État de santé physique déclaré par les nouvelles délinquantes purgeant une peine de ressort fédéral

Pour obtenir une version PDF du rapport intégral, veuillez écrire à l'adresse suivante : recherche@csc-scc.gc.ca

Mots clés

problèmes de santé physique, état de santé des délinquants, délinquantes

Ce que cela signifie

Par rapport aux services de santé fournis aux délinquants, les services offerts aux délinquantes incarcérées dans un établissement du Service correctionnel du Canada (SCC) peuvent être davantage axés sur la sensibilisation à certains problèmes de santé, comme ceux liés à des virus transmissibles par le sang (p. ex. hépatite C), et le traitement de ces problèmes de santé.

En règle générale, les résultats peuvent être utilisés comme point de référence pour l'examen des tendances en matière de santé observées au fil du temps chez les délinquantes sous responsabilité fédérale.

Ce que nous avons constaté

  • Les problèmes de santé le plus fréquemment mentionnés par les délinquantes nouvellement admises sont les maux de dos (26%), les traumatismes crâniens (23%), le virus de l'hépatite C (19%) et l'asthme (16%).
  • Les taux étaient habituellement semblables à ceux enregistrés chez les hommes. Les exceptions à cette tendance étaient les traumatismes crâniens, pour lesquels les taux étaient plus élevés chez les délinquants que chez les délinquantes (34% par rapport à 23%), et le virus de l'hépatite C, plus répandu chez les délinquantes que chez les délinquants (19% comparativement à 9%).
  • Les délinquantes affichaient des taux d'hépatite C considérablement plus élevés que ceux enregistrés chez les femmes de la population générale du Canada (19% par rapport à 1%). Les taux d'asthme, de maux de dos et d'obésité étaient également légèrement plus élevés chez les délinquantes que chez les femmes de la population générale du Canada. Pour les autres états de santé qui ont été comparés, les taux n'étaient pas plus élevés chez les délinquantes que chez les femmes de la population générale.
  • Une proportion plus élevée de délinquantes âgées que de délinquantes plus jeunes présentaient un état de santé affectant leur système cardiovasculaire (47% par rapport à 15%). Elles présentaient également des taux plus élevés que les plus jeunes délinquantes sur le plan du surpoids ou de l'obésité.
  • Une proportion plus élevée de délinquantes autochtones que de délinquantes non autochtones étaient atteintes de virus transmissibles par le sang (27% par rapport à 17%), comme le VIH/sida et l'hépatite C. Notamment, 27% des délinquantes autochtones ont déclaré être atteintes du virus de l'hépatite C, comparativement à 16% des délinquantes non autochtones.

Pourquoi nous avons effectué cette étude

La documentation concernant la santé en milieu correctionnel semble indiquer que la santé des délinquants est généralement moins bonne que celle des autres Canadiens. Dans le cadre d'un projet de recherche plus élaboré visant à fournir de l'information sur la prévalence des problèmes de santé physique chez les délinquants nouvellement admis, la présente étude visait à évaluer l'état de santé physique des délinquantes nouvellement admises.

Ce que nous avons fait

On demande à tous les délinquants admis au SCC de consentir à une évaluation de santé visant à recueillir de l'information sur l'état de santé déclaré par des derniers. D'avril 2012 à mai 2013, des données sur 280 délinquantes nouvellement admises ont pu être consignées. Leurs taux de problèmes de santé ont été examinés et comparés à ceux enregistrés chez les délinquants dans le cadre d'une étude antérieureFootnote 1 et à ceux relevés chez les femmes de la population générale du Canada (surtout en s'appuyant sur les données extraites des cubes de données de l'infobase des maladies chroniquesFootnote 2). Les résultats ont également été ventilés en fonction de l'ascendance autochtone et de l'âge (moins de 50 ans et 50 ans et plus).

Pour de plus amples renseignements

Nolan, A. et Stewart, L. (2014). État de santé physique déclaré par les nouvelles délinquantes purgeant une peine de ressort fédéral (Rapport de recherche, R‑332) Ottawa, ON : Service correctionnel du Canada.

Pour obtenir le rapport complet en version PDF ou pour toute autre demande de renseignements, veuillez communiquer avec la Direction de la recherche par courriel ou par téléphone au 613‑995‑3975.

Vous pouvez également visiter le site Internet pour obtenir la liste complète des publications de recherche.

Footnotes

Footnote 1

L. A. Stewart, J. Sapers, A. Nolan et J. Power (2014), État de santé physique autodéclaré des délinquants de sexe masculin nouvellement admis sous responsabilité fédérale (Rapport de recherche R-314). Ottawa, ON : Service correctionnel du Canada.

Return to footnote 1

Footnote 2

Agence de la santé publique du Canada (2013). Disponible à l’adresse suivante : http://66.240.150.17/cubes/data-cubes-fra.html.

Return to footnote 2