Services de santé mentale pour délinquantes

Les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’avoir un diagnostic de trouble psychiatrique grave. De plus, elles sont environ deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de dépression. Les recherches indiquent que les délinquantes incarcérées ont une incidence nettement plus importante de troubles mentaux que les femmes de la société générale.

Ces troubles comprennent :

  • la schizophrénie;
  • la dépression majeure;
  • la toxicomanie;
  • le dysfonctionnement psychosexuel;
  • le trouble de la personnalité antisociale.

Continuum de soins offerts par le SCC

Le Service correctionnel du Canada (SCC) offre un continuum de soins de santé mentale qui répond aux besoins en santé mentale des délinquantes, et qui met l’accent sur le fait que les stratégies en santé mentale doivent viser les objectifs suivants :

  • se concentrer sur le mieux-être;
  • être axées sur les femmes;
  • encourager la participation des clientes;
  • utiliser les mesures les moins restrictives possible.

Pour en savoir plus sur les stratégies en santé mentale du SCC, consultez :

Le SCC évalue systématiquement les délinquantes à l’admission en vue de déterminer celles qui pourraient avoir besoin d’une évaluation ou d’une intervention plus complète. Le SCC :

  • héberge les délinquantes ayant une cote de sécurité minimale ou moyenne qui ont des besoins en santé mentale ou des limites cognitives dans :
    • un Milieu de vie structuré;
  • aide les délinquantes qui ont des besoins en santé mentale supplémentaires (quel que soit leur niveau de sécurité) dans les :
    • centres nationaux de traitement.

Programmes spécialisés pour les délinquantes

Le SCC offre un programme de soins de santé mentale, la thérapie comportementale dialectique (TCD), spécialement aux délinquantes. Il s’agit d’un traitement pour les personnes qui ont une grande difficulté à maîtriser leurs émotions et à contrôler leurs comportements. La TCD offre ce qui suit :

  • des séances d’acquisition de compétences;
  • un encadrement continu;
  • des consultations avec l’équipe de traitement;
  • des séances avec un psychologue.
Date de modification :