadiens. De plus, certaines études semblent indiquer que les délinquantes sont en moins bonne santé que les délinquants de sexe masculin.

Ce que nous faisons

La présente étude compare les taux de problèmes de santé chroniques chez les délinquants de sexe masculin et chez les délinquantes nouvellement admis dans des établissements du SCC.

On demande à tous les délinquants sous responsabilité fédérale admis successivement dans des établissements du SCC de consentir à une évaluation de santé. Des professionnels de la santé interrogent les délinquants en se servant de formulaires normalisés d’évaluation de la santé pour connaître les problèmes de santé et les comportements à risque liés à la santé déclarés par ces derniers. D’avril 2012 à mai 2013, on a recueilli des données sur la santé de 280 délinquantes visées par un nouveau mandat de dépôt. Les taux de problèmes de santé chroniques ont été examinés et comparés à ceux des délinquants de sexe masculin sous responsabilité fédérale nouvellement admis, qui ont été recueillis dans le cadre d’une étude antérieure, et, lorsque les données étaient disponibles, à ceux des femmes adultes au sein de la population canadienne.

Pour de plus amples renseignements

Vous pouvez joindre la Direction de la recherche par courriel ou par téléphone au 613-995-3975.

Vous pouvez également visiter le site internet pour une liste complète des publications de recherche.

Préparé par : Amanda Nolan et Lynn Stewart