Service correctionnel du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Rapports de recherche

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Matériels d’étude pour le Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque

2010 No R-212

Dianne Zakaria

Jennie Mae Thompson

&

Frederic Borgatta

Service correctionnel du Canada

Mars 2010

Remerciements

Les auteurs voudraient remercier le Groupe de travail sur le Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque (Jacqueline Arthur, Neil Burke, Yogesh Choudhri, Katherine Dinner, Tracey Donaldson, Marie-Line Gilbert, Gayatri Jayaraman, Rhonda Kropp, Tammy Maheral, Marissa McGuire, Mary Beth Pongrac, Jonathan Smith, Jill Tarasuk, Tom Wong), la gestionnaire principale de projet à l’administration centrale (Heather Lockwood), les coordonnateurs du sondage dans les régions (Kimberley Andreassen, Michelle Beyko, Teresa Garrahan, David Lewis et Hélène Racicot), Phillipe Bensimon ainsi que les détenus qui ont participé aux groupes de discussion pour leurs conseils et leurs commentaires judicieux pendant la rédaction des documents relatifs au sondage.

Table des matières

Liste des annexes

Introduction

En 2007, le Service correctionnel du Canada a réalisé le Sondage national auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque, un questionnaire papier autoadministré portant principalement sur les infections transmises sexuellement et par le sang, en particulier le virus d’immunodéficience humaine (VIH) et le virus de l’hépatite C (VHC). Un échantillon aléatoire d’hommes et toutes les femmes ont été invités à répondre au questionnaire, et 3 370 détenus de partout au Canada y ont répondu de façon volontaire. Le principal objectif du sondage était d’obtenir des renseignements concernant les détenus, notamment :

  • leurs comportements à risque, par exemple la consommation de drogues illicites, les relations sexuelles non protégées, les tatouages ou les perçages corporels;
  • leur connaissance des articles disponibles pour réduire les méfaits et du traitement d’entretien à la méthadone et leur accès à ceux-ci;
  • leur participation à des programmes d’éducation en matière de santé;
  • leur connaissance du VIH et du VHC;
  • le dépistage et le traitement du VIH et du VHC.

L’étude comprenait les éléments importants suivants : la sensibilisation au sondage dans les établissements fédéraux, le consentement libre et éclairé, un questionnaire bien conçu visant à atteindre les objectifs de l’étude et l’information à l’intention des détenus à propos du VIH et du VHC. Aux fins de référence, cette publication contient les documents clés de l’étude qui ont été utilisés afin d’atteindre ces objectifs. Une présentation complète des méthodes et des conclusions liées au Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque est fournie par Zakaria, Thompson, Jarvis et Borgatta (2010).

Sensibilisation au sondage

Afin de faire la promotion du sondage dans les établissements fédéraux, on a installé des affiches dans tous les établissements (voir l’Annexe A). Les affiches insistaient sur le caractère volontaire de la participation au sondage, garantissaient l’anonymat et la confidentialité aux participants et rappelaient que l’objectif général du sondage était d’améliorer la santé des détenus. On a remis une version miniature (13,9 cm par 21,6 cm) des affiches à chaque détenu que l’on a invité à participer au sondage.

Consentement libre et éclairé

Afin de s’assurer que les détenus donnaient leur consentement librement et de façon éclairée, les coordonnateurs du sondage en établissement ont examiné le contenu du formulaire de consentement avec les détenus admissibles et ont invité les détenus à participer à l’étude et à signer le formulaire de consentement s’ils en approuvaient le contenu (voir l’Annexe B). Dans un souci d’efficacité, des séances d’information en groupe ont été organisées avec les détenus admissibles afin de leur expliquer le déroulement du sondage et de revoir avec eux le formulaire de consentement. Le consentement des détenus n’a cependant pas été obtenu lors de ces séances d’information en groupe, mais dans le cadre d’une rencontre personnelle avec chacun d’eux. On a rencontré individuellement les détenus en isolement afin de leur demander de participer au sondage.

Élaboration du questionnaire

Une équipe de projet composée de représentants de plusieurs ministères fédéraux1 a rédigé le Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque (voir l’Annexe C). Pour rédiger le questionnaire, on a notamment organisé des groupes de discussion auxquels ont participé des détenus de cinq établissements différents, dont un groupe de détenues d’un établissement pour femmes et un groupe de détenus autochtones. Afin d’en faciliter la compréhension, les questions étaient formulées simplement et leur complexité ne dépassait pas le niveau d’alphabétisation d’un élève de huitième année. De plus, les détenus pouvaient choisir la version anglaise ou française du questionnaire (Zakaria, Thompson et Borgatta, 2010).

La version finale du questionnaire comptait 50 pages, et les détenus ont mis entre 45 et 55 minutes environ pour y répondre. Le questionnaire a permis d’obtenir de l’information sur les comportements à risque associés à la propagation des infections transmissibles sexuellement ou par le sang tant dans la collectivité qu’en milieu carcéral, sur la connaissance qu’ont les détenus des programmes de réduction des méfaits et d’éducation en matière de santé et sur leur participation à ces programmes, sur le dépistage et le traitement du VIH et du VHC chez les détenus ainsi que sur leur connaissance du VIH et du VHC. Afin d’optimiser la justesse des souvenirs, seuls les détenus admis au cours des trois dernières années étaient invités à déclarer leurs comportements à risque durant leurs derniers six mois dans la collectivité, avant leur incarcération actuelle.

Du 22 mai au 6 juillet 2007, une entreprise privée externe a administré le questionnaire, dans chaque établissement, aux détenus qui avaient signé le formulaire de consentement. Le coordonnateur du sondage était responsable de préparer les détenus à la venue, le jour et l’heure prévus, de l’entrepreneur chargé du sondage et de la distribution des questionnaires. Puisque l’entrepreneur ne possédait pas la liste de l’échantillon et que les détenus avaient comme consigne de ne pas inscrire leur nom ou le nom de quelqu’un d’autre sur le questionnaire, il était impossible d’établir un lien entre le formulaire de consentement et le questionnaire rempli. Cette façon de faire garantissait l’anonymat et la confidentialité aux détenus participants.

Chaque détenu a rempli le questionnaire autoadministré : derrière une cloison lorsqu’il se trouvait en groupe, dans sa cellule, s’il était en isolement ou dans le cadre d’une entrevue individuelle lorsqu’il avait demandé de l’aide pour répondre au questionnaire.

L’entrepreneur a conservé tous les questionnaires remplis et, en août 2007, a fourni une base de données contenant les dossiers anonymes du sondage au Service correctionnel du Canada. Celui-ci a réalisé, à l’automne 2007 et à l’hiver 2008, des analyses préliminaires visant à vérifier l’intégrité des données. En juin 2008, une fois réglées toutes les questions relatives à l’intégrité des données, l’entrepreneur a détruit tous les questionnaires remplis.

Information à l’intention des détenus à propos du VIH et du VHC

Afin d’obtenir des renseignements sur la connaissance qu’ont les détenus du VIH et du VHC, on a inclus des questions à ce propos dans le sondage. Tous les détenus ayant répondu au Sondage ont reçu les réponses aux questions après que la collecte de données avait été terminée dans leur établissement (voir l’Annexe D). Le Sondage a donc été une occasion d’apprentissage pour tous les participants.

Références

Zakaria, D., J. Thompson, A. Jarvis, et F. Borgatta. (2010). « Résumé des premiers résultats du Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque ». Rapport de recherche R-211. Ottawa: Service correctionnel du Canada.

Zakaria, D., J. Thompson, et F. Borgatta. (2010). Study materials for the 2007 National Inmate Infectious Diseases and Risk-Behaviours Survey, Research Report R-212. Ottawa, Service correctionnel du Canada.

Annexe A : Affiche du Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque

Affiche du Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque

Annexe B : Formulaire de consentement à la recherche pour le Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque

Gouvernement du Canada

FORMULAIRE DE CONSENTEMENT À LA RECHERCHE

Invitation à participer à un sondage

L’Agence de santé publique du Canada et le Service correctionnel du Canada mènent un sondage auprès des détenus. On vous invite activement à y participer.

Titre du sondage

L’étude est intitulée: Sondage national sur les maladies infectieuses et les comportements à risque des détenu(e)s – 2007.

Contenu du sondage

Le but du sondage est de nous permettre de mieux comprendre les besoins en matière de santé des détenus. Pour y parvenir, nous demandons à environ 5 000 détenu(e)s de touts les pénitenciers du pays à remplir un questionnaire. Vos réponses sont très importantes. Grâce à elles, nous pourrons mieux comprendre quels programmes et services vous seront utiles en termes de besoins. Nous pourrons aussi savoir quoi faire pour améliorer ceux déjà existants.

Le sondage porte sur les maladies infectieuses comme l’hépatite C et le VIH. Le sondage porte aussi sur les façons dont ces maladies se transmettent d’une personne à une autre.

Une entreprise du secteur privé a été engagée pour vous remettre le questionnaire. Elle recueillera toutes les réponses et les mettront dans un ordinateur. L’entreprise ne saura pas qui a rempli le questionnaire. Personne, au sein du Service correctionnel du Canada, ne pourra identifier qui que ce soit, à partir de vos réponses écrites en toute Confidentialité.

Répondre aux questions devrait vous prendre de 45 à 60 minutes. Si vous tenez à y participer, sachez qu’aucun élément du questionnaire ne pourra être utilisé pour vous identifier. Vos réponses sont STRICTEMENT CONFIDENTIELLES et rien n’apparaîtra jamais dans vos dossiers. Sachez que l’on ne vous demandera pas d’écrire votre nom sur le questionnaire.

Comment avez-vous été choisi?

Les noms de toutes les personnes détenu(e)s au fédéral sont fichées dans un ordinateur qui s’appelle le Système de gestion des délinquants. Chaque détenu(e) a un chiffre personnel. L’ordinateur choisit le chiffre d’une personne à participer à l’étude. Cela veut dire que tous les noms ont été choisis sans égard sur votre santé. Ceux et celles dont le nom sera choisi par l’ordinateur, pourront ou non participer à l’étude.

Contenu du questionnaire

On vous posera des questions à propos des maladies transmises d’une personne à l’autre comme le VIH, l’hépatite C et autres infections sexuellement transmissibles. On vous demandera comment ces maladies peuvent se propager en milieu carcéral et dans la collectivité, comme par exemple, en prenant des drogues et en partageant le matériel et les accessoires. On peut aussi propager ces maladies en ayant des relations sexuelles non protégées. On vous demandera si vous avez passé des tests ou suivi un traitement à l’extérieur ou depuis que vous êtes incarcéré.

Participation volontaire

Personne ne peut vous obliger de participer à cette étude. Il est entièrement votre choix d’y assister ou non.

Vous n’êtes pas obligé de répondre à toutes les questions. Vous pouvez arrêter à tout moment et mettre le questionnaire dans l’enveloppe. Collez  l’enveloppe et remettez-la à la personne qui vous a donné le questionnaire.

Vous n’aurez pas plus de privilèges grâce à votre participation. Si vous décidez de ne pas y participer vous ne perdrez aucun privilège.

Confidentialité

N’écrivez pas votre nom sur le questionnaire, ni celui d’une autre personne. IMPORTANT : comme cela, personne ne saura qui a participé à l’étude à partir du questionnaire. À l’exception de votre signature sur ce formulaire de consentement qui montre bien que vous acceptez de le remplir, aucun renseignement sur vous, même pas votre nom, ne sera recueilli. Ce formulaire de consentement ne peut même pas être lié au questionnaire une fois rempli. Quand vous remplirez le questionnaire, on vous donnera un isoloir (écran en carton) qui empêchera les autres personnes de voir éventuellement vos réponses.

Élimination des formulaires de consentement et des questionnaires

Le directeur des projets spéciaux de la Direction de la recherche du Service correctionnel du Canada, est responsable du sondage. Il gardera les formulaires de consentement sous clé. La loi oblige le Service correctionnel du Canada à garder les formulaires de consentement signés pendant deux ans. Après quoi, ils seront détruits.

L’entreprise responsable des formulaires, les gardera en lieu sûr. Quand le rapport sera prêt, elle les détruira. Ce qui se fera vers la période printemps 2008.

Préjudices, malaises ou inconvénients possibles

Nous ne pensons pas que les questions vous troubleront. Toutefois, il se peut que vous soyez vexé ou mal à l’aise, veuillez le dire à la personne qui vous a donné le questionnaire. Si vous ne voulez pas en parler, vous êtes libre de quitter la salle en tout temps et demander s’il y a lieu, de consulter votre ALC, un psychologue, une infirmière ou un Aîné.

Bienfaits possibles

Votre participation à cette étude améliorera grandement nos programmes et services.

Aucun lien avec la Direction de la sécurité du Service correctionnel du Canada

Sous aucun prétexte, vos renseignements personnels ne seront transmis à la Direction de la sécurité du Service correctionnel du Canada.

Partage d’information

Une entreprise extérieure a été engagée pour mettre toutes les réponses dans un ordinateur. Les employés de cette entreprise ne peuvent pas vous identifier puisqu’ils n’auront pas votre nom. Une fois que toutes les réponses seront dans l’ordinateur, l’entreprise les donnera au directeur des projets spéciaux responsable de l’étude. Sous sa direction, des spécialistes de la santé du Service correctionnel du Canada et de l’Agence de santé publique du Canada étudieront les réponses. Ils écriront ensuite un rapport. Si le rapport est rendu public, des copies seront disponibles à la bibliothèque de la prison.

Rémunération

Vous continuerez d’être payé selon votre échelle de salaire pendant que vous participez au sondage.

Renonciation aux droits

Les chercheurs qui font cette étude ne peuvent pas vous retirer vos droits légaux. Si vous acceptez de participer à ce sondage, vous gardez entièrement tous vos droits.

Organismes responsables

Cette recherche est financée par l’Agence de santé publique du Canada en collaboration avec le Service correctionnel du Canada.

Personnes-ressources

Pour toute question relative au formulaire de consentement ou au sondage, veuillez communiquer avec votre coordonnateur des études en établissement.

Monsieur ou Madame :

Pour toute question relative à vos droits à titre de participant à la recherche, veuillez communiquer avec :
Le Secrétariat du Comité d’éthique de la recherche
Bureau de l’expert scientifique en chef
Immeuble Holland Cross
Pièce 410,
1620, rue Scott
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 941-5199 (appels à frais virés acceptés)
Téléc. (FAX): (613) 948-6781

Consentement

En cochant toutes les cases ci-dessous, Oui ou Non, j’atteste que :

  Oui Non
On m’a expliqué en quoi consiste le sondage. box box
On a répondu à toutes mes questions au sujet du sondage. box box
Je participe de plein gré à ce sondage. box box
On m’a expliqué les préjudices et les malaises ainsi que les bienfaits possibles associés à ma participation au sondage. box box
Je comprends que j’ai le droit de refuser de participer à l’étude et de mettre fin à ma participation à tout moment. box box
Je comprends que je peux refuser de participer sans aucune conséquence. box box
J’ai le choix de refuser de répondre à n’importe quelle question. box box
J’ai le droit, maintenant et à l’avenir, de poser toutes les questions relatives au sondage. box box
On m’a dit que les renseignements personnels me concernant demeureront strictement confidentiels. box box
On m’a expliqué que mes réponses seraient mises dans un ordinateur sans mon nom et communiquées à la Direction de la recherche du Service Correctionnel Canada pour en faire l’étude. box box
On m’a informé que mes réponses ne pourront jamais être utilisées pour m’identifier. box box
Je comprends qu’aucun renseignement permettant de m’identifier ne sera transmis à aucune autorité du Service Correctionnel Canada et sous aucun prétexte. box box
Je consens à ce que mes réponses soient utilisées par la Direction de la recherche du Service Correctionnel Canada, conformément aux conditions énoncées ci-dessus. box box
Par la présente, je consens à participer au sondage intitulé « Sondage nationale sur les maladies infectieuses et les comportements à risque des détenus – 2007 ». box box

Nom : __________________________ Signature : ________________________

Date : __________________________

Annexe C : Questionnaire pour le Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque

Remarque : Afin de reproduire avec exactitude les instructions « passez à », ce qui inclut les numéros de pages, on a conservé les numéros de pages originaux du questionnaire.

Sondage national de 2007 auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et les comportements à risque

Étude conjointe de l'Agence de santé publique du Canada et du Service correctionnel du Canada

Financée par l'Agence de santé publique du Canada et le Service correctionnel du Canada

Objet du sondage

L’objet du sondage est d’aider le Service correctionnel du Canada à élaborer de nouveaux programmes et services de santé ou à améliorer ceux qui sont offerts actuellement. Nous vous invitons donc à répondre au sondage, ce qui devrait prendre entre 45 minutes et 55 minutes de votre temps.

Le questionnaire est confidentiel une fois rempli

Vos réponses demeureront toujours anonymes et strictement confidentielles.

N’ÉCRIVEZ PAS VOTRE NOM NI CELUI D’UNE AUTRE PERSONNE SOIT SUR LE QUESTIONNAIRE OU SOIT SUR L’ENVELOPPE DE RETOUR.

Afin que vos réponses et votre identité soient protégées, nous prenons les précautions suivantes :

  1. L’enveloppe de retour et le questionnaire ne comportent aucune indication qui pourrait permettre de vous identifier; toutes les personnes qui participent au sondage reçoivent le même questionnaire.
  2. Les données recueillies dans le sondage serviront à décrire la situation générale dans le domaine des maladies infectieuses et des comportements à risque dans les établissements correctionnels fédéraux.
  3. L’enveloppe contenant votre questionnaire sera ouverte uniquement par le personnel de l’entreprise chargée de mener le sondage, et NON par le personnel du Service correctionnel du Canada.

Votre participation est volontaire

Vous pouvez refuser de répondre à l’une ou l’autre des questions ou à toutes les questions.

Les renseignements que vous et les autres détenu(e)s fournirez sont essentiels pour permettre à l’Agence de santé publique du Canada et au Service correctionnel du Canada de mieux comprendre les besoins des détenu(e)s en matière de santé. Il est important que vous essayiez de répondre à toutes les questions.

Comment répondre aux questions du sondage

À l’aide du crayon fourni … inscrivez une coche coche dans la case qui correspond à votre réponse, comme ceci : coche dans la case.

Retour du questionnaire rempli

Après avoir répondu à toutes les questions, placez le questionnaire dans l’enveloppe de retour, scellez l’enveloppe et remettez‑la à la personne chargée d’administrer le sondage.

Information

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’aide

Si vous avez des questions à propos du sondage ou si vous avez besoin d’aide pour répondre au questionnaire, veuillez vous adresser à la personne qui vous a remis le questionnaire ou qui est responsable de coordonner le sondage dans votre établissement.

Symbole du gouvernement du Canada

 

A. Renseignements généraux

1. Dans quel établissement purgez-vous votre peine actuelle ? ________________________

2. Êtes-vous au centre de réception actuellement?

  • Non box 0
  • Oui  box 1

3. Êtes-vous en détention temporaire?

  • Non box 0
  • Oui  box 1

4. Quand êtes-vous arrivé(e) à cet établissement ? (Précisez l’année et le mois.)

Année boxboxboxbox

Mois  boxboxboxboxboxboxboxboxbox

5. Dans quelle langue avez-vous le plus de facilité à vous exprimer ?

  • Anglais  box0
  • Français box1
  • Anglais et français box2
  • Autre box3

6. Quel âge avez-vous ?  Âge box

7. Êtes-vous …

  • un homme ? box 0
  • une femme ? box 1
  • un transgenre/transsexuel(e) ? box 2

8. Êtes-vous …

  • Célibataire (jamais marié(e)) ? box 0
  • Avec un(e) conjoint(e) de fait (cohabiter avec un ou une partenaire sans être marié(e)) ? box 1
  • Marié(e) (et non séparé(e)) ? box 2
  • Séparé(e) ? box 3
  • Divorcé(e) ? box4
  • Veuf/veuve ? box5

9. Quel est le plus haut niveau de scolarité que vous avez atteint ?

  • Jamais fréquenté l’école  box 0
  • Maternelle  box 1
  • Études primaires entamées (précisez le niveau atteint) box 2 ___________________________
  • Études primaires terminées  box 3
  • Études secondaires entamées, mais pas de diplôme (précisez le niveau atteint) box 4 ____________________________
  • Études secondaires terminées ou formation générale  box 5
  • Études dans une école de métiers, un cégep, une école de formation professionnelle, un collège communautaire, etc., entamées  box 6
  • Études dans une école de métiers, un cégep, une école de formation professionnelle, un collège communautaire, etc., terminées  box 7
  • Études universitaires entamées  box 8
  • Études universitaires terminées  box 9

10. Dans quel pays êtes-vous né(e) ?

  • Au Canada  box 0 → Allez à la question 11 à la page suivante
  • À l’extérieur du Canada  box 1
      ↓
    1. Veuillez préciser votre pays de naissance__________________
    2. En quelle année avez-vous immigré au Canada  ?  boxboxboxbox Année d’immigration

11. Êtes-vous un(e) Autochtone ? (Cochez une seule réponse.)

  • Non    box0 Allez à la question 12 ci-dessous
  • Inuit(e)   box1Allez à la question 13 ci-dessous
  • Métis(se) box2 Allez à la question 13 ci-dessous

Premières nations

  • Non visé(e) par un traité / non inscrit(e) box3 Allez à la question 13 ci-dessous
  • Visé(e) par un traité / inscrit(e) box4 Allez à la question 13 ci-dessous

12.  À quel groupe ethnique ou racial appartenez-vous ? (Cochez une seule réponse.)

  • Race blanche  box0
  • Asie du Sud (p. ex., Indes orientales, Pakistan, Sri Lanka, etc.)  box1
  • Amérique latine  box2
  • Race noire  box3
  • Asie de l’Est (p. ex., Cambodge, Chine, Indonésie, Laos et Vietnam, etc.) box4
  • Origine arabe / Asie de l’Ouest (Afghanistan, Algérie, Iraq, Iran, Liban, Syrie, etc.) box5
  • Parents de races différentes  box6
  • Incertain(e)  box7

13. Y a-t-il des enfants d’âge scolaire (les vôtres ou ceux de votre partenaire) qui vivent encore chez vous ?

  • Ne s’applique pas, je n’ai pas d’enfants box3
  • Je ne sais pas box2
  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avant votre incarcération, étiez-vous la principale personne qui s’occupait des enfants d’âge scolaire (les vôtres ou ceux de votre partenaire) qui vivent chez vous  ?
      •  Non box0
      • Oui  box1

14. Avez-vous des ami(e)s ou de la parenté à l’extérieur de l’établissement correctionnel avec qui vous pouvez rester en contact ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. À quelle fréquence êtes-vous en contact avec ces ami(e)s ou votre parenté ?
      • Jamais   box0
      • Rarement box1
      • Souvent   box2
      • Toujours  box3
Durée d’incarcération dans un établissement fédéral

15. En incluant toutes les fois où vous avez été incarcéré(e) jusqu’à maintenant, combien d’années en tout avez-vous passé dans un établissement correctionnel fédéral ?

  • Moins d’un an box0
  • Un an ou plus  box1
      ↓
    1. Si vous avez passé un an ou plus dans un établissement correctionnel fédéral, précisez le nombre d’années.
      • Nombre d’années boxbox  Mois boxbox
Durée d’incarcération dans un établissement provincial ou territorial

16. En incluant toutes les fois où vous avez été incarcéré(e) jusqu’à maintenant, combien d’années en tout avez-vous passé dans un établissement correctionnel provincial ou territorial.

  • Je n’ai jamais été incarcéré(e) dans un établissement correctionnel provincial/territorial  box0
  • Moins d’un an box1
  • Un an ou plus  box2
      ↓
    1. Si vous avez passé un an ou plus dans un établissement correctionnel provincial/ territorial, précisez le nombre d’années et mois.
      • Nombre d’années boxbox  Mois boxbox

17. Depuis novembre dernier, avez-vous bénéficié d’une des formes de mise en liberté conditionnelle ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Quel type de mise en liberté sous condition était‑ce  ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent si vous avez bénéficié de plusieurs formes de mise en liberté sous condition.)
      • Permission de sortir avec escorte box0
      • Permission de sortir sans escorte box1
      • Placement à l’extérieur  box2
      • Autre (p. ex., semi-liberté, liberté d’office, liberté conditionnelle totale)  box3

18. Avez-vous déjà subi une opération chirurgicale aux dents ou dans la bouche ?

  • Non box0
  • Oui  box1
  • Je ne sais pas  box2

19. A-t-on déjà diagnostiqué chez vous une hémophilie ?

  • Non box0
  • Oui  box1
  • Je ne sais pas  box2

20. Avez-vous déjà reçu une transfusion de sang ou tout autre produit sanguin ?

  • Non box0
  • Oui  box1
  • Je ne sais pas  box2

21. Avez-vous déjà partagé des produits d’hygiène personnelle (p. ex., votre brosse à dents ou votre rasoir) avec quelqu’un ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Saviez–vous si quelqu’un avec qui vous avez partagé des produits d’hygiène personnelle était infecté par l’hépatite B ou C ?
      • Non box0
      • Oui  box1
      • Je ne sais pas  box2

22. Avez-vous déjà eu à nettoyer du sang répandu pendant votre incarcération dans un établissement du SCC ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Aviez-vous toujours accès à des gants de protection lorsque vous aviez à nettoyer du sang répandu ?
      • Non box0
      • Oui  box1
          ↓
        1. Avez-vous toujours porté des gants de protection lorsque vous nettoyiez du sang répandu ?
          • Non box0
          • Oui  box1

23. Avez–vous déjà été impliqué dans une bagarre où vous avez été en contact avec le sang de quelqu’un d’autre ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Saviez–vous si quelqu’un avait de l’hépatite B ou l’hépatite C ?
      • Non box0
      • Oui  box1
      • Je ne sais pas  box2

24. Vous êtes-vous déjà fait tatouer  ?

  • Non box0 → Allez à la question 25  à la page suivante
  • Oui  box1
      ↓
    1. Où vous êtes-vous fait faire ce(s) tatouage(s) ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • À l’extérieur du milieu carcéral ou dans un établissement provincial/territorial  box0Allez à la question 25, à la page suivante
      • Dans le salon de tatouage d’un établissement du SCC  box1 Allez à la question 25, à la page suivante
      • Dans une rangée d’un établissement du SCC  box2
          ↓
    2. Avez-vous déjà utilisé l’encre de quelqu’un d’autre pour faire votre tatouage ?
      • Non box0
      • Oui  box1
    3. Est-ce que l’encre que vous avez utilisée pour votre tatouage a–t-elle été réutilisé par quelqu’un d’autre ?
      • Non box0
      • Oui  box1
      • Je ne sais pas  box2
    4. Avez-vous déjà passé votre matériel à tatouage à quelqu’un d’autre ?
      • Non box0
      • Oui  box1
    5. Avez-vous déjà utilisé le matériel à tatouage de quelqu’un d’autre ?
      • Non box0
      • Oui  box1
    6. Ce matériel à tatouage a-t-il été nettoyé chaque fois que vous vous en êtes servi ?
      • Non box0 → Allez à la question 25 à la page suivante
      • Je ne sais pas box1 → Allez à la question 25 à la page suivante
      • Oui  box2
          ↓
    7. Comment ce matériel a-t-il été nettoyé ?
      • Avec de l’eau de Javel  box0
      • D’une autre façon  box1
      • Je ne sais pas  box2

25. Avez-vous ou avez-vous déjà eu un perçage corporel (piercing) y compris pour des boucles d’oreilles ?

  • Non box0 Allez à la question 26 à la page suivante
  • Oui  box1
      ↓
    1. À quel endroit vous êtes-vous fait faire un perçage corporel (piercing) ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • À l’extérieur du milieu carcéral ou dans un établissement provincial/territorial  box0 Allez à la question 26 à la page suivante
      • Dans une rangée de l’établissement  box1
          ↓
    2. Avez–vous utilisé le matériel de quelqu’un d’autre  pour votre perçage corporel (piercing) ?
      • Non box0
      • Oui  box1
    3. Avez-vous passé le matériel pour le perçage corporel (piercing) à quelqu’un d’autre ?
      • Non box0
      • Oui  box1
    4. Le matériel était–il propre chaque fois que vous l’avez utilisé ?
      • Non box0 Allez à la question 26 à la page suivante
      • Ne sais pas box1 Allez à la question 26 à la page suivante
      • Oui  box2
          ↓
    5. Comment nettoyait–on le matériel ?
      • Avec de l’eau de Javel  box0
      • Autrement  box1
      • Je ne sais pas  box2

Consommation de drogues ou de produits chimiques

Consommation de drogues / produits chimiques veut dire que vous avez consommé des drogues illégales qui ne vous avaient pas été prescrites (y compris les stéroïdes) ou des produits chimiques (p. ex., de la colle ou de l’essence).

26. Avez–vous déjà consommé des drogues ou des produits chimiques  ?

  • Non box0 Allez à la question 50, page 18
  • Oui  box1
      ↓

27. Avez–vous déjà pris des drogues (ou toute autre substance, comme de l’alcool ou des produits chimiques) par injection ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. À quel âge avez–vous utilisé pour la première fois des drogues (ou toute autre substance, comme de l’alcool ou des produits chimiques) par injection  ?  boxbox Âge
    2. À quel endroit avez–vous utilisé pour la première fois des drogues (ou toute autre substance, comme de l’alcool ou des produits chimiques) par injection  ?
      • Dans la communauté (avant le début de la peine que vous purgez actuellement)  box0
      • Dans un établissement correctionnel provincial/territorial  box1
      • Dans un établissement correctionnel fédéral  box2
    3. Pendant combien d’années avez–vous utilisé des drogues (ou toute autre substance, comme de l’alcool ou des produits chimiques) par injection ?
      • Un an ou moins box1
      • Plus qu’un an (précisez le nombre d’années) boxboxAnnées

28. Avez–vous déjà consommé des drogues (p. ex., de la marijuana ou de la cocaïne) ou des produits chimiques (p. ex., de la colle ou l’essence) en fumant, en sniffant ou en avalant ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. À quel âge avez–vous consommé des drogues pour la première fois en fumant, en sniffant ou en avalant?  boxbox Âge
    2. À quel endroit avez–vous consommé des drogues pour la première fois en fumant, en sniffant ou en avalant ?
      • Dans la communauté (avant le début de la peine que vous purgez actuellement)  box0
      • Dans un établissement correctionnel provincial/territorial  box1
      • Dans un établissement correctionnel fédéral  box2
    3. Pendant combien de temps avez–vous consommé des drogues en fumant, en sniffant ou en avalant ?
      • Un an ou moins box1
      • Plus qu’un an (précisez le nombre d’années) boxboxAnnées

29. Participez–vous actuellement à un programme de traitement d’entretien à la méthadone  ?

  • Non box0
    1. Avez–vous déjà demandé à suivre un traitement à la méthadone au SCC ?
      • Oui  box0 Allez à la question 30 à la page suivante
      • Non box1 Allez à la Section B à la page suivante
  • Oui  box1 Allez à la Section B à la page suivante
  • Je n’ai plus besoin de suivre un traitement à la méthadone  box2 Allez à la Section B à la page suivante

30. Pourquoi ne participez–vous pas à un programme de traitement à la méthadone au SCC ? (Cochez une réponse seulement.)

  • La dernière fois où j’ai demandé à suivre un tel traitement, je me suis fait dire que je ne répondais pas aux exigences du programme  box0
  • J’ai entrepris le programme, mais on a interrompu le traitement parce que je vendais/donnais ma méthadone à quelqu’un d’autre  box1
  • J’ai abandonné le traitement  box2
  • On a mis fin à ma participation au programme pour une autre raison  box3

B. Vos expériences en établissement entre novembre 2006 et maintenant

Si vous avez été admis après le premier  novembre 2006, veuillez répondre aux questions pour la période DEPUIS votre admission jusqu’à ce jour

31. Depuis novembre dernier en prison, avez‑vous consommé des drogues ou des produits chimiques ?

  • Non box0 Allez à la question 49 à la page 18
  • Oui  box1

32. Depuis novembre dernier, avez–vous utilisé des drogues (ou toute autre substance, comme de l’alcool ou des produits chimiques) par injection ?

  • Non box0 Allez à la  question 47, page 17
  • Oui  box1 Allez à la question 33, à la page suivante

33. Depuis novembre dernier en prison, à quelle fréquence avez–vous utilisé des drogues (ou toute autre substance, comme de l’alcool ou des produits chimiques) par injection?

  • Chaque jour  box0
  • Une ou deux fois par semaine  box1
  • Une ou deux fois par mois  box2
  • Tous les deux mois  box3
  • De temps à autre  box4
  • Une fois seulement  box5

34. Avez–vous utilisé des drogues par injection pendant seulement un épisode de consommation excessive («  trip ») et c’était tout après ?

  • Jamais   box0
  • Rarement box1
  • Souvent   box2
  • Toujours  box3

35. Depuis novembre dernier, en prison, avez–vous passé votre seringue à quelqu’un d’autre après de l’avoir utilisée?

  • Non box0 Allez à la question 36, à la page suivante
  • Oui  box1
      ↓
    1. À qui avez–vous passé votre seringue ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres détenu(e)s que je connais bien  box0
      • Autre détenu(e)s que je ne connais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) régulier(s)/sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

36. Depuis novembre dernier en prison, avez–vous utilisé la seringue de quelqu’un d’autre après qu’il ou elle l’ait déjà utilisée?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. De qui avez–vous reçu la seringue ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres détenu(e)s que je connais bien  box0
      • Autre détenu(e)s que je ne connais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) régulier(s)/sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

37. La dernière fois que vous avez utilisé une seringue depuis novembre dernier en prison l’avez–vous nettoyée avant ?

  • Non box0
  • Je ne sais pas  box1
  • Oui  box2
      ↓
    1. Comment nettoyait–on la seringue ?
      • Avec de l’eau de javel  box0
      • Autrement  box1
      • Je ne sais pas  box2

38. Depuis novembre dernier en prison, quelles drogues avez–vous utilisées le plus souvent par injection ?  (N’en mentionnez pas plus que trois.)

  1. _____________________________
  2. _____________________________
  3. _____________________________

39. Depuis novembre dernier, avez–vous utilisé une seringue ayant déjà été utilisée par une personne que vous saviez infectée par l’hépatite C ou le VIH?

  • Non box0
  • Oui, je savais que cette personne était infectée  box1
  • Oui, je pensais ou je soupçonnais que cette personne était infectée  box2

40. Si vous vouliez avoir une seringue en établissement, à quel point serait–il difficile d’en obtenir une ?

  • Pas difficile  box0
  • Assez difficile box1
  • Très difficile   box2
  • Impossible    box3

41. Depuis novembre dernier, avez–vous utilisé du matériel (eau, filtre, brûleur/cuillère) ?

  • Oui  box1
  • Non box0 → Allez à la question 47 à la page 17

42. Depuis novembre dernier, à quelle fréquence avez–vous utilisé du matériel (eau, filtre, brûleur/cuillère)?

  • Chaque jour  box0
  • Une ou deux fois par semaine box1
  • Une ou deux fois par mois  box2
  • Tous les deux mois  box3
  • De temps à autre  box4
  • Une fois seulement  box5

43. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous passé votre matériel à quelqu’un d’autre après que vous vous en êtes servi ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. À qui avez–vous passé votre matériel ensuite? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres détenu(e)s que je connais bien  box0
      • Autres détenu(e)s que je ne connais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) régulier(s)/sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

44. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous utilisé le matériel de quelqu’un d’autre après qu’il s’en soit servi ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. De qui avez–vous reçu le matériel  ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres détenu(e)s que je connais bien  box0
      • Autres détenu(e)s que je ne connais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) régulier(s)/sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

45. Depuis novembre dernier en prison, quelles drogues avez–vous utilisées le plus souvent avec le matériel ?  (N’en mentionnez pas plus que trois.)

  1. _____________________________
  2. _____________________________
  3. _____________________________

46. Depuis novembre dernier, avez–vous utilisé du matériel (eau, filtre, brûleur / cuillère) ayant déjà été utilisé par une personne que vous saviez infectée par l’hépatite C ou le VIH ?

  • Non box0
  • Oui  box1
  • Je ne savais pas si la personne était infectée  box2

47. Depuis novembre dernier, avez–vous consommé des drogues (p. ex., de la marijuana ou de la cocaïne) ou des produits chimiques (p. ex., de la colle ou de l’essence) en fumant, en sniffant ou en avalant (p. ex., sans utiliser de seringue) ?

  • Non box0 Allez à la question 48, à la page suivante
  • Oui  box1
      ↓
    1. Depuis novembre dernier, à quelle fréquence avez–vous consommé des drogues ou des produits chimiques sans utiliser de seringue ? (Cochez seulement une réponse.)
      • Chaque jour  box0
      • Une ou deux fois par semaine  box1
      • Une ou deux fois par mois  box2
      • Tous les deux mois  box3
      • De temps à autre  box3
      • Une fois seulement  box4
    2. Depuis novembre dernier, quelles drogues ou quels produits chimiques avez–vous consommés le plus souvent sans utiliser de seringue ? (N’en mentionnez pas plus que trois.)
      1. _____________________________
      2. _____________________________
      3. _____________________________

48. Depuis novembre dernier…

  1. Pensiez–vous que vous n’aviez plus le contrôle sur votre consommation de drogues ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois  box1
    • Souvent   box2
    • Toujours   box3
  2. Est–ce que la perspective de sauter une dose vous rendait anxieux/anxieuse ou inquiet/inquiète ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois  box1
    • Souvent   box2
    • Toujours   box3
  3. Étiez–vous inquiet/inquiète à propos de votre consommation de drogues ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois  box1
    • Souvent   box2
    • Toujours   box3
  4. Souhaitiez–vous être capable de cesser de consommer ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois  box1
    • Souvent   box2
    • Toujours   box3
  5. À quel point auriez–vous trouvé difficile de cesser de consommer ?
    • Pas difficile   box0
    • Assez difficile box1
    • Très difficile   box2
    • Impossible    box3

49. Les énoncés suivants s’appliquent–ils à vous ? (Cochez tous ceux qui s’appliquent.)

  1. Je ne consomme pas de drogues en prison parce que j’ai peur de me faire prendre
    • Oui  box0
    • Non box1
    • Je ne sais pas box2
    • Ne s’applique pas box3
  2. Je consomme maintenant des drogues qui sont plus difficiles à détecter dans les analyses d’urine
    • Oui  box0
    • Non box1
    • Je ne sais pas box2
    • Ne s’applique pas box3

Santé sexuelle

Relations sexuelles avec une / des femme(s)

50. Avez–vous déjà eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec une femme ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avec combien de femmes avez–vous déjà eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales ?
      • 1      box1
      • De 2 à 5   box2
      • De 6 à 10   box3
      • De 11 à 25 box4
      • Plus de 25  box5
Relations sexuelles avec une / des homme(s)

51. Avez–vous déjà eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec un homme ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avec combien d’hommes avez–vous déjà eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales ?
      • 1      box1
      • De 2 à 5   box2
      • De 6 à 10   box3
      • De 11 à 25 box4
      • Plus de 25  box5

52. Avez–vous déjà travaillé dans l’industrie du sexe, p. ex. comme prostitué(e) ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Quelle était votre clientèle ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Des hommes box0
      • Des femmes  box1

53. Avez–vous déjà eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec quelqu’un qui travaillait dans l’industrie du sexe, p. ex. comme prostitué(e)  ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avec quelle(s) personne(s) travaillant dans l’industrie du sexe avez–vous eu des relations sexuelles ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Un ou plusieurs hommes  box0
      • Une ou plusieurs femmes box1

54. Avez–vous déjà eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec quelqu’un qui prenait des drogues par injection ?

  • Non      box0
  • Oui       box1
  • Je ne sais pas box2

Vos relations sexuelles en établissement depuis novembre 2006

Si vous avez été admis après le premier novembre 2006, veuillez répondre aux questions pour la période DEPUIS votre admission jusqu’à ce jour

55. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales ?

  • Non box0 Allez à la question 69 à la page 23
  • Oui  box1
      ↓
    1. Combien de partenaires sexuels (hommes ou femmes) avez–vous eu depuis novembre dernier ? (Cochez toutes les réponses que s’appliquent.)
      • Hommes
        • Aucun    box0
        • 1      box1
        • 2 à 5    box2
        • 6 à 10   box3
        • 11 ou plus box4
      • Femmes
        • Aucune   box0
        • 1      box1
        • 2 à 5    box2
        • 6 à 10    box3
        • 11 ou plus box4
Relations sexuelles avec une / des femme(s)

56. Depuis novembre dernier en établissement, à quelle fréquence avez–vous utilisé …

  1. Un condom durant des relations sexuelles vaginales ?
    • Ne s’applique pas box0
    • Jamais   box1
    • Rarement box2
    • Souvent   box3
    • Toujours  box4
  2. Un condom ou une digue dentaire durant des relations sexuelles orales  ?
    • Ne s’applique pas box0
    • Jamais   box1
    • Rarement box2
    • Souvent   box3
    • Toujours  box4
  3. Un condom durant des relations sexuelles anales ?
    • Ne s’applique pas box0
    • Jamais   box1
    • Rarement box2
    • Souvent   box3
    • Toujours  box4
Relations sexuelles avec un / des homme(s)

57. Depuis novembre dernier en établissement, à quelle fréquence avez–vous utilisé …

  1. Un condom durant des relations sexuelles vaginales ?
    • Ne s’applique pas box0
    • Jamais    box1
    • Rarement box2
    • Souvent   box3
    • Toujours  box4
  2. Un condom ou une digue dentaire durant des relations sexuelles orales  ?
    • Ne s’applique pas box0
    • Jamais    box1
    • Rarement box2
    • Souvent   box3
    • Toujours  box4
  3. Un condom durant des relations sexuelles anales ?
    • Ne s’applique pas box0
    • Jamais    box1
    • Rarement box2
    • Souvent   box3
    • Toujours  box4

58. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous utilisé un objet sexuel ou accessoire qui déjà a été utilisé par quelqu’un d’autre ?

  • Non box0
  • Oui  box1

59. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous eu une relation sexuelle sans protection avec votre partenaire sexuel régulier / partenaire sexuelle régulière ?

  • Non box0
  • Oui  box1

60. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous eu une (des) relation(s) sexuelle(s) sans protection avec une (des) personne(s) que vous ne connaissez pas bien ?

  • Non box0
  • Oui  box1
61. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous eu des relations sexuelles sans protection avec une personne atteinte du VIH, d’hépatite C ou d’une infection transmise sexuellement ?
  • Non box0
  • Oui  box1
  • Je ne sais pas box2

Visites familiales privées en établissement depuis novembre 2006

Si vous avez été admis après le premier novembre 2006, veuillez répondre aux questions pour la période DEPUIS votre admission jusqu’à ce jour

62. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous participé à des visites familiales privées ?

  • Non box0Allez à la question 65 à la page suivante
  • Oui  box1

63. Si vous avez eu des relations sexuelles durant les visites familiales privées, à quelle fréquence avez–vous utilisé un condom ou une digue dentaire ?

  • Pas eu de relations sexuelles  box0Allez à la question 65 à la page suivante
  • Toujours  box1Allez à la question 65 à la page suivante
  • Souvent  box2
  • Rarement box3
  • Jamais   box4

64. Pourquoi n’avez-vous pas toujours utilisé de condom ou de digue dentaire durant les visites familiales privées ?

  • Vous ne pouviez pas vous en procurer quand vous en avez eu besoin  box0
  • La date de péremption était passée (passée de date) quand vous en avez eu besoin  box1
  • Pour une autre raison  box2

65. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous déjà payé pour des faveurs sexuelles avec de l’argent, matériel, accessoires (p. ex., aiguilles, seringues) ou d’autre marchandises (p. ex., du tabac ou des cigarettes) ?

  • Non box0
  • Oui  box1

66. Depuis novembre dernier en établissement, avez–vous déjà offert de l’argent, matériel, accessoires (p. ex., aiguilles, seringues) ou d’autre marchandises (p. ex., du tabac ou des cigarettes) en échange de faveurs sexuelles ?

  • Non box0
  • Oui  box1

67. Depuis novembre dernier en établissement, avez-vous déjà payé pour des drogues avec des faveurs sexuelles ?

  • Non box0
  • Oui  box1

68. Depuis novembre dernier en établissement, avez-vous déjà payé pour des faveurs sexuelles en échange de drogues ?

  • Non box0
  • Oui  box1

69. Depuis novembre dernier en établissement, vous a-t-on déjà forcé(e) à avoir des relations sexuelles (orales, vaginales ou anales) auxquelles vous ne vouliez pas prendre part ?

  • Non box0
  • Oui  box1

70. En quelle année votre peine actuelle a-t-elle commencé ?

  • Année du début de la peine actuelle  boxboxboxbox
    1. Votre peine actuelle a-t-elle commencé AVANT le 1er novembre 2004 ?
      • Non box0 Allez à la Section C à la page suivante
      • Oui  box1 Allez à la Section D à la page 32

C. Vos expériences au cours des six derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

Consommation de drogues ou de produits chimiques au cours des six derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

Consommation de drogues / produits chimiques veut dire que vous avez consommé des drogues illégales qui ne vous avaient pas été prescrites (y compris les stéroïdes) ou des produits chimiques (p. ex., de la colle ou de l’essence).

71. Avez-vous consommé des drogues ou des produits chimiques au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté ?

  • Non box0Allez à la question 89 à la page 29
  • Oui  box1

72. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté avez-vous utilisé des drogues ou des produits chimiques par injection ?

  • Non box0Allez à la question 80 à la page 26
  • Oui  box1

73. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté à quelle fréquence avez-vous utilisé des drogues par injection ?

  • Chaque jour  box0
  • Une ou deux fois par semaine box1
  • Une ou deux fois par mois    box2
  • Tous les deux mois  box3
  • De temps à autre   box4
  • Une fois seulement  box5

74. À quelle fréquence avez-vous consommé des drogues par injection pendant seulement un épisode de consommation excessive («  trip ») ?

  • Jamais    box0
  • Rarement box1
  • Souvent   box1
  • Toujours  box1

75. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, avez-vous passé votre seringue à quelqu’un d’autre après de l’avoir utilisée?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. À qui avez-vous passé votre seringue  ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres personnes que je connaissais bien  box0
      • Autre détenu(e)s que je ne connaissais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) réguliers)/sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

76. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, avez-vous utilisé la seringue de quelqu’un d’autre après qu’il ou elle l’a déjà utilisée?

  • Non box0 → Allez à la question 77 à la page suivante
  • Oui  box1
      ↓
    1. De qui avez–vous reçu la seringue ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres personnes que je connaissais bien  box0
      • Autre détenu(e)s que je ne connaissais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) régulier(s)/sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

77. La dernière fois que vous avez utilisez une seringue au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté l’avez–avez nettoyée avant ?

  • Non box0
  • Je ne sais pas  box1
  • Oui  box2
      ↓
    1. Comment nettoyait-on la seringue ?
      • Avec de l’eau de javel box0
      • Autrement    box1
      • Je ne sais pas   box2

78. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, quelles drogues avez-vous utilisées le plus souvent par injection ?  (N’en mentionnez pas plus que trois.)

  1. _____________________________
  2. _____________________________
  3. _____________________________

79. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, avez-vous utilisé une seringue ayant déjà été utilisé par une personne que vous saviez infectée par l’hépatite C ou le VIH?

  • Non box0
  • Oui, je savais que cette personne était infectée box1
  • Je ne savais pas si la personne était infectée   box2

80. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, avez-vous utilisé du matériel (eau, filtre, brûleur/cuillère)  ?

  • Non box0 → Allez à la question 85 à la page 28
  • Oui  box1 → Allez à la question 81, à la page suivante
Votre consommation de drogues au cours des six derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

81. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, avez-vous passé votre matériel à quelqu’un d’autre après l’avoir utilisé?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. À qui avez-vous passé votre matériel  ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres personnes que je connaissais bien  box0
      • Autre détenu(e)s que je ne connaissais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) régulier(s)/  sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

82. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, avez-vous utilisé le matériel de quelqu’un d’autre après qu’il ou elle l’a déjà utilisé?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. De qui avez–vous reçu le matériel  ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Autres personnes que je connaissais bien  box0
      • Autre détenu(e)s que je ne connaissais pas bien  box1
      • Famille  box2
      • Partenaire(s) sexuel(s) régulier(s)/  sexuelle(s) régulière(s)  box3
      • Autre(s)  box4

83. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, quelles drogues avez-vous utilisées le plus souvent avec le matériel ?  (N’en mentionnez pas plus que trois.)

  1. _____________________________
  2. _____________________________
  3. _____________________________

84. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, avez-vous utilisé le matériel ayant déjà été utilisé par une personne que vous saviez infectée par l’hépatite C ou le VIH?

  • Non box0
  • Oui, je savais que cette personne était infectée  box1
  • Je ne savais pas si la personne était infectée    box2
Les six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

85. Avez-vous consommé des drogues (p. ex., de la marijuana ou de la cocaïne) ou des produits chimiques (p. ex., de la colle ou de l’essence) en sniffant, en fumant ou en avalant ?

  • Non box0 → Allez à la question 86 à la page suivante
  • Oui  box1
      ↓
    1. À quelle fréquence avez-vous consommé des drogues ou des produits chimiques) en sniffant, en fumant ou en avalant?
      • Chaque jour  box0
      • Une ou deux fois par semaine  box1
      • Une ou deux fois par mois  box2
      • Tous les deux mois  box3
      • De temps à autre  box4
      • Une fois seulement  box5
    2. Quelles drogues ou quels produits chimiques avez-vous consommés le plus souvent) en sniffant, en fumant ou en avalant? (N’en mentionnez pas plus que trois.)
      1. _____________________________
      2. _____________________________
      3. _____________________________

86. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté …

  1. Pensiez-vous que vous n’aviez plus le contrôle sur votre consommation de drogues ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois box1
    • Souvent    box2
    • Toujours   box3
  2. Est-ce que la perspective de sauter une dose vous rendait anxieux/anxieuse ou inquiet/inquiète ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois box1
    • Souvent    box2
    • Toujours   box3
  3. Étiez-vous inquiet/inquiète à propos de votre consommation de drogues ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois box1
    • Souvent    box2
    • Toujours   box3
  4. Souhaitiez-vous être capable de cesser de consommer ?
    • Jamais     box0
    • Quelquefois box1
    • Souvent    box2
    • Toujours   box3
  5. À quel point auriez-vous trouvé difficile de cesser de consommer ?
    • Pas difficile   box0
    • Assez difficile box1
    • Très difficile   box2
    • Impossible   box3
Les six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

87. Avez-vous déjà payé pour des drogues avec des faveurs sexuelles ?

  • Non box0
  • Oui  box1

88. Avez-vous déjà offert des faveurs sexuelles en échange de drogues ?

  • Non box0
  • Oui  box1
Relations sexuelles au cours des six derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

89. Au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté avez-vous eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec quelqu’un ?

  • Oui  box0
  • Non box1Allez à la question 98 à la page 31
Relations sexuelles avec une / des femme(s) au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

90. Avez-vous eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec des femmes ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avec combien de femmes avez-vous eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales ?
      • 1      box1
      • De 2 à 5   box2
      • De 6 à 10   box3
      • De 11 à 25 box4
      • Plus de 25  box5
Relations sexuelles avec un / des homme(s) au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

91. Avez-vous eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec des hommes ?

  • Non box0
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avec combien de hommes avez-vous eu des relations sexuelles orales, vaginales ou anales ?
      • 1       box1
      • De 2 à 5    box2
      • De 6 à 10  box3
      • De 11 à 25  box4
      • Plus de 25   box5
Les six derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté

92. Dans l’ensemble de vos relations sexuelles avec d’autres, à quelle fréquence avez-vous utilisé un condom et / ou une barrière (digue dentaire, pellicule plastique, condom coupé) ?

  • Jamais    box0
  • Rarement box1
  • Souvent   box2
  • Toujours  box3

93. Avez-vous eu une relation sexuelle sans protection avec votre (vos) partenaire(s) sexuel(s) régulier(s) / partenaire(s) sexuelle(s) régulière(s) ?

  • Non box0
  • Oui  box1

94. Avez–vous eu une (des) relation(s) sexuelle(s) sans protection avec une (des) personne(s) que vous ne connaissez pas bien ?

  • Non box0
  • Oui  box1

95. Avez-vous déjà eu des relations sexuelles avec une personne que vous saviez infectée par le VIH ou l’hépatite C  ?

  • Non box0
  • Oui  box1
  • Je ne sais pas si cette personne était infectée ou non  box2
Les six derniers mois où vous étiez dans la communauté

96. Avez-vous déjà payé pour des faveurs sexuelles avec de l’argent, matériel, accessoires (p. ex., aiguilles, seringues) ou d’autre marchandises (p. ex., du tabac ou des cigarettes) ?

  • Non box0
  • Oui  box1

97. Avez-vous déjà offert de l’argent, matériel, accessoires (p. ex., aiguilles, seringues) ou d’autre marchandises (p. ex., du tabac ou des cigarettes) en échange de faveurs sexuelles ?

  • Non box0
  • Oui  box1

98. Au cours des 6 derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté, vous a-t-on déjà forcé(e) à avoir des relations sexuelles orales, vaginales ou anales auxquelles vous ne vouliez pas prendre part ?

  • Non box0
  • Oui  box1

D. Information sur les maladies infectieuses et soutien apporté à la prévention

Le Programme de sensibilisation à la réception (PSR) est un programme qui vous aurait été offert au moment de votre admission. Il porte essentiellement sur les maladies infectieuses et les services de santé dispensés en établissement.

99. Avez-vous participé au Programme de sensibilisation à la réception (PSR) ?

  • Oui  box2
  • Je ne sais pas box1
  • Non box0
      ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas suivi le PSR ? (Cochez une seule case.)
      • Cela ne m’intéressait pas  box0
      • Je ne savais pas que le SCC offrait ce programme  box1
      • Je prévois y participer bientôt  box2
      • Ce programme n’existait pas quand j’ai été admis(e)  box3
      • Autre raison  box4

Le programme Choisir la santé dans les prisons (CSP) est un cours qui porte sur la santé, la nutrition et le stress. Il y est aussi question des maladies pouvant être transmises, comme le VIH, l’hépatite et la tuberculose. Ce programme est habituellement offert assez tôt durant la peine imposée à un délinquant.

100. Avez-vous participé au programme : Choisir la santé dans les prisons (CSP) ?

  • Oui  box2
  • Je ne sais pas box1
  • Non box0
      ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas suivi le programme CSP ? (Cochez une seule case.)
      • Cela ne m’intéressait pas  box0
      • Je ne savais pas que le SCC offrait ce programme  box1
      • Je prévois y participer bientôt  box2
      • Autre raison  box3

Le SCC offre le Programme national d’éducation sur le VIH/sida et d'entraide par les pairs (CEP). Ce programme sert à communiquer de l’information sur le VIH/sida, de même que sur d’autres maladies infectieuses. Il a pour objet d’amener les détenu(e)s à sensibiliser leurs semblables sur ces maladies et à leur offrir du soutien. Il existe une composante particulière pour les femmes. Pour les détenus autochtones, le programme s’appelle Cercles des gardiens du savoir ou Chee Mamuk.

101. Avez-vous participé au Programme national d’éducation sur le VIH/sida et d'entraide par les pairs (CEP)  ?

  • Oui  box2
  • Je ne sais pas box1
  • Non box0
      ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas suivi le programme CEP ? (Cochez une seule case.)
      • Cela ne m’intéressait pas  box0
      • Je n’ai pas été retenu(e) comme participant(e)  box1
      • Je ne savais pas que le SCC offrait ce programme  box2
      • Je prévois y participer bientôt  box3
      • Autre raison  box4

102. Avez-vous parlé à un conseiller du programme CEP à propos des maladies infectieuses en prison ?

  • Oui  box1
  • Non box0
  • Je suis un(e) conseiller(ière) du programme CEP  box2

103. Êtes-vous au courant que le SCC a une politique en vertu de laquelle les détenu(e)s doivent avoir facilement accès aux produits mentionnés ci-dessous ? Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.

  1. Condoms
    • Non box0
    • Oui  box1
  2. Lubrifiant
    • Non box0
    • Oui  box1
  3. Digues dentaires
    • Non box0
    • Oui  box1
  4. Eau de javel (pour le nettoyage du matériel d’injection, de perçage corporel (piercing) et de tatouage)
    • Non box0
    • Oui  box1

104. Avez-vous eu de la difficulté à vous procurer des condoms depuis novembre 2006 ?

  • Je n’ai pas essayé de me procurer de condoms   box0
  • Non, je n’ai pas eu de difficulté à m’en procurer  box1
  • Oui, j’ai eu de la difficulté à m’en procurer    box2
    1. Pourquoi avez-vous eu de la difficulté à vous procurer des condoms ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Les distributrices étaient vides  box0
      • Les distributrices étaient brisées  box1
      • Des personnes auraient pu me voir prendre des condoms de la distributrice  box2
      • D’autres détenu(e)s ont fait des provisions de condoms  box3
      • D’autres détenu(e)s m’en ont empêché(e)  box4
      • Les condoms étaient abîmés  box5
      • J’ai dû demander à un(e) employé(e) de m’en procurer  box6
      • Pour une autre raison  box7

105. Avez-vous eu de la difficulté à vous procurer des digues dentaires depuis novembre 2006 ?

  • Je n’ai pas essayé de me procurer des digues dentaires  box0
  • Non, je n’ai pas eu de difficulté à m’en procurer  box1
  • Oui, j’ai eu de la difficulté à m’en procurer  box2
    1. Pourquoi avez-vous eu de la difficulté à vous procurer des digues dentaires ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Les distributrices étaient vides  box0
      • Les distributrices étaient brisées  box1
      • Des personnes auraient pu me voir prendre des digues dentaires de la distributrice  box2
      • D’autres détenu(e)s ont fait des provisions des digues dentaires  box3
      • D’autres détenu(e)s m’en ont empêché(e)  box4
      • Les digues dentaires étaient abîmées  box5
      • J’ai dû demander à un(e) employé(e) de m’en procurer  box6
      • Pour une autre raison  box7

106. Avez-vous eu de la difficulté à vous procurer de lubrifiant depuis novembre 2006 ?

  • Je n’ai pas essayé de me procurer de lubrifiant  box0
  • Non, je n’ai pas eu de difficulté à m’en procurer box1
  • Oui, j’ai eu de la difficulté à m’en procurer     box2
    1. Pourquoi avez-vous eu de la difficulté à vous procurer de lubrifiant ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Les distributrices étaient vides  box0
      • Les distributrices étaient brisées  box1
      • Des personnes auraient pu me voir prendre de lubrifiant de la distributrice  box2
      • D’autres détenu(e)s ont fait des provisions de lubrifiant  box3
      • D’autres détenu(e)s m’en ont empêché  box4
      • Les tubes de lubrifiant étaient abîmés  box5
      • J’ai dû demander à un(e) employé(e) de m’en procurer  box6
      • Pour une autre raison  box7

107. Avez-vous eu de la difficulté à vous procurer de l’eau de Javel depuis novembre 2006 ?

  • Je n’ai pas essayé de me procurer de l’eau de Javel box0
  • Non, je n’ai pas eu de difficulté à m’en procurer    box1
  • Oui, j’ai eu de la difficulté à m’en procurer       box2
    1. Pourquoi avez-vous eu de la difficulté à vous procurer de l’eau de Javel ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Les distributrices étaient vides  box0
      • Les distributrices étaient brisées  box1
      • Des personnes auraient pu me voir prendre de l’eau de Javel de la distributrice  box2
      • D’autres détenu(e)s ont fait des provisions d’eau de Javel  box3
      • D’autres détenu(e)s m’en ont empêché(e)  box4
      • L’eau de Javel a été diluée  box5
      • J’ai dû demander à un(e) employé(e) de m’en procurer  box6
      • Pour une autre raison  box7

108. Veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes d’accord ou non avec les énoncés suivants.

  1. L’accès à des aiguilles et des seringues stérilisées est difficile pour moi
    • Fortement en accord  box1
    • En accord        box2
    • En désaccord       box3
    • Fortement en désaccord box4
    • Ne s’applique pas    box5
  2. L’accès à du matériel de tatouage stérilisé est difficile pour moi
    • Fortement en accord   box1
    • En accord         box2
    • En désaccord       box3
    • Fortement en désaccord box4
    • Ne s’applique pas     box5
  3. L’accès à des programmes de traitement de la toxicomanie est difficile pour moi
    • Fortement en accord    box1
    • En accord        box2
    • En désaccord       box3
    • Fortement en désaccord box4
    • Ne s’applique pas      box5
  4. L’accès à des condoms au féminin est difficile pour moi
    • Fortement en accord    box1
    • En accord          box2
    • En désaccord       box3
    • Fortement en désaccord box4
    • Ne s’applique pas    box5
  5. Cela me gêne de demander au personnel des services de santé des condoms, des digues dentaires ou des lubrifiants
    • Fortement en accord    box1
    • En accord          box2
    • En désaccord       box3
    • Fortement en désaccord box4
    • Ne s’applique pas    box5
  6. Cela me gêne de demander de l’eau de Javel au personnel des services de santé
    • Fortement en accord    box1
    • En accord        box2
    • En désaccord       box3
    • Fortement en désaccord box4
    • Ne s’applique pas    box5
  7. Cela me gêne que quelqu’un me voit prendre des condoms, des digues dentaires ou des lubrifiants de la distributrice
    • Fortement en accord    box1
    • En accord        box2
    • En désaccord       box3
    • Fortement en désaccord box4
    • Ne s’applique pas    box5
  8. Je dois me renseigner sur les façons de me protéger et de protéger les autres contre les maladies infectieuses
    1. Fortement en accord    box1
    2. En accord        box2
    3. En désaccord       box3
    4. Fortement en désaccord box4
    5. Ne s’applique pas    box5

E. Dépistage et traitement des maladies infectieuses

Dépistage du VIH (virus de l’immunodéficience humaine) soit dans la communauté soit dans un établissement correctionnel provincial, territorial, ou dans un établissement fédéral pour une peine antérieure

109. Avant votre incarcération pour la peine que vous purgez actuellement, avez-vous déjà subi un test de dépistage du VIH, quand vous étiez dans la communauté ou dans un établissement correctionnel provincial ou territorial ou dans une établissment fédéral pour une peine antérieure ?

  • Non, je n’ai pas subi de test de dépistage  box0
  • Je ne sais pas  box2
  • Oui, j’ai subi un test de dépistage  box1
      ↓
    1. Où avez-vous subi ce test de dépistage ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Dans la communauté  box0
      • Dans un établissement provincial ou territorial  box1
      • Dans un établissement fédéral  box2
    2. En quelle année avez-vous subi votre dernier test de dépistage du VIH avant votre incarcération pour la peine que vous purgez actuellement ?
      • Année boxboxboxbox
      • Je ne sais pas  box0
    3. Où a été fait votre dernier test de dépistage du VIH avant que vous ayez été incarcéré dans un établissement fédéral pour votre peine actuelle  ?
      • Dans la communauté  box0
      • Dans un établissement provincial ou territorial  box1
      • Dans un établissement fédéral  box2
    4. Quel a été le résultat du test ?
      • On m’a dit que je n’avais pas le VIH  box0
      • On m’a dit que j’avais le VIH  box1
      • Je ne sais pas  box2

Dépistage du VIH au moment de votre admission au SCC

Si vous avez subi une évaluation initiale à plus d’une occasion, veuillez répondre en fonction de votre admission la plus récente

110. Au moment de votre admission au SCC, avez-vous subi un test de dépistage du VIH ?

  • Oui, j’ai subi un test de dépistage au moment de mon admission  box1
      ↓
    1. Quel a été le résultat du test de dépistage du VIH que vous avez subi au moment de votre admission ?
      • On m’a dit que je n’avais pas le VIH  box0
      • On m’a dit que j’avais le VIH  box1
      • Le test a confirmé que j’ai le VIH  box2
      • Je ne sais pas  box3
  • Je ne sais pas  box2 → Allez à la question 111 à la page suivante
  • Non, je n’ai pas subi de test de dépistage au moment de mon admission  box0
      ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas subi de test de dépistage du VIH au moment de votre admission ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • On ne me l’a pas proposé  box0
      • Je ne pensais pas être à risque  box1
      • J’étais à risque, mais je préférais ne pas le savoir  box2
      • J’avais peur que mon nom soit divulgué au SCC  box3
      • J’avais peur d’être victime de discrimination au SCC  box4
      • Je savais déjà que j’avais le VIH  box5
      • Je savais déjà que je n’avais pas le VIH  box6
      • J’ai subi un test de dépistage avant mon admission au SCC  box7
Dépistage du VIH depuis votre admission au SCC

111. Depuis votre admission au SCC, avez-vous subi un test de dépistage du VIH ? (Si vous avez subi plus d’un test de dépistage au SCC, répondez en fonction du dernier test que vous avez subi.)

  • Oui, j’ai subi un test de dépistage depuis mon admission  box1
      ↓
    1. Quand avez-vous subi votre dernier test de dépistage du VIH  ?
      • boxboxboxbox Année du dernier test de dépistage
    2. Quel a été le résultat du dernier test de dépistage du VIH que vous avez subi ?
      • On m’a dit que je n’avais pas le VIH  box0
      • On m’a dit que j’avais le VIH  box1
      • Le test a confirmé que j’ai le VIH  box2
      • Je ne sais pas  box3
  • Je ne sais pas  box2 → Allez à la question 112 ci-dessous
  • Non, je n’ai pas subi de test de dépistage depuis mon admission  box0
      ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas subi de test de dépistage du VIH depuis votre admission ?
      • On ne me l’a pas proposé  box0
      • Je ne pense pas être à risque  box1
      • Je suis à risque, mais je préfère ne pas le savoir  box2
      • J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC  box3
      • J’ai peur d’être victime de discrimination au SCC  box4
      • Je sais déjà que j’ai le VIH  box5
      • Je sais déjà que je n’ai pas le VIH  box6
Traitement de VIH

112. Vous a-t-on déjà dit que vous étiez porteur/porteuse du VIH ?

  • Non box0 → Allez à la question 117 à la page 42
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avez-vous rencontré un médecin ou une infirmière du SCC pour parler du traitement du VIH ?
      • Oui  box1Allez à la question 113 à la page suivante
      • Non box0Allez à la question 116 à la page 41

113. Le médecin vous a-t-il prescrit un traitement pour le VIH (médicaments antirétroviraux) ?

  • Oui, le médecin m’a prescrit un traitement  box1
      ↓
    1. Où avez-vous commencé votre traitement pour le VIH  ?
      • Dans la communauté  box0
      • Dans un établissement provincial ou territorial  box1
      • Dans un établissement fédéral  box2
  • Non, le médecin ne m’a pas prescrit de traitement  box0
      ↓
    1. Pourquoi le médecin ne vous a-t-il pas prescrit de traitement pour le VIH ?
      • Le médecin a dit que je n’avais pas encore besoin de médicaments  box0 Allez à la question 116 à la page suivante
      • Je ne voulais pas prendre de médicaments  box1 Allez à la question 116 à la page suivante
      • Je ne sais pas  box2 Allez à la question 116 à la page suivante

114. Prenez-vous actuellement des médicaments pour le VIH ?

  • Non, je ne prends actuellement aucun médicament pour le VIH  box0
      ↓
    1. Pourquoi ne prenez-vous actuellement aucun médicament pour le VIH ? (Cochez une réponse seulement.)
      • Je viens d’être transféré(e) d’un autre établissement et je ne peux pas avoir mes médicaments temporairement  box0
      • Je ne peux pas avoir mes médicaments temporairement parce que la pharmacie n’en a pas en stock  box1
      • J’ai moi-même interrompu mon traitement pour le moment  box2
      • J’ai écoulé mes médicaments avant de demander à en obtenir d’autres  box3
      • Je ne peux avoir mes médicaments temporairement pour une autre raison  box4
      • Mon médecin a interrompu mon traitement pour le moment  box5
          ↓
    2. Savez-vous pourquoi le médecin a interrompu votre traitement  ?
      • Oui  box1
      • Non box 0
  • Oui, je prends encore des médicaments pour le VIH  box1 Allez à la question 115 à la page suivante

115. Vous est-il déjà arrivé pendant votre incarcération dans un établissement du SCC de ne pas prendre vos médicaments pour le VIH pendant au moins une journée  ?

  • Oui  box 1
    1. Pourquoi y a-t-il eu interruption dans votre traitement pour le VIH  ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Je n’ai pas eu de médicaments temporairement durant mon transfèrement à un autre établissement  box 0 Allez à la question 116 ci‑dessous
      • Je n’ai pas eu de médicaments temporairement parce que la pharmacie n’en avait pas  box 1 Allez à la question 116 ci‑dessous
      • J’ai moi-même mis fin au traitement  box 2 Allez à la question 116 ci‑dessous
      • J’ai écoulé mes médicaments avant de demander à en obtenir d’autres  box 3 Allez à la question 116 ci‑dessous
      • Je ne peux avoir mes médicaments temporairement pour une autre raison  box 4 Allez à la question 116 ci‑dessous
      • Mon médecin a mis fin au traitement  box 5
          ↓
    2. Savez-vous pourquoi le médecin a mis fin au traitement ?
      • Oui  box 1
      • Non  box 0
  • Non box 0 Allez à la question 116 ci-dessous

116. Est-ce que les énoncés ci-dessous s’appliquent à votre cas ? (Cochez tous ceux qui s’appliquent.)

  1. J’ai peur d’être victime de discrimination au SCC parce que j’ai le VIH.
    • Oui  box1
    • Non box0
  2. J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC parce que j’ai le VIH.
    • Oui  box1
    • Non box0

Allez à la question 118 à la page 43

117. Est-ce que les énoncés ci-dessous s’appliquent à votre cas ? (Cochez tous ceux qui s’appliquent.)

  1. J’ai peur d’être victime de discrimination au SCC si j’obtiens un résultat positif à un test de dépistage du VIH.
    • Oui  box1
    • Non box0
  2. J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC si j’obtiens un résultat positif à un test de dépistage du VIH.
    • Oui  box1
    • Non box0
  3. Je ne suis pas disposé(e) à subir un test de dépistage du VIH au SCC parce que j’ai peur du résultat.
    • Oui  box1
    • Non box0
  4. Je suis plus disposé(e) à subir un test de dépistage du VIH au SCC maintenant que lors le processus de mon admission.
    • Oui  box1
    • Non box0
  5. Je suis plus disposé(e) à subir un test de dépistage du VIH au SCC maintenant que lorsque j’étais dans la communauté.
    • Oui  box1
    • Non box0

Dépistage de l’hépatite C

Dépistage de l’hépatite C soit dans la communauté soit dans un prison provincial, territorial ou dans un établissement fédéral pour une peine antérieure

118. Quand vous étiez dans la communauté ou dans un établissement provincial ou territorial ou dans un établissement fédéral avant d’être incarcéré(e) pour la peine que vous purgez actuellement, avez-vous déjà subi un test de dépistage de l’hépatite C ?

  • Non, je n’ai jamais subi de test de dépistage  box0
  • Je ne sais pas  box1
  • Oui, j’ai subi un test de dépistage  box2
      ↓
    1. Où avez-vous subi ce test de dépistage ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Dans la communauté  box0
      • Dans un prison provincial ou territorial  box1
      • Dans un établissement fédéral  box2
    2. En quelle année avez-vous subi votre dernier test de dépistage de l’hépatite C avant votre incarcération pour la peine que vous purgez actuellement ?
      • Année boxboxboxbox
      • Je ne sais pasbox0
    3. a été fait votre dernier test de dépistage de l’hépatite C avant que vous ayez été incarcéré dans un établissement fédéral pour votre peine actuelle ?
      • Dans la communauté  box0
      • Dans un prison provincial ou territorial  box1
      • Dans un établissement fédéral  box2
    4. Quel a été le résultat votre dernier test de dépistage de l’hépatite C avant que vous ayez été incarcéré dans un établissement fédéral pour votre peine actuelle ?
      • On m’a dit que je n’avais pas l’hépatite C  box0
      • On m’a dit que j’avais l’hépatite C  box1
      • Je ne sais pas  box2

Dépistage de l’hépatite C au moment de votre admission au SCC

Si vous avez subi une évaluation initiale à plus d’une occasion, veuillez répondre en fonction de votre admission la plus récente.

119. Au moment de votre admission au SCC, avez-vous subi un test de dépistage de l’hépatite C ?

  • Oui, j’ai subi un test de dépistage au moment de mon admission  box1
      ↓
    1. Quel a été le résultat du test de dépistage de l’hépatite C que vous avez subi au moment de votre admission ?
      • On m’a dit que je n’avais pas l’hépatite C  box0
      • On m’a dit que j’avais l’hépatite C  box1
      • Le test a confirmé que j’ai l’hépatite Cbox2
      • Je ne sais pas  box3
  • Je ne sais pas  box2 → Allez à la question 120 à la page suivante
  • Non, je n’ai pas subi de test de dépistage au moment de mon admission  box0
      ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas subi de test de dépistage de l’hépatite C au moment de votre admission ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • On ne me l’a pas proposé  box0
      • Je ne pensais pas être à risque  box1
      • J’étais à risque, mais je préférais ne pas le savoir  box2
      • J’avais peur que mon nom soit divulgué au SCC  box3
      • J’avais peur d’être victime de discrimination au SCC  box4
      • Je savais que j’avais l’hépatite C  box5
      • Je savais déjà que je n’avais pas l’hépatite C  box6
      • J’ai subi un test de dépistage avant mon admission au SCC  box7

Dépistage de l’hépatite C depuis de votre admission au SCC

120. Depuis votre admission au SCC, avez-vous subi un test de dépistage de l’hépatite C ? (Si vous avez subi plus d’un test de dépistage au SCC, répondez en fonction du dernier test que vous avez subi.)

  • Oui, j’ai subi un test de dépistage depuis mon admission  box1
      ↓
    1. En quelle année avez-vous subi votre dernier test de dépistage de l’hépatite C ?
      • boxboxboxbox Année
    2. Quel a été le résultat du test de dépistage de l’hépatite C que vous avez subi au moment de votre admission ?
      • On m’a dit que je n’avais pas l’hépatite C  box0
      • On m’a dit que j’avais l’hépatite C  box1
      • Le test a confirmé que j’ai l’hépatite Cbox2
      • Je ne sais pas  box3
  • Je ne sais pas  box2 → Allez à la  question 121 ci–dessous
  • Non, je n’ai pas subi de test de dépistage depuis mon admission  box0
      ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas subi de test de dépistage de l’hépatite C depuis votre admission ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • On ne me l’a pas proposé  box0
      • Je ne pense pas que je suis à risque  box1
      • Je suis à risque, mais je préfére ne pas le savoir  box2
      • J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC si j’aillais me faire tester  box3
      • J’ai peur d’être victime de discrimination au SCC si j’allais me faire tester  box4
      • Je sais que j’ai l’hépatite C  box5
      • Je sais déjà que je n’ai pas l’hépatite C  box6

121. Vous a-t-on déjà dit que vous aviez l’hépatite C ?

  • Non box0 → Allez à la question 124 à la page 47
  • Oui  box1
      ↓
    1. Avez-vous rencontré un médecin ou une infirmière du SCC pour parler du traitement de l’hépatite C ?
      • Oui  box1 → Allez à la question 122 à la page suivante
      • Non box0 → Allez à la question 123 à la page 47

Traitement de l’hépatite C

122. Avez-vous pris des médicaments pour l’hépatite C ?

  • Oui, j’ai pris des médicaments pour l’hépatite C  box1
     ↓
    1. Si vous avez commencé à prendre des médicaments pour l’hépatite C pendant la peine que vous purgez actuellement, qu’est-il arrivé depuis ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Je continue à prendre mes médicaments pour l’hépatite C  box0
      • Les médicaments ont été efficaces et on m’a dit qu’on ne décelait plus l’hépatite C dans mon sang  box1
      • J’ai fini de prendre mes médicaments, mais ils n’ont pas été efficaces  box2
      • Le médecin m’a dit de cesser de prendre mes médicaments à cause des effets secondaires que j’avais  box3
      • J’ai moi-même cessé de prendre mes médicaments à cause des effets secondaires que j’avais  box4
      • Les résultats de mes prises de sang ont révélé que les médicaments n’étaient pas efficaces, alors nous avons mis fin au traitement  box5
      • On a mis fin à mon traitement parce que je prenais de la drogue  box6
      • Mon traitement a été interrompu pour une autre raison  box7
  • Non, je n’ai pas pris de médicaments pour l’hépatite C  box0
     ↓
    1. Pourquoi n’avez-vous pas pris de médicaments pour l’hépatite C ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)
      • Je me sentais bien  box0
      • Je ne voulais pas prendre de médicaments pour l’hépatite C  box1
      • J’avais entendu dire que les médicaments pour l’hépatite C donnent des nausées  box2
      • On m’a dit que je n’y étais pas admissible  box3
      • On m’a dit que les médicaments ne seraient pas efficaces dans mon cas  box4
      • Je ne voulais pas que les gens au SCC apprennent ou sachent que j’avais l’hépatite C  box5
      • Je ne me sentais pas en sécurité de prendre des médicaments pour l’hépatite C en prison  box6
      • Je suis sur le point de commencer  box7
      • Je suis sur la liste d’attente  box8
      • Pour une autre raison  box9

123. Est-ce que les énoncés ci-dessous s’appliquent à votre cas ? (Cochez tous ceux qui s’appliquent.)

  1. J’ai peur d’être victime de discrimination au SCC parce que j’ai l’hépatite C.
    • Oui  box1
    • Non box0
  2. J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC parce que j’ai l’hépatite C.
    • Oui  box1
    • Non box0

Allez à la question 125 ci–dessous

124. Est-ce que les énoncés ci-dessous s’appliquent à votre cas ? (Cochez tous ceux qui s’appliquent.)

  1. J’ai peur d’être victime de discrimination au SCC si j’obtiens un résultat positif à un test de dépistage de l’hépatite C.
    • Oui  box1
    • Non box0
  2. J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC si j’obtiens un résultat positif à un test de dépistage de l’hépatite C.
    • Oui  box1
    • Non box0
  3. Je ne veux pas subir de test de dépistage au SCC de l’hépatite C parce que j’ai peur du résultat du test.
    • Oui  box1
    • Non box0
  4. Je suis plus disposé(e) au SCC subir un test de dépistage de l’hépatite C maintenant que lors le processus de mon admission.
    • Oui  box1
    • Non box0
  5. Je suis plus susceptible de subir un test de dépistage de l’hépatite C maintenant que lorsque j’étais dans la communauté avant mon admission au SCC.
    • Oui  box1
    • Non box0
Maladies transmises sexuellement (MTS)

125. Vous a-t-on déjà dit que vous aviez l’une des infections énumérées ci-dessous ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)

  1. Chlamydia
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  2. Gonorrhée
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  3. Syphilis
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  4. Herpès génital (VHS – virus de l’herpès simplex)
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  5. Papillomavirus (VPH – virus du papillome humain)
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  6. Autre maladies transmisses sexuellement
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2

126. Depuis votre admission au SCC pour votre peine actuelle, vous a-t-on déjà dit que vous aviez l’une des infections énumérées ci-dessous ? (Cochez toutes les réponses qui s’appliquent.)

  1. Chlamydia
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  2. Gonorrhée
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  3. Syphilis
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  4. Herpès génital (VHS – virus de l’herpès simplex)
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  5. Papillomavirus (VPH – virus du papillome humain)
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
  6. Autre maladies transmisses sexuellement
    • Non box0
    • Oui  box1
    • Je ne sais pas  box2
Dépistage de l’hépatite A et de l’hépatite B

127. Avez-vous déjà été vacciné(e) contre l’hépatite A ?

  • Non, je n’ai jamais été vacciné(e) contre l’hépatite A  box0
     ↓
    1. Vous a-t-on déjà dit que vous aviez l’hépatite A ?
      • Non box0
      • Oui  box1
  • Je ne sais pas  box1 → Allez à la question 128 ci‑dessous
  • Oui, j’ai été vacciné(e) contre l’hépatite A  box2
     ↓
    1. Avez-vous été vacciné(e) au SCC ?
      • Non box0
      • Oui  box1

128. Avez-vous déjà été vacciné(e) contre l’hépatite B ?

  • Non, je n’ai jamais été vacciné(e) contre l’hépatite B  box0
     ↓
    1. Vous a-t-on déjà dit que vous aviez l’hépatite B ?
      • Non box0
      • Oui  box1
  • Je ne sais pas  box1 → Allez à la Section F à la page suivante
  • Oui, j’ai été vacciné(e) contre l’hépatite B  box2
     ↓
    1. Avez-vous été vacciné(e) au SCC ?
      • Non box0
      • Oui  box1

F. Votre connaissance des maladies infectieuses et des comportements à risque

Questions sur le VIH (virus de l’immunodéficience humaine)

129. Veuillez répondre à chacune des questions ci-dessous en cochant Oui ou Non. Si vous n’êtes pas certain(e) ou si vous ne connaissez pas la réponse, cochez Je ne sais pas.

  1. Le VIH peut-il se transmettre par la toux ou les éternuements  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  2. Une femme est-elle protégée contre le VIH lors de relations sexuelles si l’homme retire son pénis avant d’éjaculer (jouir / venir) ? 
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Jene sais pas  box2
  3. Peut-on contracter le VIH en ayant une relation sexuelle anale non protégée ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  4. Peut-on se protéger contre le VIH en se lavant les parties génitales/intimes après une relation sexuelle ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  5. Existe-t-il un condom féminin que les femmes peuvent utiliser pour se protéger contre le VIH durant une relation sexuelle  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  6. Est–il possible de contracter le VIH en buvant dans le même verre qu’une autre personne ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  7. Une personne qui prend des antibiotiques est-elle protégée contre le VIH ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  8. Le VIH se transmet–il dans un bain tourbillon spa ou une piscine  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  9. Est–il possible de contracter le VIH durant une relation sexuelle orale ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  10. L’utilisation de vaseline ou d’huile pour bébés avec le condom réduit-elle les risques de contracter le VIH  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  11. Y a–t–il un risque de contracter le VIH lorsqu’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  12. Le VIH se transmet-il par les aliments ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  13. Y a–t–il un médicament qui guérit le VIH  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  14. La pellicule plastique (Saran Wrap) est-elle aussi efficace que le condom pour protéger une personne contre le VIH durant une relation sexuelle ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2

Les bonnes réponses à la question 129 vous seront données lorsque vous aurez fini de remplir le questionnaire.

Questions sur l’hépatite C

130. Veuillez répondre à chacune des questions ci-dessous en cochant Oui ou Non. Si vous n’êtes pas certain(e) ou si vousne connaissez pas la réponse, cochez Je ne sais pas.

  1. Est–il possible de contracter l’hépatite C lorsqu’on emprunte des accessoires (p. ex., pailles, pipes à crack) pour sniffer ou fumer de la cocaïne ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  2. Est–il possible de contracter l’hépatite C lors de relations sexuelles non protégées ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  3. Y a-t-il un risque de contracter l’hépatite C au cours d’un tatouage ou d’un perçage corporel (piercing)  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  4. L’hépatite C peut-elle se transmettre par les aliments  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  5. Y a-t-il un vaccin qui puisse empêcher de contracter l’hépatite C  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  6. Y a-t-il un risque de contracter l’hépatite C lorsqu’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  7. L’hépatite C se transmet–elle dans un bain tourbillon spa ou une piscine ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  8. Est-il vrai que certaines personnes peuvent vivre avec l’hépatite C de nombreuses années sans se sentir malades ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  9. Est-il possible que, grâce aux médicaments, l’hépatite C ne soit plus détectable dans le sang ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  10. L’hépatite C se transmet–elle par la toux ou les éternuements  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  11. Une fois que l’hépatite C a été traitée et que le virus ne peut plus être détecté dans le sang, la personne peut-elle être de nouveau infectée par l’hépatite C ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  12. Une personne qui prend des antibiotiques est-elle protégée contre l’hépatite C ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  13. Est–il possible de contracter l’hépatite C en buvant dans le même verre qu’une autre personne ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2
  14. Est–il possible de contracter l’hépatite C en utilisant le rasoir ou la brosse à dents d’une autre personne  ?
    • Oui  box1
    • Non box0
    • Je ne sais pas  box2

Les bonnes réponses à la question 130 vous seront données lorsque vous aurez fini de remplir le questionnaire.

131. Dans quelle mesure êtes-vous à risque de contracter le VIH en prison ?

  • Aucun risque   box0
  • Risque faible   box1
  • Risque moyen box2
  • Risque élevé   box3
  • J’en suis déjà atteint(e)  box4

132. Dans quelle mesure êtes-vous à risque de contracter l’hépatite C en prison ?

  • Aucun risque   box0
  • Risque faible   box1
  • Risque moyen box2
  • Risque élevé   box3
  • J’en suis déjà atteint(e)  box4

133. Dans quelle mesure êtes-vous à risque de contracter une maladie transmise sexuellement en prison ?

  • Aucun risque   box0
  • Risque faible   box1
  • Risque moyen box2
  • Risque élevé   box3
  • J’en suis déjà atteint(e)  box4

Insérez votre questionnaire rempli au complet dans l’enveloppe, scellez bien cette dernière, puis remettez le tout à la personne chargée d’administrer le sondage dans votre établissement.

N’INDIQUEZ PAS DE NOM (LE VÔTRE OU CELUI D’UNE AUTRE PERSONNE) SUR LE QUESTIONNAIRE OU L’ENVELOPPE.

Votre santé est très importante!

Pour votre information…

À votre départ, l’administrateur du sondage vous fournira les réponses aux questions 129 et 130.

Si vous pensez être à risque ou si vous croyez avoir été exposé(e) au VIH, à l’hépatite C ou à d’autres maladies infectieuses, veuillez consulter le personnel des Services de santé le plus tôt possible.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de participer au sondage!

 

Errata – Questionnaire

Tableau C1 :
Errata – Questionnaire
Section/
Question
Erreur Rectification
Q 17a La catégorie « Autre » contient une erreur de typographie : « p.ex., semi-liberté, liberté d’office, liberté conditionnelle totale » On devrait lire : « p.ex., semi-liberté, libération d’office, liberté conditionnelle totale »
Énoncé de transition, section B, p.12 La version française ne correspond pas à la version anglaise.

Anglais:
Si vous avez été admis après le mois de novembre 2006, veuillez répondre en pensant à votre expérience en établissement depuis votre admission au SCC.

Français :
Si vous avez été admis après le premier novembre 2006, veuillez répondre aux questions pour la période DEPUIS votre admission jusqu’a ce jour.
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 39 Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Non
1 = Oui
2 = Je ne savais pas si cette personne était infectée

Français :
0 = Non
1 = Oui, je savais que cette personne était infectée
2 = Oui, je pensais ou je soupçonnais  que cette personne était infectée
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 48a à
Q 48d
Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Jamais
1 = Rarement
2 = Souvent
3 = Toujours

Français :
0 = Jamais
1 = Quelquefois
2 = Souvent
3 = Toujours
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 49a
Q 49b
Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Non
1 = Oui
2 = Je ne sais pas
3 = Ne s’applique pas

Français :
0 = Oui
1 = Non
2 = Je ne sais pas
3 = Ne s’applique pas
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Énoncé de transition, section B, p.20 La formulation anglaise est différente de la formulation française.

Anglais :
Nota : Si vous avez été admis après le mois de novembre 2006, veuillez répondre aux questions en pensant à votre expérience en établissement depuis votre admission au SCC.  

Français :
Si vous avez été admis après le premier novembre 2006, veuillez répondre aux questions pour la période DEPUIS votre admission jusqu’a ce jour.
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 61 La formulation anglaise est différente de la formulation française.

Anglais :
Depuis novembre dernier, avez-vous eu des relations sexuelles avec une personne atteinte du VIH, de l’hépatite C ou d’une infection transmise sexuellement pendant que vous étiez en établissement?

Français :
Depuis novembre dernier en établissement, avez-vous eu des relations sexuelles sans protection avec une personne atteinte du VIH, de l’hépatite C ou d’une infection transmise sexuellement.
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Énoncé de transition, section B, p.22 La formulation anglaise est différente de la formulation française.

Anglais :
Si vous avez été admis après le mois de novembre 2006, veuillez répondre aux questions en pensant à votre expérience en établissement depuis votre admission au SCC.  

Français :
Si vous avez été admis après le premier novembre 2006, veuillez répondre aux questions pour la période DEPUIS votre admission jusqu’a ce jour.
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 74 Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Jamais
1 = Rarement
2 = Souvent
3 = Toujours

Français :
0 = Jamais
1 = Rarement
1 = Souvent
1 = Toujours
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 77 La question contient une erreur typographique : « La dernière fois que vous avez utilisez une seringue au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté l’avez-avez nettoyée avant? » On devrait lire : « La dernière fois que vous avez utilisé une seringue au cours des six (6) derniers mois où vous étiez en liberté dans la communauté l’avez-vous nettoyée avant? »
Q 79 Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Non
1 = Oui
2 = Je ne savais pas si la personne était infectée

Français :
0 = Non
1 = Oui, je savais que cette personne était infectée
2 = Je ne savais pas si la personne était infectée
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 84 Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Non
1 = Oui
2 = Je ne savais pas si la personne était infectée

Français :
0 = Non
1 = Oui, je savais que cette personne était infectée
2 = Je ne savais pas si la personne était infectée
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 86a à
Q 86d
Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Jamais
1 = Rarement
2 = Souvent
3 = Toujours

Français :
0 = Jamais
1 = Quelquefois
2 = Souvent
3 = Toujours
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 102 Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Oui
1 = Non
2 = Je suis un(e) conseiller(ière) du programme CEP

Français :
0 = Non
1 = Oui
2 = Je suis un(e) conseiller(ière) du programme CEP
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 109 Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
0 = Non, je n’ai pas subi de test de dépistage
1 = Je ne sais pas
2 = Oui, j’ai subi un test de dépistage

Français :
0 = Non, je n’ai pas subi de test de dépistage
1 = Oui, j’ai subi un test de dépistage
2 = Je ne sais pas
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 110, Non a Les réponses en français ne correspondent pas aux réponses en anglais.

Anglais :
5 = J’ai le VIH
6 = J’avais déjà subi un test de dépistage et je n’avais pas le VIH

Français :
5 = Je savais déjà que j’avais le VIH
6 = Je savais déjà que je n’avais pas le VIH
Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 120, Oui b La formulation de la question anglaise est différente de celle de la question française.

Anglais :
Quel était le résultat du dernier test de dépistage de l’hépatite C que vous avez subi ?

Français :
Quel été le résultat du test de dépistage de l’hépatite C que vous avez subi au moment de votre admission?
 Faire correspondre la version française à la version anglaise.
Q 120, Non a La catégorie suivante contient une erreur typographique : « J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC si j’aillais me faire tester » On devrait lire :
« J’ai peur que mon nom soit divulgué au SCC si j’allais me faire tester »
Q 129k La catégorie suivante contient une erreur typographique : « Y-a-t-il un risque de contracter le VIH lorsqu’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre? » On devrait lire :
« Y-a-t-il un risque de contracter le VIH lorsque l’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre? »
Q 130a La catégorie suivante contient une erreur typographique : « Est-il possible de contracter l’hépatite C lorsqu’on emprunte des accessoires (p. ex., pailles, pipes à crack) pour sniffer ou fumer de la cocaïne?  » On devrait lire :
« Est-il possible de contracter l’hépatite C lorsque l’on emprunte des accessoires (p. ex., pailles, pipes à crack) pour sniffer ou fumer de la cocaïne?  »
Q 130f La catégorie suivante contient une erreur typographique : « Y-a-t-il un risque de contracter l’hépatite C lorsqu’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre? » On devrait lire :
« Y-a-t-il un risque de contracter l’hépatite C lorsque l’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre? »

Annexe D : Réponses aux questions dans le questionnaire sur la VIH et l’hépatite C

FAITS AU SUJET DU VIH

  • Vous ne pouvez pas dire si une personne a le VIH simplement en la regardant.
  • Le VIH se retrouve dans le sang, le sperme, le liquide vaginal et le lait maternel d’une personne infectée.
  • Vous pouvez contracter le VIH si vous avez des relations sexuelles non protégées (sans condom ou sans digue dentaire) avec une personne infectée par le VIH.
  • Vous pouvez contracter le VIH si vous partagez du matériel (aiguilles/seringues) et des accessoires (eau, réchaud, cuillers, coton) avec une personne infectée par le VIH.
  • Vous pouvez contracter le VIH si vous partagez du matériel de tatouage ou de perçage avec une personne infectée par le VIH.
  • Le VIH peut pénétrer par des coupures et des plaies ouvertes sur la peau ainsi que dans le vagin, le rectum (le derrière), la bouche et le nez.
  • Pour savoir si vous avez le VIH, vous pouvez demander à une infirmière des Services de santé de vous faire subir un test sanguin.
Question Réponse Voici pourquoi
a. Le VIH peut-il se transmettre par la toux ou les éternuements? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté le VIH après avoir été exposées à la toux ou aux éternuements d’une personne infectée par le VIH n’a été déclaré.
  • La salive (crachats) peut contenir une petite quantité de VIH, mais cette quantité n’est pas suffisante pour infecter quelqu’un.
b. Une femme est-elle protégée contre le VIH lors de relations sexuelles si l’homme retire son pénis avant d’éjaculer (jouir / venir)? Non
  • Le VIH pourrait être présent dans son éjaculat (sperme) et son pré–éjaculat (liquide libéré par le pénis avant l’orgasme).
  • Même s’il retire son pénis avant de jouir, son pré–éjaculat aura déjà pénétré dans la femme. Cela explique aussi pourquoi une femme peut devenir enceinte même si l’homme retire son pénis avant de jouir.
  • Les relations sexuelles (péniennes–vaginales) sans condom sont une activité à risque élevé pour ce qui est de contracter le VIH.
c. Peut-on contracter le VIH en ayant une relation sexuelle anale non protégée?   Oui
  • La peau de l’intérieur du derrière est mince et peut se couper facilement. Si du sperme ou du sang infecté par le VIH pénètre dans la coupure, on peut contracter le VIH.
  • Les relations anales sans condom sont une activité à risque élevé pour ce qui est de contracter le VIH.
  • Utilisez toujours un condom et beaucoup de lubrifiant à base d’eau lorsque vous avez des relations anales.
d. Peut-on se protéger contre le VIH en se lavant les parties génitales / intimes après une relation sexuelle? Non
  • Comme le VIH aura pénétré dans votre corps pendant les relations sexuelles, le fait de vous laver par la suite ne tuera pas le VIH.
  • Uriner (pisser) ou prendre une douche vaginale après les relations sexuelles ne tuera pas le VIH non plus.
  • Utilisez toujours une protection (condom, digue dentaire ou pellicule plastique non conçue pour le micro–ondes) lors des relations sexuelles.
e. Existe-t-il un condom féminin que les femmes peuvent utiliser pour se protéger contre le VIH durant une relation sexuelle? Oui
  • La femme qui utilise le condom féminin n’a pas à se fier à son partenaire masculin pour ce qui est du port du condom.
  • La femme insère le condom féminin dans son vagin.
  • Certaines personnes utilisent le condom féminin pour les relations anales. Le condom féminin s’insère dans le derrière. Il faut utiliser beaucoup de lubrifiant à base d’eau, car le condom pourrait déchirer.
f. Est–il possible de contracter le VIH en buvant dans le même verre qu’une autre personne? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté le VIH en buvant dans le même verre qu’une personne infectée par le VIH n’a été déclaré.
  • La salive (crachats) peut contenir une petite quantité de VIH, mais cette quantité n’est pas suffisante pour infecter quelqu’un.
g. Une personne qui prend des antibiotiques est-elle protégée contre le VIH? Non
  • Il n’y a pas de médicaments qui puissent vous prémunir contre le VIH.
  • Vous pouvez prévenir le VIH en :
    • utilisant le condom et la digue dentaire;
    • évitant d’utiliser le matériel et les accessoires de quelqu’un d’autre;
    • évitant d’utiliser le matériel de tatouage ou de perçage de quelqu’un d’autre.
h. Le VIH se transmet–il dans un bain tourbillon spa ou une piscine? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté le VIH en partageant une cuve thermale ou une piscine avec une personne infectée par le VIH n’a été déclaré.
i. Est–il possible de contracter le VIH durant une relation sexuelle orale? Oui
  • Le VIH peut être présent dans l’éjaculat (sperme) et les liquides vaginaux. Si vous avez une plaie ouverte dans la bouche et si vous avez des relations orales avec une personne infectée par le VIH, le virus pourrait pénétrer dans votre corps par la plaie ouverte.
  • Les relations orales non protégées sont une activité à faible risque pour ce qui est de contracter le VIH, mais vous devriez toujours utiliser un condom non lubrifié au cours de relations orales avec un homme. Utilisez une digue dentaire ou une pellicule plastique non conçue pour les micro–ondes comme barrière lors de relations orales avec une femme.
j. L’utilisation de vaseline ou d’huile pour bébés avec le condom réduit-elle les risques de contracter le VIH? Non
  • La vaseline ou l’huile pour bébés affaiblit le condom en latex et favorise les bris.
  • Utilisez seulement des lubrifiants à base d’eau.
k. Y a–t–il un risque de contracter le VIH lorsqu’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre? Oui
  • L’utilisation du matériel (seringue/aiguille) d’une autre personne est une activité à risque élevé pour ce qui est de contracter le VIH.
  • L’eau de Javel non diluée tue le VIH, et vous devriez en faire usage si vous utilisez la seringue de quelqu’un d’autre.
l. Le VIH se transmet-il par les aliments? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté le VIH par la nourriture n’a été déclaré.
m. Y a-t-il un médicament qui guérit le VIH? Non
  • Il n’existe pas de traitement curatif pour le VIH.
  • Certains médicaments permettent d’allonger la vie des personnes infectées par le VIH.
n. La pellicule plastique (Saran Wrap) est-elle aussi efficace que le condom pour protéger une personne contre le VIH durant une relation sexuelle? Non
  • La pellicule plastique peut facilement glisser du pénis pendant et après l’insertion.
  • Pour les relations orales, vous pouvez utiliser une pellicule plastique (celle qui n’est pas conçue pour les micro-ondes) au lieu d’une digue dentaire.

Renseignements complémentaires sur le VIH

Si vous avez une infection transmissible sexuellement (ITS), par exemple la chlamydiose, la gonorrhée, la syphilis, l’herpès ou les condylomes génitaux, vous pourriez courir un risque élevé de contracter le VIH.

Voici pourquoi

  • Certaines ITS peuvent causer des plaies ouvertes dans les organes génitaux et l’anus et/ou autour de cette région. Vous pouvez avoir des plaies ouvertes sans le savoir. L’utilisation du condom ou de la digue dentaire permet de protéger votre partenaire et vous-même non seulement contre le VIH, mais aussi contre d’autres ITS.
  • Si vous avez des plaies ouvertes dans les organes génitaux ou l’anus et/ou autour de cette région ou si vous pensez que vous pourriez avoir des plaies dans le vagin ou le derrière, consultez une infirmière des Services de santé. Les ITS sont traitables et guérissables.

FAITS AU SUJET DE L’HÉPATITE C

  • Vous ne pouvez pas dire si une personne a l’hépatite C simplement en la regardant.
  • Le virus de l’hépatite C peut être présent dans le sang d’une personne infectée.
  • Vous pouvez contracter l’hépatite C par des contacts sanguins (contact entre deux coupures ouvertes qui saignent) avec une personne qui est infectée par l’hépatite C.
  • Vous pouvez contracter l’hépatite C si vous partagez du matériel (aiguilles/seringues) et des accessoires (eau, réchaud, cuillers, coton) avec une personne infectée par l’hépatite C.
  • Vous pouvez contracter l’hépatite C si vous partagez du matériel de tatouage ou de perçage avec une personne infectée par l’hépatite C.
  • Vous pouvez contracter l’hépatite C si vous avez des relations sexuelles non protégées (sans condom ou sans digue dentaire) avec une personne infectée par l’hépatite C.
  • L’hépatite C peut pénétrer par des coupures et des plaies ouvertes sur la peau ainsi que dans le vagin, le rectum (le derrière), la bouche et le nez.
  • Le virus de l’hépatite C peut vivre longtemps dans le sang à l’extérieur du corps - jusqu’à quatre (4) jours.
  • Pour savoir si vous avez l’hépatite C, vous pouvez demander à une infirmière des Services de santé de vous faire subir un test sanguin.

 

Question Réponse Voici pourquoi
a. Est–il possible de contracter l’hépatite C lorsqu’on emprunte des accessoires (p. ex., pailles, pipes à crack) pour sniffer ou fumer de la cocaïne? Oui
  • Du sang infecté par l’hépatite C pourrait être présent sur ou dans les accessoires à votre insu.
  • Lorsque vous reniflez ou fumez de la cocaïne, du sang infecté par l’hépatite C peut pénétrer dans le corps par des coupures présentes dans le nez ou sur les lèvres.
b. Est–il possible de contracter l’hépatite C lors de relations sexuelles non protégées? Oui
  • L’hépatite C se transmet par des contacts sanguins directs.
  • Si vous avez des plaies ouvertes sur le pénis, dans le vagin ou dans le derrière, vous pouvez contracter l’hépatite C par des relations sexuelles non protégées avec une personne infectée par l’hépatite C qui a elle aussi des plaies ouvertes.
  • Les relations sexuelles non protégées sont une activité à faible risque pour ce qui est de contracter l’hépatite C.
  • Vous devriez utiliser un condom pour vous protéger contre l’hépatite C parce que vous pourriez avoir des coupures ou des plaies ouvertes sans le savoir.
c. Y a-t-il un risque de contracter l’hépatite C au cours d’un tatouage ou d’un perçage corporel? Oui
  • Il pourrait y avoir, à votre insu, du sang infecté par l’hépatite C sur le matériel de perçage et de tatouage.
  • Les encres utilisées pour le tatouage pourraient aussi contenir du sang.
  • L’utilisation du matériel de tatouage ou de perçage de quelqu’un d’autre est une activité à risque élevé pour ce qui est de contracter l’hépatite C.
d. L’hépatite C peut-elle se transmettre par les aliments? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté l’hépatite C par la nourriture n’a été déclaré.
e. Y a-t-il un vaccin qui puisse empêcher de contracter l’hépatite C? Non
  • Il y a des vaccins qui empêchent de contracter les hépatites A et B, mais il n’y en a pas contre l’hépatite C.
f. Y a-t-il un risque de contracter l’hépatite C lorsqu’on utilise une aiguille qui a déjà été utilisée par quelqu’un d’autre? Oui
  • Il y a presque toujours du sang sur une aiguille ou une seringue utilisée, même s’il n’est pas nécessairement visible.
  • L’utilisation de matériel (seringue/aiguille) utilisé par quelqu’un d’autre est une activité à risque élevé pour ce qui est de contracter l’hépatite C.
g. L’hépatite C se transmet–elle dans un bain tourbillon spa ou une piscine? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté l’hépatite C en partageant une cuve thermale ou une piscine avec une personne infectée par l’hépatite C n’a été déclaré.
h. Est-il vrai que certaines personnes peuvent vivre avec l’hépatite C de nombreuses années sans se sentir malades? Oui
  • Certaines personnes vivent de nombreuses années avec l’hépatite C et ne se sentent pas malades. Mais même si elles se sentent bien, elles n’en sont pas moins infectieuses et elles peuvent en infecter d’autres si leur sang entre en contact avec le leur.
i. Est-il possible que, grâce aux médicaments, le virus de l’hépatite C ne soit plus détectable dans le sang? Oui
  • Jusqu’à récemment, les médecins disaient à leurs patients atteints d’hépatite C qu’ils « s’étaient débarrassés du virus ». Cette affirmation signifiait que le virus ne pouvait plus être détecté dans leur sang. Certains médecins disent maintenant que l’hépatite est guérie lorsqu’elle ne peut plus être détectée dans le sang.
j. L’hépatite C se transmet–elle par la toux ou les éternuements? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté l’hépatite C après avoir été exposées à la toux ou aux éternuements d’une personne infectée par l’hépatite C n’a été déclaré.
k. Une fois que l’hépatite C a été traitée et que le virus ne peut plus être détecté dans le sang, la personne peut-elle être de nouveau infectée par l’hépatite C? Oui
  • La personne peut être infectée de nouveau par l’hépatite C si elle conserve ses comportements à risque, notamment partager du matériel d’injection, de tatouage et de perçage, des rasoirs ou des brosses à dents ou encore avoir des relations sexuelles non protégées dans des cas où il y a des contacts sanguins directs.
l. Une personne qui prend des antibiotiques est-elle protégée contre l’hépatite C? Non
  • Il n’y a pas de médicaments qui puissent vous prémunir contre l’hépatite C.
  • Vous pouvez prévenir l’hépatite C en :
    • utilisant le condom et la digue dentaire;
    • évitant d’utiliser le matériel et les accessoires de quelqu’un d’autre;
    • évitant d’utiliser le rasoir ou la brosse à dents de quelqu’un d’autre;
    • évitant d’utiliser le matériel de tatouage ou de perçage de quelqu’un d’autre.
m. Est–il possible de contracter l’hépatite C en buvant dans le même verre qu’une autre personne? Non
  • Aucun cas de personnes ayant contracté l’hépatite C en buvant dans le même verre d’une personne infectée par l’hépatite C n’a été déclaré.
n. Est–il possible de contracter l’hépatite C en utilisant le rasoir ou la brosse à dents d’une autre personne? Oui
  • Il pourrait y avoir, à votre insu, du sang sur le rasoir ou la brosse à dents. Si vous avez des coupures ouvertes dans le visage, vous pourriez contracter l’hépatite C en utilisant le rasoir d’une personne infectée par ce virus. Si vous avez des plaies ouvertes dans la bouche, vous pourriez contracter l’hépatite C en empruntant une brosse à dents utilisée par une personne infectée par ce virus.
Errata – Réponses aux questions du Sondage
Table D1 :
Errata – Réponses aux questions du Sondage
Question Issue Rectification
Titre Erreur de typographie : « Sondage national auprès les détenu(e)s sur les maladies infectieuses et le comportement à risque – 2007 » On devrait lire : « Sondage national auprès des détenu(e)s sur les maladies infectieuses et le comportement à risque – 2007 »

1 La Direction de la recherche du SCC, la Direction de la santé publique du SCC ainsi que la Division des politiques, de la coordination et des programmes sur le VIH/sida et la Division des infections acquises dans la collectivité de l’Agence de la santé publique du Canada.